vendredi 8 août 2014

69 ans déjà!

69 ans

"Souvenez-vous." C'est le mot d'ordre choisi par l'éditorial de l'Asahi Shimbun ce 6 août 2014, 69 ans après le largage de plusieurs bombes atomiques sur Hiroshima. "Le Japon, seule victime au monde d'attaques nucléaires, ne doit jamais cesser de répéter le mot 'souvenir' au reste de la planète", demande le quotidien japonais. Et de lancer un appel : "Nous devons bannir les armes nucléaires pour des raisons humanitaires. Nous pouvons commencer par interdire l'utilisation préventive de l'arme nucléaire, puis nous pourrons empêcher son utilisation en toutes circonstances, jusqu'à ce qu'elle soit totalement éradiquée."

Des dizaines de milliers de personnes se sont réunies mercredi matin à Hiroshima pour commémorer le lâchage de la première bombe atomique de l'Histoire par le bombardier américain Enola Gay, le 6 août 1945. Dans cette ville de l'ouest du Japon, l'attaque a causé la mort de 140 000 personnes, soit en raison de l'explosion, soit par la suite, du fait des radiations. Le bombardement de Nagasaki, le 9 août, avait fait plus de 70 000 morts. Le Japon avait signé sa capitulation le 15 août, mettant un terme à la Seconde guerre mondiale.

Dessin de Stephff et texte tirés du site du Courrier International


mardi 3 septembre 2013

"Shelter" de Chantal Montellier

tumblr_ml1l1vSZDd1rnbxwxo1_500

L'histoire: Théresa et son mari sont invités un soir chez des amis, alors qu'ils s'arrêtent dans un centre commercial pour acheter une ou deux bricoles, une bombe atomique explose à l'extérieur et de lourdes portes blindées condamnent les galeries marchandes.
Les clients vont alors devoir s'organiser sous le joug de la direction qui, progressivement, met en place un substitut de gouvernement fachiste. Theresa se demande alors, avec d'autres, comment réagir !

La critique de Mr K: Une bonne lecture réflective aujourd'hui avec cette bande dessinée sortie en 1980 qu'un bon ami m'a prêté avec enthousiasme. Chantal Montellier que j'avais découvert bien plus jeune dans la revue À Suivre adopte un dessin réaliste, souvent en noir et blanc qui évoque beaucoup le style de Tardi. Elle n'a jamais hésité à travers son oeuvre à exposer ses idées féministes et ses engagements politiques. Dans cette bande dessinée, on retrouve nombre de ses préoccupations à travers un récit plutôt classique dans sa facture mais d'une noirceur absolue.

Thérésa et Jean sont invités pour la soirée chez des amis. Avant de les rejoindre, ils doivent passer au centre commercial Shelter pour acheter deux / trois bricoles. Histoire anodine en apparence si ce n'est qu'en arrière fond, au détour de deux trois bulles, on apprend qu'une menace d'attaque nucléaire est prise au sérieux en France. En effet, des événements apocalyptiques sont relatés à la télévision faisant cas de centaines de morts après une attaque nucléaire. Le couple doit se dépêcher car un couvre-feu a été instauré à 18h, mais au cours de leur séjour dans le centre commercial, une sirène d'alerte retentit et le complexe est bouclé. Ils vont devoir comme un millier de personnes vivre enfermés pour très longtemps car le patron de Shelter leur annonce que toute la ville a été détruite et que les radiations interdisent toute sortie sous peine de contamination!

2731600187-1984-large

Vous l'avez compris très vite, nous nous retrouvons confronté à un récit se déroulant en huis clos. Comment se comporte un groupe humain face à une menace, concentré qu'il est dans un espace confiné? Comment les autorités se comportent-t-elles pour gérer la situation? Le propos est très dur et dénonce clairement une certaine fascisation de l'État qui rappelle clairement le régime nazi ou l'univers décrit par Orwell dans 1984. Sinistre et noire, cette oeuvre s'apparente à un cri contre la normalisation et l'uniformisation, contre la policiarisation de la société. Le scénario est particulièrement bien écrit, touche juste et vous mettra très mal à l'aise durant certains passages. Quelques planches se révèlent un peu caricaturales voir outrancières mais les personnages restent remarquablement traités et exploités pour aboutir à une fin sans concession.

001

Belle réflexion sur la liberté et le contrôle des populations par une démocratie en dépérissement face à une crise extrême, cette lecture se révèle encore aujourd'hui essentielle et toujours d'actualité. Un must que je ne peux que vous conseiller chaudement.

samedi 17 août 2013

Bien le bonjour de Fukushima!

0908-dessin

Vous voulez aller passer vos vacances au Japon ? Bonne idée, mais, de préférence, évitez les plages autour de Fukushima. Mardi 6 août, l'autorité de sûreté nucléaire a déclaré l'état d'urgence après que Tepco (Tokyo Electric Power Co.), l'opérateur en charge de la centrale, ait admis qu'il y avait bien des fuites d'eau contaminée dans la mer.

Ainsi, ce sont pas moins de 300 tonnes d'eaux souterraines qui s'écoulent chaque jour dans l'océan Pacifique, depuis maintenant deux ans et demi. L'eau s'est accumulée en grande quantité sous la centrale, et commence à déborder les murs de barrage construits pour la contenir. Les fuites d'eau radioactive devraient donc augmenter, et polluer encore davantage le milieu marin. Déjà, des poissons très radioactifs ont été pêchés dans les environs de la centrale, avec des taux de radioactivité 10 000 fois supérieurs à ceux autorisés.

Les éléments radioactifs peuvent se disperser dans l'océan, au gré des courants, même si d'après Simon Boxall, expert du centre océanographique de Southampton interrogé par le site britannique New Scientist, il n'y a pas de menace pour l'océan Pacifique au-delà des côtes japonaises. "Mais cela va causer un problème dans le voisinage immédiat de Fukushima", explique-t-il.

Toutefois, les éléments radioactifs rejetés dans la mer contaminent le poisson, et les autorités ont interdit la pêche au niveau local. "Etant donné que Tepco n'est pas prêt d'arrêter les fuites en provenance de Fukushima, l'interdiction de pêcher pourrait durer longtemps", explique le site scientifique.

Dessin de Tjeerd et article tirés du site du Courrier International

 

Posté par Mr K à 20:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 15 mars 2012

Omerta sur le nucléaire français, n'oublions pas...

73741106

Dessin de Pitch tiré du Strips journal

Posté par Mr K à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 8 février 2012

L'indépendance énergétique... mais à quel prix?

bar

Dessin de Bar tiré de son blog.

Posté par Mr K à 19:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,