into_the_wildL'histoire: Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui.

Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres.

Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.

"Into the wild" adapte à l’écran le roman de Jon Krakauer qui racontait l’odyssée réelle d’un jeune homme qui, à l’âge de 20 ans avait un avenir tout tracé mais qui, repoussant les valeurs de son milieu comme le matérialisme, décida de partir sur la route avec pour objectif d’atteindre l’Alaska pour pouvoir vivre en communion avec la nature. Sur sa route, il fait de nombreuses rencontres, vit quelque temps au milieu d’une communauté hippie, travaille un peu et part finalement pour l’Alaska.

into3

La critique Nelfesque:  Notre année ciné 2008 commence très bien! "Into the wild" est un film sublime aux paysages magnifiques. Le personnage de Christopher McCandless est tour à tour agaçant, attachant, émouvant... et nous emmène avec lui dans sa quête de simplicité et de vérité avec émotion. Les rapports humains sont filmés avec pudeur. Beaucoup plus qu'un simple film sur la nature, il est question d'amour, de psychologie, de philosophie de vie... C'est Beau, simple et apaisant... Les larmes ont coulé samedi soir au cinéma. Rajoutez à celà, une BO d'Eddie Vedder qui accompagne merveilleusement le film et vous passez 2h30 de pur bonheur. "Into the wild" est un film qui donne envie de partir...

into_1

La critique de Mr K: 6/6 pour reprendre le système de notation de Mad Movies. Quel beau film pour commencer l'année 2008! Plus qu'un film, le métrage de Sean Penn est une invitation au voyage et à la réflexion. Le rythme du film est binaire: des phases méditative où notre héros contemple, s'imprègne de magnifiques "tableaux" naturels et des scènes de rencontre et de partage (ou non). Ce film ne propose pas de morale (tant mieux!) à proprement parlé mais plutôt une autre façon de percevoir le monde et la vie. C'est un film sur la psychologie humaine, une évolution personnelle dans une quête effrénée de la vérité et de la liberté. La maîtrise est totale entre une esthétique "édeniste" visuelle  quasi permanente (passage dans une "ville" court et traumatisant) et une bande originale en osmose avec les images. Chapeau bas Mr Penn.

into_2