lundi 12 avril 2010

"Le choc des titans" de Louis Leterrier

choc_afficheL'histoire: Dans « Le choc des titans », la lutte ultime pour le pouvoir mène les hommes contre les rois et les rois contre les dieux. Mais c'est la guerre entre les dieux eux-mêmes qui pourrait détruire le monde. Le fils d'un dieu, élevé parmi les hommes, Persée (Sam Worthington) tente en vain de protéger sa famille contre Hadès (Ralph Fiennes), le dieu vengeur des enfers.

N'ayant plus rien à perdre, Persée se porte volontaire pour mener une mission dangereuse dans l'espoir de vaincre Hadès avant que ce dernier ne puisse se saisir du pouvoir de Zeus (Liam Neeson) et provoquer l'enfer sur la terre. Menant une bande de guerriers courageux, Persée part en quête périlleuse vers les mondes interdits. Luttant contre des démons épouvantables et des bêtes effrayantes, il ne survivra que s'il accepte ses pouvoirs divins afin de défier son sort et créer son propre destin.

La critique de Mr K: 4/6, un bon blockbuster des familles que je suis allé voir en solo  tranquilou en 3D au MégaCGR de Lanester vu que ma douce n'était pas intéressée à l'idée de voir un film avec des mecs en jupette combattant des bestioles mythiques! Comprendre: elle aime pas des masses les péplums!

C'est avant tout un remake du film éponyme de 1981 qui est un classique du genre et que j'ai vu et revu étant tout môme. Seul regret à l'époque, la trame mélangeait allégrement trois ou quatre récits mythologiques grecs différents dont celui de Persée et celui de Bellérophon. La version de 2010 reste collée à son modèle si ce n'est au niveau de la nana qui finira sa vie dans les bras du beau héros: 2010 est l'année d'Io, 1981 était celle d'Andromède. Pour le coup, il n'a pas perdu au change tant la princesse d'Argos dans les deux films s'apparente à une plante verte fort bien entretenue!

choc_2Je n'ai pas vu passer les 2 heures qui offrent un spectacle détonnant, il est vrai qu'à ce petit jeu Leterrier n'est pas manchot! Amateurs de créatures mythiques, vous allez être servis! Le film en regorge et la 3D rend à merveille l'impression de sauvagerie et de gigantisme que dégagent les Titans. J'ai aimé l'attaque des scorpions issus du sang d'Hadès, la perfidie des trois sorcières partageant un seul et même oeil, la gorgonne méduse au visage d'ange et à la chevelure serpentine (elle a le regard qui tue). Le Kraken n'est pas en reste avec une entrée en scène assez impressionnante mais à la présence à l'écran bien trop courte (à peine 10 min), on en redemande! Seul ratage et non des moindre, le passeur Charron ici juste esquissé et finalement plutôt raté tant il semble inerte sur son frêle esquif.

Les scènes d'action sont réussies. Ultra speeds mais toujours lisibles, Leterrier a évité l'écueil du ralenti à outrance (voir 300 que j'avais trouvé raté). On a vraiment l'impression d'assister aux combats, d'être immergé dans la mélée aux côtés de Persée et de ses compagnons. Les reconstitutions de l'époque sont plutôt réussies même si le réalisateur ne s'attarde pas trop sur les éléments culturels, on est dans un film où il faut laisser son cerveau au vestiaire de toute façon! De manière générale, les effets spéciaux sont bluffants.

Le principal défaut du métrage est sa prévisibilité. On est dans du calibré pur jus. L'histoire se déroule sans réelle surprise (bon ok, en même temps c'est un remake...), le jeu d'acteur est correct quoique stéréotypé: Neeson et Fiennes s'en donnent à coeur joie en campant des dieux implacables, Worthington (héros bien lisse) nous ressert la composition qui était la sienne dans Terminator Renaissance et Avatar, les nanas se taisent et exposent allégrement leur teint d'albâtre (en même temps à l'époque les droits des femmes n'existaient pas encore...). Bref, du poncé première main sans aucune nuance. Petite mention cependant à Mads Mikkelsen impressionnant de charisme mais sous employé dans ce métrage.

choc1

La narration se révèle hâchée par endroit, sans doute le film a dû se voir découpé par la production afin de remplir le cahier des charges et garantir un rythme égal durant les 2 heures. Mais surtout, on a affaire à un film de bourrin fait par un bourrin. Je ne suis pas contre, aimant de temps en temps me "vider" la tête devant un spectacle enthousiasmant mais ici on perd au passage la poésie inhérente au volet original qui présentait des passages bien oniriques. On perd beaucoup de finesse au profit de l'entertainment mais "c'est le jeu ma pauvre Lucette" en ces temps de remake à tout va. Je ne parle pas de la Bande originale du film qui est insignifiante et sent la ressucée à plein nez. Dernière pierre d'achoppement, les dialogues minimalistes à souhait y compris les Dieux! En même temps, on s'en fout ont dû se dire les dialoguistes! Y'en avaient?

Un bon film cependant mais à voir de préférence au cinéma car j'ai du mal à imaginer l'entrée en scène du fils d'Hadès (le Kraken) dans mon salon... On en ressort pas plus intelligent mais avec le sentiment que le cinéma a rempli son office de vendeur de rêve.

Posté par Mr K à 15:04 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,