mardi 11 août 2015

Irrésistible Taschen...

Tous les jours, ou presque, je vais fureter sur le site de Vente Privée à la recherche de bonnes affaires. Cela fait des années que j'y suis inscrite et quand les ventes concernent des maisons d'édition ça peut s'avérer dangereux pour mon porte monnaie. En comparaison avec les prix de base, les affaires sont bonnes et ne pas craquer serait un sacrilège !

La complète

C'est ainsi que le mois dernier, j'ai remarqué la mise en ligne d'une vente Taschen. Avec Mr K, nous aimons beaucoup ces éditions qui pratiquent déjà des tarifs très corrects, si bien qu'avec les rabais pratiqués ici, nous n'avons pas hésité longtemps.

Jeanne et Serge

De mon côté, j'ai été sage. J'avais failli craquer sur "Jane & Serge : A family album" d'Andrew Birkin à sa sortie. Je suis passée devant 10 fois à la librairie et puis finalement j'ai toujours préféré repartir avec un roman. L'occasion s'est donc présentée ici et j'en suis ravie. J'en reparlerai tout bientôt car cet ouvrage, tout juste feuilleté pour l'instant (nous avons reçu le colis ce matin), a tout pour me plaire. En grande fan de la famille Gainsbourg que je suis, ce recueil photographique va trôner fièrement dans ma bibliothèque !

ouvrages d'art

Quant à Mr K, il a craqué pour 3 ouvrages consacrés à des peintres ou des courants artistiques qu'il affectionne : "Surréalisme" de Cathrin Klingsöhr-Leroy, "Tout l'oeuvre peint de Bosch" de Walter Bosing et "Munch" d'Ulrich Bischoff. Faisant passer des oraux pour les épreuves d'Histoire des Arts à ses élèves chaque année, il trouvera ici d'autres idées de sujets à proposer à l'étude avec sa collègue d'Arts Appliqués.

Nous ne critiquons pas souvent (pour ne pas dire quasiment jamais) des beaux livres mais nous en avons beaucoup à la maison. Donner son avis sur ce type d'ouvrage n'est pas évident et peu pertinent parfois, aussi, vous n'en trouverez pas beaucoup dans les pages du Capharnaüm éclairé mais à l'avenir pourquoi pas vous en présenter quelques uns si ça vous intéresse.

En attendant, nous sommes ravis de nos achats !


samedi 2 mars 2013

"Créatures fantastiques et monstres au cinéma" de John Landis

1331434-gfSujet: Le maître des films d'épouvante, John Landis, vous invite dans l'univers des vampires, des zombies, des loups-garous, des sorcières et bien d'autres monstres qui ont marqué le cinéma de ces 100 dernières années. Il révèle aussi les secrets des effets spéciaux légendaires et s'entretient avec les grands cinéastes et acteurs du film fantastique: John Carpenter, Christopher lee, David Cronenberg, Sam Raimi, Joe Dante, Guillermo Del Toro, Rick Baker et Ray Harryhausen.

La critique de Mr K: Pour ceux qui nous connaissent depuis un certain temps, vous savez que je suis un fervent adepte des films de genre. Abonné maintenant depuis un certain temps à la revue Mad Movies, je suis tombé dedans étant petit quand j'ai vu pour la première fois Les griffes de la nuit de Wes Craven. Depuis, j'ai fait ma route et elle est parsemée de films plus marquants les uns que les autres dans le genre fantastique-horreur vers lequel je retourne régulièrement. Shining, Ring, Dellamorte Dellamore, La Maison du Diable, The Thing, Legend, L'Antre de la folie, Le labyrinthe de Pan... autant de films que l'on peut retrouver à travers leurs monstres et autres créatures dans ce superbe livre que m'a offert Nelfe pour mon anniversaire.

extrait livre

Attention c'est du gros et du lourd à ranger dans la catégorie "beaux livres". En tout 317 pages peuplées de cauchemars, d'anecdotes, de références et d'interviews liés à la thématique développée. Le livre est divisé en chapitres correspondants à des types de monstres aussi divers et variés pour le plus grand plaisir de l'amateur que je suis. Ainsi vous retrouverez vampires, loups garous, savants fous, zombies et tous leurs amis dans une compilation dantesques de photos avec à chaque fois une petite pensée de l'auteur pour chacun. Autant il peut adorer, autant par moment John Landis taille dans le vif. Étant aussi amateur à mes heures perdues de nanars bien bis, j'ai pu ainsi découvrir des titres que j'essaierai de dénicher dans les mois à venir.

hellboy2
(La Mort version Del Toro dans Hellboy II)

J'ai aussi bien aimé les parties où il interview ses potes réalisateurs, acteurs et techniciens. Ainsi, il discute notamment avec Christopher Lee, Joe Dante (j'adore), John Carpenter et Sam Raimi. Cela donne lieu à des échanges directs et constructifs sur des sujets sérieux comme: qu'est-ce qu'un monstre? Que recherche-t-on quand on regarde un film d'horreur? On se surprend à rire en même temps qu'eux quand ils échangent anecdotes et blagues. Vu qu'en plus, je voue littéralement un culte aux ¾ des guests stars invitées dans ce livre, vous imaginez le plaisir que j'ai pu avoir à les lire et à pénétrer davantage dans leur esprit et ainsi frôler leurs aspirations artistiques.

Gremlins
(Gizmo, sans nul doute une de mes créatures préférées)

Là où le livre pèche un peu, c'est tout d'abord au niveau des introductions de chaque chapitre. John Landis n'est pas écrivain et cela se sent. Le style est plat et journalistique, sans réelle profondeur et j'ai retrouvé à chaque fois un côté inachevé dans la présentation de chaque créature. Comme si cela avait été bâclé ou laissé en chantier, c'est dommage car les créatures concernées valaient bien mieux que cela. Deuxième et dernier point négatif, il se dégage de cet ouvrage un côté copinage américano-américain qui m'a personnellement dérangé. Exemple: John Landis aborde la série des The Grudge sans jamais évoquer Ring version originale japonaise qui est cultissime dans son genre. Serait-ce parce que son pote Raimi a produit la série des fims The Grudge? Rien n'est moins sûr. J'ai remarqué des petites choses comme cela qui parsemaient le livre sans pour autant le polluer je vous rassure. Mais on est fan ou pas, étant assez furieux dans le genre, j'aurais aimé voir davantage de créatures déviantes et authentiquement bis comme par exemple les toxics avengers ou les hommes calamars chers au cinéma d'exploitation japonais.

the-toxic-avenger-remake
(Justice est rendue aux Toxic avengers!)

Mais j'arrête de râler, ce livre reste tout de même un must dans son domaine et ce serait bien dommage de passer à côté si on est fan de films de genre. On passe de bons moments, on se rappelle de bons souvenirs cinématographiques et cela donne aussi beaucoup d'idées pour occuper ses soirées d'hiver. Avis aux amateurs!

nightbreed cabal cut
(Un des plus beau film de monstre qui soit, Cabal -alias Nightbreed - de Clive Barker, à voir absolument si ce n'est déjà fait)

Posté par Mr K à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,