lundi 10 mai 2010

Sur ma platine en ce moment...

Queens_of_the_Stone_Age_Songs_for_the_DeafSuper album que ce Songs for the seaf des Queens of the Stone Age. Je l'écoute quotidiennement pour aller au maille! Groupe "stone-rock" par excellence, pêchu en diable, ultra efficace et concis comme il faut. La formation accueille le temps de cet album Dave Grohl, ex batteur de Nirvana et chanteur des Foo fighters.

Ici on a affaire à du lourd, du lent, du costaud. Avis aux amateurs d'Ozzy et de Black Sabbath qui semblent être dans cet album les principales sources d'inspirations. Entre riffs ciselés, voix possédées et rythmes effrénés, ma préférence va vers les titres "Song for the dead", "Another love song" et "Hangin tree". Mais bon, vaut pouvez y aller sans trop hésiter, vu que galette est fort digeste et équilibrée. Un grand album!

archiveVous qui nous lisez depuis un certain temps, vous connaissez notre amour immodéré pour Archive, groupe anglais au charme fou qui a d'ailleurs plus de succès en France que dans leur patrie d'origine. Controlling Crowds est leur dernier opus et n'avait pas conquis les deux fans que nous sommes. Ce qui n'empêche pas la présence de morceaux sublimes sur cet album plutôt inégal. En travaillant sur mon PC pour diverses corrections, je m'écoute tout particulièrement trois morceaux détonnants.

Le titre éponyme qui ouvre l'album par son clavier hypnotique et ses paroles perverses, "Bullets" dans la même veine et qui s'enchaîne directement. À propos de ce titre, préférez la version clip qui est plus speed et donc plus tripante. Et puis, il y a Maria Q! Chanteuse callipyge au charme fou et à la voix d'ange sur "Collapse/Collide", d'ailleurs je m'en vais la réécouter de suite...

goblinPour finir, une BO de Goblin, groupe de rock progressif prolifique dans le domaine dans les 70' et les 80'. Ici pour Suspiria, ils colaborent une fois de plus avec le maître du Giallo: Dario Argento. Musique là encore hypnotique, flippante à souhait qui a beaucoup fait au succès du film que je considère encore aujourd'hui comme un classique aux côté d'Inferno du même réalisateur.

Guitares saturée, voix de la sorcière omniprésente (à écouter dans le noir le plus profond!), envolées lyriques et partitions alambiquées au piano... bref, un pur bijou qui n'a de défaut que sa brièveté. Un must de la musique d'ambiance flippante! À noter, en bonus, une variation sur le thème du film complètement hallucinante et hallucinée.


dimanche 4 octobre 2009

Archive à Nantes, La carrière, St Herblain, 03/10/09

archive

C'est à la Carrière, à St Herblain, qu'Archive a donné hier soir son concert nantais. En bonne fan de ce groupe que je suis, depuis plusieurs années, rendez-vous était pris avec Mr K pour cette messe du trip hop dont nous avions les places depuis 4 mois.
La Carrière est une salle de concert, dans la banlieue proche de Nantes, construite sur le site d'une ancienne carrière de matériaux durs ouverte dans les années 50 et fermée au milieu des années 80. Depuis, elle a été réhabilitée en lac entouré d'un parc de plusieurs hectares. La salle, le lac et le parc sont en contrebas et nous sommes littéralement bluffés par l'aménagement de cet espace urbain (les candélabres sont magnifiques). Déjà le lieu, c'est la classe!

Nous garons la voiture et allons fumer notre clope (en réalité la clope de Mr K) à côté du plan d'eau. "Haaaaaan, Mr K!!!! Le gars là qui fume sa clope!!! C'est Darius!!!!" Mais qui est Darius me direz-vous? C'est tout simplement l'un des piliers d'Archive, vêtu d'un caban so british, là tranquillou dehors, à 5 mètres de nous à 15 minutes du début du set! Vous en verrez beaucoup vous des groupes qui font ça!

Birdpen fait la 1ère partie d'Archive sur pas mal de dates de cette tournée. Nous n'avons donc pas dérogé à la règle hier soir et avons eu droit à 2 fois plus de Dave pour le même prix! Dave étant à la fois le chanteur de Birdpen et un des membres du groupe Archive. Que dire de cette première partie? Très inégale en fait. Il est presque péché de ne pas aimer Birdpen quand on est fan d'Archive mais personnellement je trouve que ce groupe est capable du meilleur comme du pire. L'ensemble n'est pas encore abouti, sans doute sont-ils encore en train de se chercher. Certains morceaux sont vraiment très bons et l'instant d'après on s'ennuie ferme... A suivre donc, mais de loin en ce qui me concerne.

Après une balance de plus d'une demi heure que franchement ils auraient pu faire avant... les premières notes de "Controlling crowds" résonnent enfin. Comme d'habitude, l'arrivée d'Archive sur scène est un pur moment de bonheur. Leurs premiers titres de concert sont toujours énoooormissimes et on se dit qu'on est exactement là où l'on doit être. Au bon endroit. Au bon moment. L'expérience Archive en live est une chose à vivre au moins une fois dans sa vie.

Malheureusement, la soirée d'hier ne restera pas dans ma mémoire comme le meilleur concert d'Archive. Loin de là même... Cette tournée "Controlling crowds" est basée sur leur dernier album du même nom. Celui ci est un album concept ayant pour thème le contrôle des foules (ça tombe bien, si on traduit "controlling crowds" on arrive à "contrôler les foules"! malin!), à l'image de "The wall" des Pink Floyd. Le parti a donc été pris de jouer l'album dans sa quasi totalité en respectant l'ordre des titres. Dès lors toute surprise est impossible et on s'encroûte peu à peu dans une léthargie dont on ne sortira réellement complètement qu'à la fin du concert, pour les rappels. C'est balot! En même temps, c'est de ma faute, je le savais et j'y suis allée quand même... Rajoutez à ça 4 grands couillons super bien élevés qui décident de venir se mettre pile devant nous à la fin de la 1ère partie et qui malgré nos remarques plutôt musclées ne sont pas décidés à dégager, un fan au clic fou qui a dû prendre au moins 2000 photos du concert pile poil devant mon nez (si il n'en a pas au moins une de bonne, je lui achète des doigts!) et j'en passe... Toutes les conditions étaient donc réunies pour gâcher le plaisir! Quelqu'un a dû me porter les yeux, c'est pas possible autrement!

Le concert a donc été bien mou en rapport de ceux que j'ai pu voir avant (j'en suis à 7 ou 8, je ne compte plus). Il faut dire aussi que l'album ne me transcende pas, il ne fallait donc pas s'attendre à un miracle. Naïvement, je l'ai attendu mais il n'est jamais venu... Je n'ai pas du tout était transportée là où d'habitude tout mon corps réagit au son si particulier de ce groupe et à la puissance de ses mélodies. Je suis vraiment déçue...

Arrive le moment du rappel et là WAHOU! Une bouffe d'oxygène! "Enfin, ils s'enlèvent les doigts du cul! Putain ça fait plaisir!!!". Voilà ce que j'ai gueulé dans l'oreille de Mr K au moment d'attaquer "Londinium" (oui je suis très polie comme nana!). Le dernier album marque le retour de Rosko John au sein du groupe, la voix trip hop des 1ers albums, qui amène une dimension plus rageuse à certains titres grâce à son flot particulier très proche du rap. Après on aime ou pas...
Les 1ères notes de "Numb" font écho dans la salle. Cette fois c'est sûr, la puissance d'Archive est toujours là. Dave est complètement possédé par la musique, Steeve Harris (le guitariste) nous fait son célèbre jeu de jambes frénétique. Pur moment de bonheur, ils nous font là la meilleure version de "Numb" que j'ai jamais entendu. Une version qui monte sans cesse en puissance et prend aux trippes.
"System" malgré un début raté (cause micro du chanteur pas branché...) nous ramène tout droit dans la fosse du zénith il y a 2 ans. La puissance est là, le public est là!
"We love you! So this is the last song!" Et quelle "last song"!!!! "Again", qu'ils avaient juré ne jamais rejouer sur scène car trop d'Again tue Again. Il faut en profiter au maximum car ils nous la font sûrement pour la dernière fois sur cette tournée. "Again" est pour beaucoup de fans du groupe LA chanson qui procure le plus d'émotion. C'est sur cette note éblouissante (qui rachète leur concert selon Mr K) que se termine cette soirée en demi teinte.

Cette tournée ravira sans aucun doute les adorateurs de "Controlling crowds". Force est de constater qu'Archive fait un set très propre, très carré, très pro. Les musiciens sont excellents, Dave chante avec ses tripes, Pollard a une impressionnante technique vocale. Maria Q n'est malheureusement pas au rendez-vous, étant en tournée avec son autre groupe Anastacia, mais elle sera de retour début 2010. En attendant sa voix est là... C'est magique, c'est le showbizz!

Posté par Nelfe à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,