levinL'histoire: Un cinq pièces au Bradford, en plein coeur de New York, quel bonheur pour un jeune couple! Rosemary et Guy n'en reviennent pas. Les jaloux disent que l'immeuble est maudit, marqué par la magie noire.

Peu de temps après l'arrivée de Rosemary, une jeune fille se jette par la fenêtre. Une étrange odeur règne dans les appartements. Quant aux voisins, leurs yeux sont bizarres, leurs prévenances suspectes. Guy lui-même change, et sa jeune femme, poursuivie par des rêves atroces, lutte en vain contre une terreur grandissante.

Que deviendra, dans ces conditions, le bébé de Rosemary...?

La critique de Mr K: Je voue un véritable culte à l'adaptation de Polanski mais je n'avais jamais lu le livre dont est tiré le fameux film que tout le monde connaît. Je pars donc avec un désavantage de taille: je connais déjà la fin! Le livre a-t-il donc toujours un intérêt?

Oui oui oui! Un grand OUI! Il faut dire aussi que l'auteur n'est pas n'importe qui! Ira Levin m'avait déjà enchanté lors de ma lecture d'Un bonheur insoutenable. On retrouve son talent pour définir et caractériser ses personnages en quelques lignes aussi concises que suffisantes et un don pour les descriptions à la fois discrètes mais évocatrices (à ce sujet la description de l'immeuble Bradford en début d'ouvrage est un modèle du genre).

Mais surtout, c'est dans la gestion de l'intrigue et l'évolution des personnages que Levin excèle. Petit à petit, les éléments du puzzle s'enchassent, les événements s'empilent pour arriver à la révélation finale (promis, pas de spoiling pour tous ceux qui auraient vécu en Antarctique ces 40 dernières années). L'héroïne s'enfonce dans l'angoisse, le doute et la méfiance. Les êtres autour d'elles sont-ils bien intentionnés? Pourquoi leur comportement change au fil des mois de sa grossesse? D'ailleurs, Rosemary change elle aussi, en fin d'ouvrage, elle est bien loin de l'épouse dévouée et "neuneu" de début de livre. Elle finit par réagir, même si par moment, on aurait bien envie de la baffer pour qu'elle réagisse plus vivement! Ce personnage reste très attachant et surtout, réaliste par rapport aux choses étranges qui se produisent autour d'elle.

Point d'exclusivité à Rosemary dans le traitement psychologique, Levin s'attarde aussi sur les autres personnages. Il y a Guy, le mari dévoué et amusant du début qui sombre peu à peu dans l'indifférence, les voisins intrusifs agaçants à souhait qui peu à peu se révèlent inquiétants, le gynécologue reconnu aux réponses évasives, le dynamisme et la joie des amis du jeune couple par rapport à l'ambiance mortifère régnant au Bradford et donc dans l'existence de Rosemary... Tout cela concourt, à la mise en place d'une ambiance glauque, décalée qui contraste avec l'image de la femme enceinte qui attend de mettre au monde son enfant. C'est assez glaçant et ici très efficace.

Difficile de lâcher le livre une fois de plus avant de l'avoir complètement terminé. C'est un must, garantie de découvrir un scénario diabolique à souhait pour ceux qui ne connaissent pas le film, la joie de prolonger le plaisir du film pour ceux ayant vu l'oeuvre de Polanski. À lire!