couv52054522

L'histoire : Emma, une jeune femme, se rend chez les parents de son amie Clémentine. Ils l’attendent pour manger et elle doit aussi récupérer des affaires que lui laisse Clémentine, selon ses dernières volontés. En effet, Clémentine vient de décéder à l‘hôpital, des suites d’un problème cardiaque. Emma, sa petite amie, se remémore les dernières lignes écrites par Clémentine avant de mourir. Son amour si grand et si pur, elle ne cesse de lui répéter que c’était la plus belle chose de sa vie. Emma retrouve son journal intime dans la chambre et commence à le lire. Elle y raconte son quotidien, depuis l’époque du lycée. Emma découvre alors sa sensibilité et ses états d’âme d’adolescents, comme jamais elle n’aurait pu le découvrir. Sa première rencontre avec un étudiant du nom de Thomas. En l’attendant dans la rue, Clémentine croise un couple de lesbiennes, dont l’une des jeunes filles la regarde d’un regard bleu azur. Clémentine fait cette nuit là un rêve étrange : elle imagine la jeune fille croisée dans l’après-midi qui la rejoint dans son lit. Au matin, elle se sent très perturbée d’avoir fait ce rêve étrange. Elle retrouve ses amis au lycée qui lui demande comment c’est passé son rendez-vous avec Thomas. Paniquée de son rêve, elle décide de passer à l’action avec lui

La critique de Mr K : Quelle claque mes amis, quelle claque ! Je n’avais pas entendu parlé de cette œuvre avant le retentissement de la sortie de son adaptation cinématographique, que je ne n’ai pas vu d’ailleurs (mais Nelfe oui). Ce n’est pas plus mal, j’ai pu ainsi aborder Le Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh sans idées préconçues. Lue d’une traite avec un plaisir renouvelé mêlé d’intensité dramatique, cette romance m’a touché en plein cœur et restera longtemps gravée dans ma mémoire.

Histoire d’amour et histoire de quête de la maturité, cet ouvrage voit la jeune Clémentine s’interroger sur son identité. Ses années lycée se déroulent au départ dans une certaine insouciance, elle suit les cours avec toute une bande d’amis avec qui elle semble tout partager. Mais lors d’un premier flirt sérieux avec un garçon, elle se rend compte qu’elle n’est pas comme tout le monde ou du moins qu'elle est éloignée des schémas préétablis. S’ensuit un long périple intérieur qui la voit prendre peur, s’interroger sur ses penchants et finalement rencontrer Emma, celle qui va devenir la femme de sa vie. Entre tourments intérieurs et incompréhensions des gens qui l’entourent, on suit l’éclosion de Clémentine et sa révélation à soi-même.

3c551272a4cc8934c516d54eab593846

Cette histoire est très réussie car d’abord elle colle au plus près de ses personnages. Comme tirée des carnets intimes de la jeune femme qu’elle lègue à sa compagne, elle nous raconte son histoire sur un ton très intimiste, qui ne cache rien de l’évolution de sa vie et de sa manière de voir. Sans chichi, avec lucidité, Clémentine se livre entièrement et cela donne une lecture à la fois passionnante et très émouvante. Les affres de l’adolescence, la nécessaire confrontation avec l’autorité parentale, les changements physiologiques et psychologiques de cet âge difficile, les premiers émois et la découverte de l’Amour sont autant de sujets traités avec finesse et légèreté à la fois. On se prend d’affection immédiatement pour les deux protagonistes principaux, êtres humains esseulés à leur manière qui vont se croiser, se rencontrer et s’aimer avec une puissance sans borne. C’est beau, simple, naturel et vraiment touchant au possible. Moi qui ait un esprit fleur bleue à mes heures perdues, j’étais liquide à la fin de ma lecture.

le-bleu-est-une-couleur-chaude-bd

C’est aussi une belle ode au droit à la différence, au droit d’aimer avant tout sans se soucier des conventions et du qu'en dira-t-on. Dans ce domaine, l’héroïne connaîtra bien des épreuves à commencer dans le cercle des amis et même de sa famille proche. Cela donne lieu à des passages assez difficiles qui donnent à voir la partie la plus sombre des hommes et leur incommensurable bêtise parfois (mention spéciale pour le paternel). Malgré cela il faut avancer et Clémentine va y arriver grâce à Emma évidemment mais aussi Valentin son meilleur ami qui vit plus ou moins la même chose. Il faut par contre à l’occasion se cacher, dissimuler ses penchants et rabrouer ses velléités face à des attitudes ou des paroles blessantes. Sans tomber dans la victimisation ou le pathos, cette BD donne à voir le quotidien souvent difficile d’un jeune qui doit accepter, assumer et vivre son homosexualité. Le regard est ici acéré, sensible et d’une profonde humanité.

9782723467834_p_4_1

Pour accompagner le message et l’histoire, les traits et dessins sont parfaits : l’émotion est palpable sur tous les visages, la quasi absence de couleurs renforce la puissance du message et certaines planches sont à tomber par terre. Voila une œuvre essentielle, à faire découvrir pour vivre une très belle expérience faite d’émotions vraies, et faire reculer les esprits étroits que l’on voit beaucoup trop ces temps-ci. Un must-read unique !