dimanche 7 mars 2010

"Le Chat du Rabbin - Jérusalem d'Afrique" de Joann Sfar

rabbin5L'histoire: Le mari de Zlabya a commandé des livres, et voilà que c’est un Russe qui débarque. Tout blond, qui parle en cyrillique, un vrai Russe, sauf qu’il est juif, quand même. Et peintre. Forcément, ça fait des histoires. Surtout que personne ne comprend rien à son charabia. Sauf le chat, qui ne se fait pas mieux entendre. Heureusement, la très minuscule communauté russe d’Alger compte un certain Vastenov, Russe aussi mais du genre blanc, vieux, et sanguinaire.
Et ce Russe blanc là s’ennuie. Ça tombe bien : l’artiste ashkénaze a envie de voir du pays. D’ailleurs, s’il a atterri à Alger, c’est par erreur. Lui visait Jérusalem, en Éthiopie. Si les bolcheviques disent qu’elle existe, c’est que c’est vrai : ces gens-là sont bien renseignés, surtout quand ils projettent d’exiler leurs juifs sous d’autres latitudes. Va pour Jérusalem d’Afrique. À bord d’une autochenille Citroën, les Russes, le rabbin, son chat et le cheikh Sfar, qui passait par là, s’embarquent pour un périple qui leur fera, entre autres, croiser des bédouins un peu à cheval sur les principes religieux, un reporter belge féru d’hygiène et une jolie serveuse. Il y aura des drames, du suspense, des surprises, des bagarres et de la rigolade.

La critique Nelfesque: "Pendant longtemps j'ai pensé qu'il était superflu de faire un album contre le racisme. Il me semblait que c'était une évidence, qu'il ne fallait pas enfoncer des portes ouvertes. Les temps changent, semble-t-il. Tout a sans doute déjà été dit mais comme personne n'écoute, il faut recommencer." Ce sont les premières phrases de Sfar dans ce "Jérusalem d'Afrique", cinquième et dernier tome du Chat du Rabbin. Il est donc question de racisme dans ce tome. Pas vraiment dans le tome entier, plutôt dans les dernières pages où vraiment il n'y a rien à faire. Avant, il est surtout question d'incompréhension et d'ignorance. De différences entre ashkénazes et séfarades qui, grâce au chat et à un orthodoxe russe, apprennent à se connaître et décident de rejoindre les falashas d'Ethiopie. L'herbe est-elle plus verte là-bas? Est-ce un oasis de sérénité et de quiétude pour le peuple juif? Ce tome relate le voyage de ces expéditeurs, les péripéties et rencontres d'ethnies.

Pas mal de longueurs dans ce tome que j'ai eu plus de mal à lire. Malgré un début sur les chapeaux de roue avec la découverte du russe dans une caisse de livres, la suite a du mal à prendre forme. Ce tome est surtout une longue route vers l'Ethiopie, un road movie qui, comme dans la vie, n'est pas trépidant du début à la fin. Toutefois, il y a toujours autant de choses à apprendre. Et puis, le chat retrouve la parole! Alors, rien que pour ça...

A lire également:
"Le Chat du Rabbin - La Bar-Mitsva" tome 1
"Le Chat du Rabbin - Le Malka des lions" tome 2
"Le Chat du Rabbin - L'Exode" tome 3
"Le Chat du Rabbin - Le Paradis terrestre" tome 4

Posté par Nelfe à 17:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 24 février 2010

"Le Chat du Rabbin - Le Paradis terrestre" de Joann Sfar

rabbin_4L'histoire: Nous avions quitté le chat perplexe, à Paris, sous la pluie. Le voici de retour en Algérie, aux alentours d’Oran plus précisément. Là, il va passer quelques jours avec le Malka des lions, véritable légende vivante, mais légende qui vieillit et s’interroge sur le sens de la vie.

La critique Nelfesque: Dans ce quatrième tome du Chat du rabbin, Sfar nous emmène à Oran et à Alger dans un "Paradis terrestre" qui peut se découper en deux parties.

La première partie est située à Oran et centrée sur le Malka des lions et ses réflexions face au vieillissement. Lui qui veut être admiré, fasciner le monde avec ses histoires, comme il l'a toujours fait, se rend compte qu'il est une légende de moins en moins vivante. Il constate qu'à son contact, les gens sont déçus et il le vit mal. Cette partie est une réflexion sur l'amour, l'amitié, l'honneur et la mort. Tout un programme!

La seconde partie, à Alger, nous transpose en pleine Guerre d'Algérie où les discours antisémites tiennent le haut du pavé. Des hommes cherchent à enrôler la jeunesse juive dans la guerre alors que le rabbin prône toujours l'amour et la prière. Cette partie nous fait nous interroger sur la nécessité de la guerre. Qu'a à gagner l'homme qui se bat?

De nouvelles questions dans ce tome toujours empli de spiritualité qui nous font réfléchir sur le sens de la vie. Que l'on soit juif ou non...

A lire également:
"Le Chat du Rabbin - La Bar-Mitsva" tome 1
"Le Chat du Rabbin - Le Malka des lions" tome 2
"Le Chat du Rabbin - L'Exode" tome 3

Posté par Nelfe à 18:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 11 février 2010

"Le Chat du Rabbin - tome 3" de Joann Sfar

exodeL'histoire: Ça y est, la fille du Rabbin se marie. Inutile de dire que le Rabbin n'est pas très content à l'idée de la voir partir; quant au chat, n'en parlons pas, il comprend vite qu'il devra faire une croix sur les caresses et les confidences. Du coup, pour se venger, les deux compères décident d'accompagner la belle et son mari pendant leur voyage de noces à Paris.

La critique Nelfesque: Après avoir lu le tome 1 puis le tome 2, je me suis attaquée à ce tome 3 du "Chat du rabbin".

Sans aucun doute, jusqu'à présent, "L'Exode" est mon préféré de la série (jusqu'au prochain car il y a 5 tomes). Plus mélancolique, plus triste aussi, celui-ci m'a émue. Dans les deux premiers j'ai appris de nombreuses choses sur la religion juive, ici j'ai été touché.

L'histoire se délocalise à Paris, où la fille du rabbin va faire connaissance avec sa belle-famille. Là bas deux visions du judaïsme s'affrontent, l'une plus conservatrice que l'autre entrainant incompréhension et remise en question du rabbin et larmes de sa fille. Le chat quant à lui est toujours contraint au silence (ou plutôt au "miaou") depuis qu'il a perdu la parole dans le tome 2. Impuissant, il regarde son maître se morfondre et l'accompagne dans ses errances quotidiennes qui vont le mener jusqu'à son neveu, obligé de jouer une caricature de chanteur maghrébin à l'entrée des théâtres pour gagner sa vie. La vie ici est décidément bien différente qu'à Alger.

Mais n'ayez crainte, on retrouve tout de même les pensées et dialogues bien sentis du chat qui converse dans ce tome avec un ami canin pouilleux et sans famille.

Un régal pour les yeux, une histoire touchante et des remarques justes et drôles, voici la recette de ce tome 3 qui je le répète est celui qui rapporte le plus de suffrage à mes yeux. Cela se confirme, "Le chat du rabbin" est une bande dessinée à lire!

Posté par Nelfe à 19:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 1 février 2010

"Le Chat du Rabbin - tome 2" de Joann Sfar

Le_Malka_de_LionsL'histoire: Alger, au début du 20e siècle. Les autorités coloniales françaises décident de faire passer un test de français aux rabbins. Même avec l'aide de son chat qui parle, le rabbin a peur d'échouer et de devoir céder sa place à un jeune rabbin français... Il s'en ouvre à son cousin, le malka des lions, dresseur de fauve, aventurier et qui se recueille dans les marabouts. Mais voilà que la fille du rabbin, Zlabya, tombe amoureuse du jeune rabbin français...

La critique Nelfesque: Non non, je ne fais pas une fixette sur Joann Sfar... On arrête pas en ce moment avec lui mais c'est indépendant de notre volonté! Il n'a qu'à pas être aussi talentueux aussi!

Dans ce second tome du Chat du Rabbin, "Le Malka des lions", le chat a toujours la parole et se montre comme à son habitude très curieux. Son maître apprend une nouvelle qui ne lui fait pas du tout plaisir et le perturbe: il doit passer un examen pour être nommé rabbin officiel de sa communauté par le Consistoire Israëlite de France. Il est déjà rabbin depuis de nombreuses années mais se prête au jeu de la dictée. Le chat va donc l'aider à réviser en continuant de donner son avis: "Tu es rabbin ici depuis 30 ans et ceux-là qui n'ont jamais fichu un pied chez nous veulent dire qui est rabbin ou pas. Et pour faire la prière en hébreu à des juifs qui parlent arabe, ils veulent que tu écrives en français; alors pour moi, ce sont des fous." Les pensées du chat sont savoureuses.

C'est donc toujours avec humour et réflexions bien senties que nous apprenons bon nombre de coutumes et de lois juives. Ce deuxième tome s'avère tout aussi intéressant que le premier et annonce clairement le troisième tome (que je chroniquerai dans quelques jours). Ici, il n'y a plus la surprise du chat qui parle et je le considère plus comme une transition mais ne serait-ce que pour la connaissance qu'il nous apporte, il vaut le coup d'être lu.

Le rabbin va-t-il être remplacé? Le chat gardera-t-il ad vitam eternam la parole? Et quant est il de sa relation avec sa maîtresse?

Une BD toute en finesse, aux dessins si particuliers de Sfar et au ton léger mais tout de même porteur d'interrogation. Une BD à lire!

Posté par Nelfe à 18:33 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 janvier 2010

Miaou de Joann Sfar

le_chat_du_rabbin_1L'histoire: C'est bien connu : les chats qui parlent, ça n'existe pas. Sauf un : le chat du rabbin. Raisonneur, contestataire et dialecticien hors pair, cet animal doué de raison accompagné de son rabbin de maître n'a pas la langue dans sa poche... Quand philosophie rime avec fantaisie, c'est qu'il y a du Joann Sfar dans l'air !

La critique Nelfesque: Je viens de commencer la série "Le chat du Rabbin" en l'empruntant à la bibliothèque. J'aime beaucoup Joann Sfar, ses dessins et son univers. J'attends d'ailleurs avec impatience la sortie de "Gainsbourg" mais on vous en reparlera d'ici peu dans "la kinoton du projectionniste". Je suis loin de connaître l'oeuvre complète de ce dessinateur et c'est donc un peu au hasard que j'ai pris ce premier tome.

J'ai été agréablement surprise par ce chat qui acquiert la parole en mangeant le perroquet. Ce n'est pas une grosse perte, celui-ci parlait trop alors qu'il n'avait rien à dire. Le chat, lui, a plein de chose à dire. Parce qu'il n'est plus qu'un simple matou sans parole, le rabbin ne veut plus qu'il reste avec sa maîtresse (sa fille) par crainte qu'il lui mette de mauvaises choses dans la tête. Pour pouvoir récupérer sa place, il décide donc de devenir un bon juif et de faire sa bar-mitsva. Mais la pillule est difficile à avaler par le rabbin et le volume consiste à essayer de lui faire changer d'avis. Le chat, tel Candide, s'interroge faussement et amène le rabbin à la réflexion finalement exactement là où il veut. Il remet en question pas mal de préceptes de la Torah que Joann Sfar connaît bien puisqu'il est né dans une famille juive tout en nous apprenant bien des choses sur l'usage de la parole, de la vérité et du mensonge.

Une BD philosophique et théologique sur un fond humoristique que je conseille à tous les amateurs de Sfar et à ceux du bon mot.

Posté par Nelfe à 18:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,