81396274_oL'histoire: Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L'aventure tombe sur lui comme la foudre quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le grand dragon Smaug, car Bilbo partira avec eux.
Il traversera les Terres Solitaires et la forêt de Mirkwood dont il ne faut pas quitter le sentier, sera capturé par les trolls qui se repaissent de chair humaine, entraîné par les gobelins dans les entrailles de la terre, contraint à un concours d'énigmes par le sinistre Gollum, englué dans la toile d'une araignée géante...
Bilbo échappera cependant à tous les dangers et reviendra chez lui, perdu de réputation dans le monde des hobbits, mais riche et plus sage.

La critique de Mr K: Beau flashback aujourd'hui avec un "rereading" de choix! Bilbo le hobbit est ni plus ni moins que le premier roman qui m'ait réellement marqué et qui m'a irrémédiablement entraîné sur les sentiers de l'addiction littéraire. Comprenez par là que je n'ai cessé depuis de lire et que ce goût pour les fictions ne m'a jamais quitté. Les aventures de Bilbo furent aussi ma première incursion dans la fantasy et mon intérêt pour le genre est né de ce conte picaresque et initiatique au style intemporel.

L'histoire se déroule une soixantaine d'années avant la trilogie de l'Anneau. Tolkien nous invite à suivre la quête de treize nains de l'antique Erebor pour récupérer leur or et leur ancien royaume. Entre eux et leur but, un dragon du nom de Smaug s'interpose, le challenge promet donc d'être élevé! Pour les aider dans leur expédition, Gandalf le Gris, un magicien aussi puissant que malin leur adjoint un "cambrioleur" représentant de l'espèce des hobbits, petit peuple hédoniste qui aime par dessus tout la tranquillité et la bonne chair. Mais Bilbo Baggins possède des ascendants Touk et c'est cela qui va faire toute la différence... Il va aller là où nul hobbit n'est allé avant lui!

Ce retour au source s'est révélé être un pur bonheur de chaque instant. L'envie m'en avait pris après notre retour du cinéma lorsque Nelfe et moi sommes allés voir l'adaptation de Peter Jackson. Deux jours m'ont suffi pour parcourir les 380 pages de cet ouvrage qui décidément est une pièce maîtresse en la matière. Le ton est résolument léger et l'on est bien plus proche du conte que du récit de fantasy pur, sauf peut-être en toute fin de volume lors de la résolution. L'humour et la dérision sont au rendez-vous, les héros ont leurs faiblesses et le ton épique propre à la trilogie de l'Anneau est absent. L'écriture se fait plus simple mais jamais simpliste, l'auteur allant à l'essentiel dans ses descriptions pour s'attacher au plus près de ses personnages (petit vide à ce niveau dans l'adaptation de Jackson) et narrant avec verve les différents rebondissements. On sent bien que Tolkien via cette histoire a voulu tout d'abord s'adresser aux enfants et adolescents même si c'est un livre qui peut se lire à tout âge. Difficile de retenir des passages en particulier tant l'aventure est prenante du début à la fin... mais si je devais en retenir trois, ce serait le passage avec les trois trolls (très différent dans son déroulé par rapport à la version cinéma), le duel d'énigme avec Gollum (plus d'énigmes dans la version livre!) et la traversée de la forêt de Mirkwood (terrifiante et évocatrice à souhait!).

Ce livre est un "must" que tout amateur de conte, de fantasy et autres genres apparentés doit avoir lu au moins une fois dans sa vie. L'écriture a gardé tout son charme, le temps n'a pas d'effet sur elle, le récit est concis et diablement efficace. Et dire que Jackson a prévu trois films!!! Qu'est-ce qu'il va pouvoir mettre dedans? Sans doute la chasse au nécromancien (trois lignes dans le livre) va être montrée et développée pour attirer les plus âgés... Ce livre est aussi une lecture idéale pour les plus jeunes qui auront l'occasion de suivre le parcours initiatique de Bilbo et s'identifier dans ce personnage si attachant. Pour celles et ceux qui seraient passés à côté, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Lu, apprécié et chroniqué du même auteur:
- Les enfants de Hùrin