HP1L'histoire: Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls: Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

La critique nelfesque: Et bien non je n'avais jamais lu "Harry Potter"! Je n'ai jamais vu les films non plus! Et oui, ça existe! La preuve.
J'ai du mal avec l'effet de masse. Voir tout le monde lire le même bouquin dans le métro m'agace, la déferlante sudoku aussi... Mon grand esprit de contradiction me pousse à faire l'inverse de la majorité (quand j'en ai la possibilité). Un jour, je vous raconterai peut être pourquoi je déteste "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain"... "QUOI!???? Tu n'aimes PAS Amélie Poulain!!??" Oui, bon, ça va hein!

Si on ne m'avait pas mis un couteau sous la gorge en me disant "Bon ça suffit, tu vas le lire maintenant!!!", je ne serai sûrement pas là aujourd'hui à critiquer ce livre que tout le monde a lu.
C'est donc avec 10 ans de retard (et oui, ça vous rajeunit pas ça!) que je me suis plongée dans la lecture d'"Harry Potter". Je ne vous cache pas que c'est avec un certain a priori que j'ai commencé ce premier tome mais, au fil des pages, je me suis surprise à aimer l'histoire, les personnages, l'univers et l'écriture de J.K. Rowling. Alors je dois me rendre à l'évidence... Je n'aime pas avoir tort mais... "Harry Potter" semble être une très bonne histoire... (Là je vois déjà Mr K faire la danse de la joie devant le PC)

Plus que l'univers fantasy, ce sont les personnages que j'ai le plus apprécié. On s'attache vraiment à eux et c'est vrai qu'il est plaisant de se dire qu'on va les retrouver au fil des tomes. J'ai particulièrement aimé ceux d'Hagrid et de Neuville, sûrement leur côté paumé attendrissant, derniers de la classe un peu bétas dont il est facile de se moquer...
Ca fait du bien de se dire que certains écrivains peuvent encore donner le goût de la lecture aux enfants, à l'heure des ordinateurs et des consoles dans les chambres. Enfant, on m'aurait mis ce livre dans les mains, j'en aurais fait des insomnies, cachée sous les couvertures à la lueur de la lampe électrique. Il est un peu dommage d'ailleurs d'être "trop grand" quand on lit ce livre car on passe à côté de tout les "si ça se trouve". Combien d'enfants en le lisant ont dû se dire qu'ils étaient peut être des sorciers dans des familles de Moldus et se sont mis à regarder les hiboux différemment!

Je n'ai pas spécialement envie de regarder les films mais une chose est sûre... "Harry Potter" m'a eu!