samedi 6 mai 2017

En mai, craque comme il te plait !

Cette adage me convient très bien et c'est cette fois-ci neuf petits nouveaux qui vont rejoindre ma PAL, des petits orphelins adoptés en majeure partie chez l'abbé, notre fournisseur officiel de livres de seconde main. Décidément, il ne nous déçoit jamais !

Acquisitions mai 2017 ensemble

Comme vous pouvez le voir, il y en a de toutes les couleurs et pour tous les goûts entre auteurs français à la renommée certaine, d'autres à la côte plus underground mais aussi des ouvrages à stature internationale et des classiques immortels. Suivez le guide pour le debriefing de ce craquage finalement plutôt sage par rapport à des récoltes parfois pléthoriques par le passé !

Acquisitions mai 2017 1
(Balade entre légendes et classiques de la littérature)

- Hamlet, Othello et Macbeth de William Shakespeare. Depuis ma très réjouissante relecture de Roméo et Juliette l'année dernière, je m'étais juré de relire quelques classiques du même auteur. C'est désormais chose possible avec cette acquisition qui concentre en elle trois pièces majeures du maître dont ma préférée qui m'avait valu à l'époque de ma lecture et étude une super bonne note à l'épreuve de lettre en terminale L : Hamlet. Je pense que je me replongerai dans les abysses de l'âme humaine version Shakespeare dès cet été.

- La Chartreuse de Parme de Stendhal. Un classique de la littérature française qui m'avait échappé jusque là, heureusement cette trouvaille impromptue va me permettre de réparer mon tort, surtout que j'ai de très bons souvenirs de mes lectures anciennes du Rouge et du noir et de Lucien Leuwen du même auteur. Ma PAL manquant de classiques, l'occasion ne pouvait être loupée.

- Contes et légendes de la mer et des marins de Quinel et De Montgon. Instant émotion que cette rencontre lecteur-acquéreur / livre car cette collection de chez Fernand Nathan a fourbi mes premières armes de lecteur, j'ai d'ailleurs de nombreux volumes dans notre bibliothèque et c'est toujours avec un petit serrement au coeur que je repose les yeux dessus. En plus, ici les deux auteurs reprennent des légendes en lien avec la mer et les hommes qui tentent de la dompter, difficile de passer à côté vous en conviendrez. Une de mes prochaines lectures sans nul doute !

Acquisitions mai 2017 2
(Échappatoire dans la littérature française plus contemporaine)

- Ni d'Ève ni d'Adam d'Amélie Nothomb. Ca fait un sacré bout de temps que je n'ai plus lu Amélie Nothomb que j'ai tour à tour adoré, apprécié puis ensuite déprécié car le sentiment de "déjà-lu" m'envahissait régulièrement à chaque nouvel ouvrage parcouru. Le temps a passé (seules restent les pensées) et je me décidai à acquérir cet ouvrage qui revient sur un pan de sa vie au Japon lorsqu'elle était fiancée ! Ça promet du lourd, du fracassant et j'espère retrouver la langue accrocheuse et gouailleuse qui a fait la marque de fabrique de cette écrivaine belge bien dérangée.

- La Folle aventure des Bleus... et DRH de Thierry Jonquet. Thierry Jonquet et moi, c'est une grande histoire d'amour. Chaque lecture de cet auteur me procure à chaque fois un plaisir inégalé entre frisson et bonheur de lecture instinctif et sans concession. Cet ouvrage réunit deux nouvelles qui feront la part belle une fois de plus j'en suis sûr au regard impitoyable que pose l'auteur sur les noirceurs et lâchetés des hommes ordinaires. M'est avis que ce livre ne fera pas long feu dans ma PAL !

- Méchamment dimanche de Pierre Pelot. Là encore, un auteur que j'affectionne tout particulièrement et qui a le mérite d'être aussi doué que polymorphe dans les genres qu'il aborde très souvent avec succès. Pierre Pelot aborde dans cet ouvrage une histoire d'enfance qui va mal tourner, un roman d'apprentissage sur l'innocence et les illusions d'adultes. Tout un programme qu'il me tarde de découvrir !

Acquisitions mai 2017 3
(Voyages en terres étrangères entre exotisme et introspections maladives)

- White spirit de Paule Constant. Coup de poker que cette acquisition dont je ne connais pas l'auteure mais dont la quatrième de couverture m'a de suite séduit. Fable féroce et roman initiatique se mêlent autour du destin de trois figures innocentes cernées par les ambitions, les jalousies et les envies dans le cadre d'une bananeraie perdue au milieu de nul part. Bizarre vous avez dit bizarre ? Carrément et c'est ce qui me plait !

- Histoire de ma vie de Lao She. Il s'agit ici d'une autobiographie de l'auteur qui durant sa vie a traversé nombre d'épreuves et de régimes politiques antagonistes. Je suis curieux d'avoir son regard sur cette Chine mouvante, changeante et multi-forme. La quatrième de couverture nous promet un récit émouvant et une réflexion intéressante sur le temps qui passe. Hâte de lire cela !

- Fleur de béton de Wilfried N'Sondé. Un livre qui me tente énormément depuis que j'ai mis la main dessus. Dans le microcosme d'une cité, on suit le destin de Rosa Maria, une jeune fille qui veut échapper au fatum de sa condition sociale mais qui n'entrevoit pas le bout du tunnel entre un père violent et un environnement mortifère. L'écriture à l'air puissante, vive et sans fioriture. Le genre de promesses qui peuvent conduire à un véritable coup de coeur ! Là encore, cette lecture sera entamée très vite.

Voila pour ces nouvelles acquisitions qui comme vous avez pu le lire promettent beaucoup en terme d'évasion, de découverte d'horizons lointains ou quotidiens. Chaque lecture sera un renouveau, une nouvelle découverte et je l'espère un voyage sans précédent. Les chroniques à venir sur chacun de ces ouvrages vous en diront un peu plus.


vendredi 9 septembre 2016

L'Art dans les chapelles - 25ème édition (56)

Tous les ans, de début juillet à mi-septembre se tient dans le Morbihan, et plus précisément dans le pays de Pontivy, l'Art dans les chapelles. Cet événement permet de faire découvrir l'Art contemporain au public dans des décors religieux. En effet des installations sont spécifiquement mises en place dans des chapelles morbihanaises consacrées et plusieurs parcours sont proposés afin de découvrir dans les meilleures conditions le patrimoine religieux et les oeuvres d'artistes sélectionnés pour l'occasion.

Art dans les chapelles 2016

Comme chaque année, le rendez-vous était pris et cette fois-ci nous avons pu faire l'ensemble des parcours proposés et ainsi apprécier toutes les expositions. Nous commençons à connaître les chapelles par coeur. D'année en année, on retrouve plus ou moins les mêmes édifices ouverts au public mais autant la première année était pour nous une découverte totale, autant aujourd'hui, nous aimons cet événement pour les rencontres artistiques que l'on y fait. A noter que nous avons trouvé cette année qu'il y avait beaucoup d'édifices ouverts sans installation à l'intérieur. De belles chapelles et belles églises certes mais une pointe de déception pour nous qui ne venons ici que pour apprécier les oeuvres. Dommage...

L'Art dans les chapelles existe depuis 25 ans maintenant et à cette occasion, une exposition spéciale retraçant l'ensemble des éditions est à découvrir aux Bains-douches de Pontivy. Depuis 1992, près de 350 artistes ont investi des chapelles bretonnes, ouvertes dans le cadre de cette manifestation estivale. Grâce à la générosité des artistes, plus de 130 oeuvres (dessin, peinture, éditions, sculpture, vidéo) sont mises en vente au profit de l’association de L’art dans les chapelles. Cette exposition rend compte à la fois de l’histoire de cette aventure unique tout en consolidant le futur de la manifestation par un soutien financier indispensable.

Petit florilège de ce que l'on peut voir cette année sur les 3 parcours et 135 km que comptent le circuit !

► Des oeuvres dynamiques :

Natalia Jaime-Cortez Chapelle Sainte-Thréphine, Pontivy
(Natalia Jaime-Cortez à la chapelle Sainte-Thréphine à Pontivy dont l'oeuvre résulte d'une performance dansée)

► Des oeuvres peintes directement sur les murs intérieurs des chapelles :

Flora Moscovici
(Flora Moscovici à la chapelle de La Trinité à Bieuzy-les-Eau qui joue avec la lumière et les couleurs)

Claire Colin Collin Chapelle Saint-Tugdual, Quistinic
(Claire Colin-Collin à la chapelle Saint-Tugdual à Quistinic et son empreinte végétale)

► Des chapelles de différents styles architecturaux et époques :

Notre-Dame du Gohazé (Saint-Thuriau, 56300)
(Notre-Dame du Gohazé)

Notre-Dame de la Houssaye (Pontivy, 56300)
(Notre-Dame de la Houssaye à Pontivy)

Chapelle Saint-Jean, Le Sourn
(Chapelle Saint-Jean au Sourn)

Saint-Meldéoc (Locmeltro, Guern, 56310)
(Saint-Meldéoc à Guern)

Sainte-Noyale (Noyal-Pontivy, 56920)
(Sainte-Noyale à Noyal-Pontivy)

► Des oeuvres à la vente aux Bains-douches de Pontivy pour soutenir la manifestation :

Oeuvre en vente aux bains douches
(ici une oeuvre d'Olivier Michel, ayant exposé en 2009)

► Des installations :

Burkard Blümlein Chapelle de la Trinité, Cléguérec
(Burkard Blümlein à la chapelle de la Trinité à Cléguérec qui ramène le potentiel de l'art parmi tous les objets qui nous entourent)

Gabriele Di Matteo Chapelle Saint-Adrien, Saint-Barthélémy
(Gabriele Di Matteo à la chapelle Saint-Adrien à Saint-Barthélémy et son peuple venu de l'espace)

Catherine Melin Chapelle Notre-Dame du Guelhouit, Melrand
(Catherine Melin à Notre-Dame du Guelhouit à Melrand place le spectateur au sein d’un système de représentation graphique mobile, perméable et dynamique)

Daniel Pontoreau Chapelle Saint-Drédeno, Saint-Gérand
(Daniel Pontoreau à la chapelle Saint-Drédeno à Saint-Gérand et son langage des formes)

 ► Des retables, peintures murales ou sur voûte d'une beauté à couper le souffle :

Intérieur chapelle 4

Intérieur chapelle 3

Intérieur chapelle 1

Intérieur chapelle 2

 ► Des installations sonores :

Anne Le Troter Chapelle Saint-Meldéoc, Locmetro, Guern
(Anne Le Troter à la chapelle Saint-Meldéoc à Guern nous questionne sur le chuchotement)

► Des travaux vidéos :

Marylène Negro Chapelle Sainte-Noyale, Noyal-Pontivy
(Marylène Negro à la chapelle Sainte-Noyale à Noyal-Pontivy nous plonge face à l’image comme on est face à soi-même)

 -----------------

Nous avons apprécié cette année encore découvrir le travail de différents artistes. Tous ne nous ont pas touché bien évidemment, l'Art étant quelque chose de très subjectif, nous ne sommes pas tous réceptifs aux mêmes oeuvres. Pour ma part, je n'ai pas eu cette année de grosse claque me laissant scotchée comme cela a pu être le cas les années précédentes. J'ai aimé discuter avec les jeunes étudiants en Art ou en Histoire qui servaient de guides dans les différentes chapelles afin d'éclairer le public sur les intentions des artistes mais je n'ai pas senti le besoin de rester longtemps en un même lieu pour m'imprégner pleinement d'une oeuvre qui m'aurait transportée (je pense notamment celles de Laurette Atrux-Tallau en 2013 ou de Rainer Gross et Philippe Mayaux en 2011). Pour autant, c'est un événement que nous continuerons à suivre avec plaisir, d'autant plus qu'il nous a semblé cette année qu'il y avait beaucoup plus d'artistes femmes présentes.

Si vous souhaitez vous y rendre, rendez-vous dans le Morbihan dans la région de Pontivy. Le point de départ des circuits se situe à Saint Nicodème. Mais hâtez-vous, il ne vous reste plus que 2 week-end pour cela, l'exposition fermant ses portes le 18 septembre prochain.

Afin de découvrir d'autres chapelles et certaines oeuvres présentes les années précédentes, n'hésitez pas à consulter le tag "L'Art dans les chapelles" qui vous mènera sur les anciens articles dédiés au Capharnaüm éclairé. Bonne visite !

Posté par Nelfe à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 12 octobre 2014

Retour sur l'Art dans les Chapelles 2013 / 2014

L'Art dans les Chapelles est un évènement d'Art Contemporain qui a lieu tous les ans en Centre-Bretagne. Nous vous avions d'ailleurs déjà fait parcourir la 20ème édition en 2011. Cette année, comme l'an passé, nous n'avons arpenté que 2 parcours sur les 4 proposés. Trop peu de matière prise séparément pour en faire un article au Capharnaüm éclairé, j'ai donc décidé de regrouper ces 2 années afin de vous montrer plus en détails ce que ces expositions nous donnent à voir.

L'Art dans les Chapelles a fêté cette année ses 22 ans et invite chaque année des artistes contemporains à dialoguer avec le patrimoine religieux de la vallée du Blavet et du Pays de Pontivy. Quatre circuits balisés sont proposés aux visiteurs, reliant le paysage à la chapelle, la peinture contemporaine à la sculpture polychrome, l'architecture religieuse à l'art d'aujourd'hui.

Prêts pour la visite ? C'est parti !

♠ En 2013, Laurette Atrux-Tallau a investi la Chapelle Saint-Nicolas à Saint-Nicolas-des-Eaux. Son truc à elle c'est d'orchestrer la multitude, faire proliférer des entités jusqu'à l'obtention d'une forme globale. J'avais particulièrement aimé son oeuvre et étais restée longuement devant son installation, comme hypnotisée :

art

♠ Faire les parcours de l'Art dans les Chapelles, c'est l'occasion de sillonner les routes de campagne et se perdre dans les paysages :

Photo 078

Edouard Sautai investissait quant à lui la Chapelle Notre-Dame des Fleurs à Moustoir-Remungol avec son installation "Miroir". Là encore, gros coup de coeur. Avec celle ci, il modifie notre perception de l'espace, nous perturbe, nous questionne. Qui est réellement le reflet de qui ? :

Photo 092

♠ Les forêts de Centre-Bretagne sont fantasmagoriques ... :

Photo 103

♠ Place ensuite à Virginie Barré à la Chapelle de la Trinité à Bieuzy où "Le dragon rencontre les nuages" amuse le spectateur. Cette artiste aime jouer d'un monde cinématographique entre fiction et réalité. Elle élabore une zone intermédiaire en prélevant ses sujets et s'en sert pour recomposer un échantillon du monde. Elle leur redonne un nouveau souffle, ici sculptural :

Photo 117

Photo 118

♠ Place maintenant à l'année 2014 avec pour commencer Matthieu Husser à la Chapelle Saint-Nicolas à Saint-Nicolas-des-Eaux. Son truc à lui c'est de reproduire ou réhabiliter certains vestiges urbains, qu'ils passent inaperçus, soient disparus ou en mutation. Par un changement d'échelle, il redonne du sens à certains éléments urbains. Ici, on peut se poser la question de la place de Facebook dans notre quotidien. Une nouvelle religion ? 

fb

♠ On en profite pour flâner dans des villages bretons où il fait bon se poser quelques minutes avant de reprendre la route :

IMG_0117

IMG_0129

♠ Place à Emmanuelle Villard à la Chapelle Saint-Gildas de Bieuzy. "Ritournelles" est une installation de rideaux de perles et moteurs de boules à facettes. Cette chapelle a cette particularité d'être complètement dans l'obscurité et chaque année les installations proposées en ces lieux sont étonnantes. Ici, on joue avec les couleurs, les ombres et les sons. Tout est mis en place pour capter le regard. Nous y avons passé un très agréablement moment entre rêverie et fascination :

IMG_0140

♠ Et hop un petit coucou de nous dans le reflet de l'oeuvre de Aurélien Maillard, Broken Blackboard, à la Chapelle Locmaria de Séglien (et oui, la classe !) :

IMG_0176

♠ A la Chapelle Saint-Laurent de Silfiac, "Ici et ailleurs" de Pierre Petit nous a laissé plus dubitatifs. Armatures en métal, aquaplane et craie grasse bleue et rouge sont installés dans la nef de la chapelle. Jeu d'association d'images, téléscopage d'idées où les souvenirs les plus divers se mêlent ... Un mélange d'objets du quotidien griffonnés sur des toiles qui n'a pas fonctionné sur nous :

IMG_0182

♠ Pour terminer cette édition et en attendant 2015, nous retrouvons, au même emplacement que l'an dernier, "La part des anges" de Sylvie Ruaulx à la Chapelle Notre-Dame du Moustoir à Malguénac. La commune est d'ailleurs en pleine négociation pour conserver l'installation qui orne les deux bras du transept. Cette artiste n'invente rien, elle ramasse et assemble les choses entre elles, montre le travail des autres, s'émerveille de ce qui existe déjà ... Ici, elle récupère des chutes et des déchêts d'usine, conséquence du travail de l'homme et en fait des oeuvres d'art. Concept très intéressant et graphiquement très réussi :

IMG_0197

Une fois de plus, l'Art dans les Chapelles a su nous charmer. Même si avec le temps, nous connaissons maintenant toutes les chapelles présentes le long de ces parcours, c'est à chaque fois une joie de découvrir les installations en leur sein. Nous avons été interpellés par certaines de ces oeuvres, parfois complètement médusés aussi il faut bien l'avouer mais l'Art a cette faculté de nous laisser face à nos propres ressentis et l'Art Contemporain en particulier à de multiples interprétations. Vivement l'an prochain !

Posté par Nelfe à 17:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 10 août 2014

La C.L.A.C. à Port-Louis (56)

Ce week-end, c'était la fin du Festival Interceltique de Lorient mais aussi la première édition de la C.L.A.C. à Port-Louis, ville de la région lorientaise connue pour sa Citadelle qui ferme la rade. Nous avions à la maison des amis dijonnais (jonnais) et nous en avons profité pour leur faire découvrir le coin.

La C.L.A.C (Criée Locale d'Art Contemporain) est donc une nouvelle manifestation culturelle implantée au Bois d'Amour (ça donne envie non?). Des amis à nous faisant partie de l'asso organisatrice, nous sommes allés y jeter un oeil. La météo n'était pas vraiment avec nous ce week-end (pluie, vent...), ils n'ont pas été très chanceux cette année mais aujourd'hui le temps était plutôt agréable.

C'est parti pour un petit tour de Port-Louis côté Citadelle !

Port Louis 8

Pendant 3 jours, galeries et artistes sélectionnés, reflets du dynamisme et du renouveau de la création contemporaine, d’ici et d’ailleurs, se sont installés aux portes de la Citadelle, pour une rencontre authentique avec un public de connaisseurs ou de néophytes. Une criée a eu lieu au profit de l'association "Rêves de clowns", des animations étaient proposées aux visiteurs dans un esprit didactique et ludique... Un chouette projet que nous aurons je l'espère l'occasion de vivre plus longuement dans les prochaines années. Pour cette première édition, nous nous sommes contentés de déambuler dans les stands.

• Parmi les installations qui m'ont interpellé, voici celle du "Speed meeting" où chaque chaussette recherche chaussure à son pied :

Port Louis 6

Port Louis 9

Port Louis 5

• De même, un arbre à contes très mignon et invitant petits et grands à la lecture a été mis en place au centre de l'emplacement du festival :

Port Louis 7

• Nous en avons profité pour faire découvrir à nos amis le superbe panorama que nous offrent les fortifications. Petit tour sur la plage de Port-Louis :

Port Louis 3

Port Louis 2

Port Louis 4

Port Louis 1

• L'heure tourne et il est bientôt temps de nous diriger vers la gare de Lorient. Avant le départ, un arrêt à "La Dame Blanche" s'impose. Il s'agit d'un café littéraire très agréable que l'on aime beaucoup au Capharnaüm éclairé et dont j'aurai l'occasion de vous parler plus longuement un jour prochain dans un billet dédié. Petites douceurs avant les au-revoir :

Port Louis 10

 

dimanche 4 septembre 2011

L'Art dans les chapelles - 20ème édition

art chapellesL'Art dans les chapelles est un évènement qui a lieu chaque année dans notre région depuis 20 ans. Celà fait trois ans que nous ne ratons sous aucun prétexte ce rendez-vous et honte à moi je viens de me rendre compte que je n'en ai jamais parlé ici... On peut le mettre en parallèle avec Les nuits blanches de Lucie dont j'avais cette fois ci fait un billet il y a quelques années. Le principe? Des artistes prennent possession de chapelles, souvent seulement ouvertes pour l'occasion, et y installent des oeuvres contemporaines spécialement conçues pour le lieu. Quatre circuits nous permettent de parcourir pas moins de 25 chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe siècles, qui jalonnent la vallée du Blavet, dans la région de Pontivy, et de découvrir le travail surprenant d'artistes internationaux.

Nous avons, cette année, parcouru trois circuits sur deux week-end consécutifs. Parfois désappointés, parfois déçus, parfois perdus, nous avons tout de même eu de belles surprises et je pense qu'à l'avenir nous suivrons de près le travail de certains artistes, notamment celui de Philippe Mayaux dont je reparlerai plus bas.

Voici quelques exemples de ce que l'on peut retrouver cette année dans l'édition 2011 de L'Art dans les chapelles.

A Pluméliau, sur l'ancien site de la chapelle Notre Dame de Cloître, Christophe Cuzin nous propose une silhouette peinte en rouge qui se dégage du paysage et se voit de loin. Une installation écarlate et épurée qui fonctionne comme un pion de Monopoly et interpelle le visiteur.

Cuzin

Plus loin, c'est Rainer Gross qui investit la chapelle Saint-Nicolas en installant une sculpture monumentale qui se déploie dans la quasi-totalité de l'édifice. Evoquant la caligraphie ou le dessin, cette installation en lattes de peuplier noircies emporte le spectateur avec elle, le contraignant de traverser l'oeuvre, de suivre son cheminement, de l'enjamber. Un de mes coups de coeur de cette année.

Gross

Toujours sur ce parcours, une des installations préférées de Mr K: "Angle mort" de Patrice Hébrard. Avec une mise en scène de pièces sculptées, il nous propose des "sculptures-vidéos" présentant deux personnages se cherchant sans se voir dans un paysage rural qui fait écho à la campagne environnante.

Hébrard

Pour la dimension historique et l'hommage que rend Eric Vigner aux résistants abattus en ce lieu, j'ai aimé son installation à la Chapelle Notre-Dame du Cloître. Metteur en scène et directeur du Centre Dramatique National de Lorient, il réalise là sa première oeuvre "non scénographique" évoquant de par ses formes les quatorzes "âmes" des résistants massacrés dans cette chapelle.

Vigner

Sur un autre parcours, à la chapelle Saint-Laurent à Silfiac, là où l'an dernier nous avions vu une magnifique installation de Yann Esnault à base de tissu trempé dans de la cire d'abeille colorée fondue, nous retrouvons cette année les "Structures vibrantes" de Wernher Bouwens. Jouant avec la charpente de la chapelle, il a installé une grille en bois qui vibre et s'anime au gré du déplacement du visiteur.

Bouwens

Arrive l'installation qui nous a le plus interpelé, celle de Philippe Mayaux à la chapelle de la Trinité à Cléguérec. C'est là que nous avons passé le plus de temps, nous imprégnant de l'ambiance du lieu, de la musique, des sons, des formes et des écrits présents. C'est dans un univers fantasmatique que les oeuvres occupent la chapelle et stimulent l'imagination. Etrange et ludique, cette installation est présentée comme un musée de l'homme constitué de morceaux de vie et de traces humanoïdes récupérés après une catastrophe naturelle. Morbide me direz-vous? Et bien non pas du tout! Nous avons plus affaire ici à de la poésie et ces crânes fantomatiques dansant la valse sur une musique digne de Take Abe resteront longtemps dans notre mémoire.

Mayaux

Enfin, Olivier Nottellet, sur un troisième parcours, investit la chapelle Saint-Jean à Le Sourn pour son oeuvre "Console de jeu". Une monumentale peinture murale souligne l'architecture en jouant sur les points d'équilibre instable, comme un jeu de construction.

Nottellet

Cette 20ème édition fut pleine de découvertes, d'émerveillement, de questionnements et de discussions fortes intéressantes et enrichissantes. L'an prochain, c'est sans hésitation que nous nous rendrons de nouveau à ce rendez-vous annuel entre histoire et culture. Pour ceux qui sont dans le coin en ce moment, c'est jusqu'au 18 septembre.

Posté par Nelfe à 15:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 15 janvier 2009

L'Europe vu par Cerny

cernyAccrochée depuis lundi 13 dans le grand hall du Conseil européen (bâtiment Juste Lipse) à Bruxelles, la sculpture monumentale de David Cerny, "Entropa", en forme de puzzle géant de l'Europe, représente les stéréotypes et clichés des différents pays de l'UE. Et suscite des polémiques...

«Nous voulions savoir si l'Europe était capable de rire d'elle-même» dit l'artiste pour se "justifier". A-t-il à le faire? Ca, c'est une autre question... Depuis quand l'art doit-il se justifier? Depuis quand un artiste doit-il s'excuser de ses inspirations?

Pourtant il y a de quoi se marrer en voyant la France "en grève", la Bulgarie en chiottes turques, l'Irlande en cornemuse, l'Italie en footballeurs enculant leur ballon (oups mince, j'ai oublié de prévenir pour les âmes sensibles...), le Luxembourg en pays plaqué or à vendre, la Pologne en religieux brandissant le drapeau gai, la Roumanie en Dracula, l'Espagne en chape de béton, la Suède en carton Ikéa, le Royaume-Uni en "invité mystère"...
Pour lire la plaque explicative de l'artiste, c'est par là.

Qui a dit que l'art contemporain était ennuyeux?

Posté par Nelfe à 19:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mardi 16 décembre 2008

Art contemporain dans les chapelles

St_Aubin_faisceaux

"Les Nuits blanches de Lucie" 2008 avaient lieu le week-end dernier à Pont Scorff. A cette occasion, Art contemporain et chapelles se côtoient, dès la tombée de la nuit, et créent une ambiance prompte à l'ouverture d'esprit et à l'apaisement. Nous nous sommes rendus dans les trois chapelles qui abritaient des installations artistiques.

A la Chapelle St-Aubin Lesbin nous attend une installation de Marc Oliviero.

St_Aubin_tombes

Dès l’extérieur de la chapelle, ses créations plastiques invitent le public à pénétrer dans un espace entièrement conçu comme un chemin de lumière et d’élévation. Son installation lumineuse et sonore amène à une réécriture de l’architecture et conduit le visiteur à se recueillir dans une ambiance transfigurée par les chants chamaniques de Milaya Lodron.

St_Aubin_parcours

St_Aubin_piedsPlasticien, scénographe et concepteur lumière, Marc Oliviero étudie aux Arts appliqués et aux Beaux-arts à Paris puis travaille dans l’architecture et l’événementiel.

Cherchant de nouveaux modes d’expression, il s’intéresse à l’espace théâtral et celui de l’espace vivant. Il découvre le travail de la lumière et rencontre la danse contemporaine. Son travail devenant de plus en plus lié à la lumière, il réalise des oeuvres à part entière, des installations créant des lieux fictifs, mondes personnels pour exprimer ses propres espaces intérieurs.

Ici, la lumière est tamisée et des empreintes de pas, au centre de la nef, nous mènent à l'autel où sont projetés des volutes semblables à une respiration, à un poumon. La symbolique est très forte et un sentiment d'apaisement s'empare du visiteur.

.

La Chapelle St-Servais est le lieu d'exposition de Colette Grandgérard.

St_Servais_fa_ade

St_Servais_parcoursBlanches et lumineuses, les chaussures à talons transparentes sont l’élément central de son installation. Dualité entre lumière et obscurité, entre le spirituel et le charnel, entre la pureté et la concupiscence de la chair, cette installation fait écho au mythe chrétien primitif et aux cérémonies de Sainte-Lucie.
Elles évoquent une assemblée de femmes dont les corps sont éclairées par la lumière renaissante. Disséminées ça et là, quelques unes d’entre elles, de couleur rouge, suggèrent la cruauté, indissociable dans l’histoire de la sainte.

Dans une chapelle absidiale, des soutiens gorges pendent du plafond. Un noir fait écho aux chaussures rouges.

Encore une fois, cette installation est un cheminement vers l'autel mais l'atmosphère y est tout autre...

Je ne dirais rien quant à l'installation de Sylvie Tubiana à la Chapelle de St-Gildas. Nous nous y sommes rendu assez tôt et il s'agissait d'une installation in situ censée être un "oeil éphémère". Nous n'avons vu que la pupille et n'avons pas du tout été conquis.

Une belle initiative qui ouvre les portes du sacré à l'Art contemporain et contribue à le rendre accessible à un public pas toujours très à l'aise face à lui.

Posté par Nelfe à 20:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 1 juin 2008

L'Art au détour d'un bois...

Hier, pendant que le reste de la France croulait sous les trombes d'eau, dans le Morbihan, il faisait beau (je vous vois venir, bande de médisants: "Une fois n'est pas coutume!!!". Oui et bien détrompez vous!). Ce samedi ensoleillé était pour nous l'occasion de visiter le Domaine de Kerguéhennec datant du XVIIIème siècle et s'étendant sur 175 hectares.

Kergu_hennec4

La particularité de ce domaine est son parc de sculptures, créé à l'initiative du Frac - Fond régional d'art contemporain - Bretagne et réunissant une vingtaine d'oeuvres d'artistes majeurs. Dans ce parc au relief valloné et à la végétation fournie et variée, il est très agréable de se promener entre étangs, lande, forêt et cours d'eau. Au détour d'un chemin sorti tout droit d'une autre époque, on se laisse surprendre et séduire par ces sculptures contemporaines...

Kergu_hennec1

Kergu_hennec2

Kergu_hennec5

Kergu_hennec6

Kergu_hennec

Posté par Nelfe à 20:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,