001

L'histoire: Chaque été, ses parents envoyaient Purcell chez son grand-père, dans un chalet perdu en Alaska. Darian Forbes avait été autrefois un écrivain célèbre, une sorte de héros national. Mais peu à peu, le bruit se répandit qu'il avait perdu la boule. Forcément, tout seul là-haut... L'été de ses onze ans fut le dernier que Purcell passa là-bas et il arriva bien des choses étranges. Le vieil homme semblait pressé de transmettre à Purcell un certain nombre de secrets. Sans cesse, il répétait qu'il fallait se méfier d'"eux". Lorsque l'enfant fut sur le point de partir, il lui confia un grand livre en lui disant qu'il contenait l'avenir de l'humanité. Pas moins! Purcell s'étonna: il n'y avait dans le livre que quelques vieilles photos. Il ne revit jamais son grand-père. Darian Forbes lui avait laissé la peur en héritage...

La critique de Mr K: Un nouvel opus de Brussolo à mon actif aujourd'hui avec ce court roman de 120 pages qui fait son effet! Le Livre du grand secret est concis mais intense entre suspens, étrange et paranoïa! Sacré programme pour une belle réussite!

Purcell éprouve une fascination pour son grand-père, héros de guerre et gloire nationale qui s'est réfugié en Alaska dans un chalet à flanc de montagne perdu au milieu de nul part dont seules quelques personnes triées sur le volet connaissent la position exacte. Régulièrement, le vieil homme insiste pour que son petit fils le rejoigne au grand dam des parents qui ne le comprennent plus et le prennent pour un fou. Il y a de quoi remarquez, car l'aïeul est persuadé d'être surveillé en permanence et d'être au centre d'un complot international. Paranoïaque extrême, il a décidé de former Purcell a prendre sa suite et va lui livrer un secret qui pourrait bien changer la face du monde.

Ce livre est une véritable petite bombe. La montée en pression est quasi immédiate et il est impossible de relâcher le volume tant on est pris à la gorge par de nombreuses interrogations concernant le grand-père et le secret qu'il possède. La solution est donnée en milieu de récit et ce n'est pas pour autant que la tension retombe… Bien au contraire, le lecteur connaissant la plupart des tenants et des aboutissants ne peut que s'identifier au pauvre Purcell qui se voit attribuer un véritable fardeau qu'il va devoir porter coûte que coûte.

J'ai aimé le personnage du petit fils à la fois aimant, respectueux et un peu craintif au contact de son papy un peu cinglé. C'est le temps des promenades en solitaire et de la vie au grand air lors de ses séjours dans le grand nord. C'est aussi celui des confidences et des inquiétudes. Le jeune homme s'en amuse, ne comprend pas tout au départ mais en grandissant il en prend la mesure et va finir converti. Cette évolution de Purcell est remarquablement décrite et plonge le lecteur dans une ambiance paranoïaque à souhait. On se prend comme lui à se méfier de tout le monde et à voir des messages cachés un peu partout. La figure du grand-père est elle aussi attachante car ce référent incontournable pour Purcell est un ange déchu, un être exceptionnel que le destin va briser et qui n'a pour seul espoir que de faire poursuivre sa quête par le seul être en qui il a entièrement confiance.

Au delà du complot autour du mystérieux secret (n'insistez pas, vous ne saurez rien de plus!), c'est une histoire profondément viscérale qui nous est contée, où l'espoir et le bonheur n'ont pas leur place. On vire dans le roman noir avec une fuite en avant qui ne peut que finir mal. L'angoisse monte et on se demande ce qu'il va advenir de Purcell et de la vérité qu'il couvre. Les lieux, les personnages secondaires se croisent et assombrissent un peu plus cette trame diabolique. Mention spéciale au guide africain du grand-père qui ressort du lot entre mystère et traditions ancestrales.

L'imagination fertile de Brussolo fonctionne à plein dans ce roman et l'on n'est pas déçu par la fin logique qu'il fournit. Certains diront qu'il aurait pu poursuivre l'aventure mais à mes yeux, le texte ainsi découpé se suffit à lui même et s'inscrit dans une certaine tradition des romans à suspens. Le Livre du grand secret se dévore vite et très bien avec le style direct et limpide que l'on connaît de l'auteur. Un petit bijou que je vous recommande de lire au plus vite.

Egalement lus et chroniqués au Capharnaüm éclairé du même auteur:
"Le Syndrome du scaphandrier"
"Bunker"
"Les Emmurés"

"Avis de tempête"
"La Main froide"
"Pélerin des ténèbres"
"La Fille de la nuit"
- "La Mélancolie des sirènes par trente mètres de fond"