Harry_Potter_3L'histoire: Sirius Black, le dangereux criminel qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme: des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace?

La critique Nelfesque: Me voici arrivée au troisième tome d'Harry Potter, l'apprenti sorcier le plus connu au monde. Tellement connu, qu'à part vivre dans une grotte ou être une tête de cochon comme moi jusqu'à présent, tout le monde a lu (ou du moins a vu les films) "Harry Potter". Que dire de ce tome "Le prisonnier d'Azkaban"?

Les personnages grandissent et c'est un plaisir d'être "témoin" de leur évolution et de leur maturité au fil des tomes. On en apprend un peu plus sur les conditions de la mort des parents d'Harry et sur sa famille. Harry devient plus sensible, plus curieux de connaître son histoire. Les liens entre les personnages se font plus complexes et la lecture est toujours aussi "dévorante". Je me tate là pour enchaîner directement sur le tome 4... Je deviens monomaniaque, c'est grave docteur...

Je n'ai pas noté de similitudes dans la construction de ce nouvel opus, comme cela avait été le cas entre le tome 1 et le tome 2: des redondances de présentation, de découpage de l'histoire qui aurait fini, je pense, par me lasser au bout du septième tome (voir même avant, je ne suis pas maso)... Là, j'ai vraiment été cueilli par la scène finale. Je ne m'attendais pas à cette "pirouette" et c'est très agréable. Les personnages sont toujours aussi attachants: Hagrid est attendrissant en professeur de soins aux créatures magiques (en même temps j'aime beaucoup Hagrid que je trouve bien plus "simplet" et candide dans les livres que dans les films), Dumbledore est encore une fois le pépé merveilleux qui permet que tout se termine bien à la fin (mais on ne s'en lasse pas)... Le professeur Lupin, nouvel enseignant de défense contre les forces du Mal, au grand dam de Rogue, est pour une fois un homme compétent à cet enseignement. Dans ce tome, on ne fait qu'apercevoir la famille de Ron. D'autres personnages sont plus mis en avant, comme celui d'Hermione, qui a un secret bien gardé. Les animaux tiennent ici une place importante, on découvre l'hippogriffe et son caractère particulier, Pattenrond, le chat d'Hermione, que j'ai trouvé louche dès le départ (serait-ce parce que je n'aime pas beaucoup les chats!?), on parle également beaucoup plus de Croutard et de sa longévité...

Je n'ai donc pas été déçue par ce nouveau tome (pour moi). La seule chose qui commence à m'agacer, c'est le Quidditch... Je n'aime pas spécialement le sport et devoir me farcir des chapitres entiers d'entrainements et de commentaires sportifs, ce n'est pas spécialement ma tasse de thé. Paraît-il qu'il est question de "coupe du monde" dans le prochain tome? Au secours...

CITRIQ