black_hole L'histoire: Dans une petite ville américaine, une étrange maladie fait son apparition. Ce mal, vite baptisé "la Crève", affecte exclusivement la population adolescente. Les symptômes, aussi variés qu’imprévisibles, provoquent parfois d’ignobles mutations. Rapidement, les pestiférés s’isolent et tentent de vivre avec cette maladie venue de nulle part…

La critique Nelfesque: Raaa que j'ai aimé cette BD! Le cri du coeur! Des dessins en noir et blanc très psychés, mêlant hallucinations et réalité fantastique. Une histoire très centrée sur le ressenti des adolescents et non horrifique (bien sûr il y a des passages gores mais ça reste somme toute anecdotique).

La vie des ado est très bien retranscrite, les étapes de l'adolescence (première clope, premier joint, premiers amours, soirées beuveries, squattages de champs entre potes...) sont très justes. On se retrouve dans la vie de ces personnages, bon ok, leur maladie en moins et tant mieux pour nous!

Leur "crève" les isole peu à peu du monde et les exclut de la société. Ils doivent se regrouper pour survivre, parqués dans les bois tels des SDF. Séparés de leurs familles et amis, ils se recréent une vie sociale entre eux, des codes... Cette "crève" prend différents aspects suivant les personnages: l'un se transforme en félin, l'autre se voit pousser une queue, d'autres sont couverts de poils ou présentent des bouches sur le corps qui parlent quand ils dorment...

Loin des BD habituelles, "Black Hole" nous transporte dans un monde parallèle, tout en rondeur et en réflexion sur la vie. Je conseille cette oeuvre à tous les amateurs du genre, à ceux qui aiment les ambiances 70's et aux amateurs de Charles Burns qui est très connu dans le monde des comics, ayant dessiné également les pochettes des albums "Brick by Brick" d'Iggy Pop et "Fever Ray" de Martin Ander.

Sexe, drogue et rock'n'roll! Un incontournable!

black_hole_2