J'espère qu'Aragon me pardonnera cette référence hautement littéraire avec l'objet bizarroïde de ce jour, à savoir le clip "culte" de "T'en vas pas" d'Elsa. C'est du gratiné...

 

J'ai longuement hésité à vous le proposer, finalement je me suis décidé à le poster. Je sais, c'est cruel et sadique! En même temps, nous ne vivons pas sur un monde paisible et inoffensif. Si vous surmontez cette épreuve, je pense que vous pourrez légitimement prétendre à une vie meilleure. Mais attention!!! Cette expérience auditive est semée d'embûches: paroles à haut degré intellectuel, de grands et amples mouvements de caméra et une chanteuse en état de grâce (sic!). Bonne chance dans cette confrontation avec vous même et à bientôt.

T'en va pas
Si tu l'aimes t'en va pas
Papa si tu l'aimes dis-lui
Qu'elle est la femme de ta vie vie vie
Papa ne t'en va pas
On peut pas vivre sans toi
T'en va pas au bout de la nuit

Nuit tu me fais peur
Nuit tu n'en finis pas
Comme un voleur
Il est parti sans moi
On n'ira plus au ciné tous les trois

Nuit tu me fais peur
Nuit tu n'en finis pas
Comme un voleur
Il est parti sans moi
Papa si tu pensais un peu à moi

Où tu vas, quand tu t'en vas d'ici ?
J'arrive pas à vivre sans toi
Avec la femme de ta vie vie vie
Papa fais pas d'connerie
Quand on s'aime on s'en va pas
On ne part pas en pleine nuit

Nuit tu me fais peur
Nuit tu n'en finis pas
Comme un voleur
Il est parti sans moi
Tu m'emmèneras jamais aux USA

Nuit tu me fais peur
Nuit tu n'en finis pas
Comme un voleur
Il est parti sans moi
Papa j'tassure arrête ton cinéma

Nuit... sans moi
Papa j'suis sure qu'un jour tu reviendras

Nuit... sans moi
Papa j'tassure arrête ton cinéma

Nuit... sans moi
Papa j'suis sûre qu'un jour tu reviendras
(2x)