la-main-froideL'histoire: Pour pirater la surveillance électronique de la banque où travaille son mari Adam Smart, Dorana a besoin de deux choses: sa voix et sa main. Cela peut s'arranger, surtout lorsque, à la clef, il y a quelques millions de dollars... Mais elle doit, ainsi que ses complices, affronter le compagnon favori d'Adam Smart: Dust, le chien policier recueilli par le banquier. Une bête d'une intelligence redoutable, dressée à flairer et à tuer, réformée pour agressivité pathologique, "une saloperie vivante", avaient averti les flics.

La critique de Mr K: Un nouveau Brussolo à mon actif aujourd'hui avec cet ouvrage dégoté chez un brocanteur où nous avons nos habitudes avec Nelfe. C'est un auteur qui n'a certes pas réinventé le genre mais qui a le mérite de proposer des histoires haletantes, qui bien souvent réservent nombre de surprises et où l'auteur prend un malin plaisir à explorer les travers du genre humain. Avec ce titre, je n'ai pas été déçu!

La trame est classique. Une femme déconsidérée et maltraitée par son phallocrate de mari décide de faire main basse sur son argent et de repartir de zéro. Pour mettre en œuvre son plan, elle a besoin d'un imitateur et c'est là qu'intervient le héros Dan. Artiste raté suite à une indélicatesse envers un baron du crime de Las Vegas, il tente de survivre tant bien que mal poursuivi par les sbires du criminel outragé. La proposition de la jeune femme est très alléchante et à priori sans risques. Il est loin de se douter de ce qui est prévu. Il va vite faire la rencontre des autres hommes impliqués dans l'affaire et devoir se confronter à Adam Smart (le mari à léser) et de son fidèle compagnon à quatre patte, ersatz de Cujo la rage en moins, mais au caractère aussi agressif. Commence alors une lente plongée dans un cauchemar éveillé.

Le départ est je dois l'avouer un peu plan-plan. Brussolo insiste sur la mise en place de son intrigue et perd un peu son temps à nous décrire la situation de Dan dans la capitale du jeu, surtout que les éléments apportés n'ont pas de réel intérêt sur ce qui se passe ensuite. Une fois l'action transposée à Los Angeles, la pression monte d'un cran. La tension est palpable page après page montant crescendo jusqu'au dénouement final qui pour moi m'a surpris, ce qui est toujours agréable dans ce genre de littérature. Les personnages secondaires sont très bien amenés et rajoutent à l'ambiance délétère et glauque qui s'installe au fil du récit. On a vraiment l'impression d'être dans cette équipe de truands qui prépare le coup d'une vie. On partage leurs espoirs, leurs doutes et on s'imagine très bien à leur place.

Là où le bouquin frôle le génie, c'est dans la description de la relation particulière qui s'est nouée entre Adam et le chien qu'il a recueilli. Véritable épouvantail à criminel, son ombre rôde durant les 400 pages environ du livre, sa menace est pesante et angoissante à souhait. Pourtant, on aperçoit en filigrane la relation unique qui peut se nouer entre un chien et son maître notamment dans des situations extrêmes et dieu sait qu'il y en a un certain nombre dans ce roman. Très vite le lecteur se pose beaucoup de questions sur cet animal tout droit sorti des enfers. Il agit étrangement, possède une intelligence hors du commun et franchement fait flipper! Adam Smart n'est pas mieux tant il inspire méfiance et colère se révélant un mari tyrannique et froid. Bien évidemment, il ne faut pas se fier aux apparences et la fin balaie l'ensemble d'un revers de main franc et direct comme Serge Brussolo en a le secret.

Comme tout Brussolo qui se respecte, l'histoire est maîtrisée et implacable. L'écriture est accessible, souple et agréable malgré ici quelques longueurs inutiles qui alourdissent quelque peu l'ensemble sans pour autant provoquer l'ennui. Simplement, l'auteur aurait pu (dû?) aller plus à l'essentiel dans la première partie tant des éléments secondaires semblaient finalement inutiles comparés à la trame principale. Reste un très bon roman qui se dévore et qui m'a laissé pantois par sa conclusion venue de nulle part. Une belle expérience de plus avec cet auteur qui est décidément à suivre!

Egalement lus et chroniqués au Capharnaüm éclairé du même auteur:
- "Le Syndrome du scaphandrier"
- "Bunker"
- "Les Emmurés"

- "Avis de tempête"