lundi 18 novembre 2013

"Un froid d'enfer" de Joe R. Lansdale

un-froid-d-enfer

L'histoire: Las de supporter la puanteur du cadavre de sa mère qu'il a conservé pour toucher les allocations, le jeune Bill Roberts braque en face de chez lui la cabane d'un marchand de pétards. La cavale qui s'ensuit est une succession d'imprévus mortels où Bill s'adapte dans un environnement radicalement transformé par la fuite. Le pote sympa se transforme en allumé dangereux. Une mare tranquille devient, la nuit, le plus effroyable des marais et le plus simple des flics se découvre des instincts de prédateur... Tout plutôt que de se laisser prendre! Le visage totalement déformé par des morsures de serpents, Bill croise la route d'un cirque itinérant spécialisé dans les monstres...

La critique de Mr K: C'est une fois de plus lors d'une escapade chez l'abbé que je tombai sur ce livre. La couverture et le titre m'ont de suite attirés, la quatrième de couverture a fini de me convaincre. Les attentes étaient donc grandes vu le climax bien glauque et barré qui se dégage du résumé. La lecture fut rapide, mon avis sera contrasté.

L'auteur rend directement dans le sujet et nous livre un personnage principal des plus ragoutants. Morbac et profiteur invétéré, il vit donc avec le cadavre de sa génitrice! Dès les premières pages, le malaise s'installe et l'on peut presque ressentir l'odeur et la poisse nous coller à la peau. Le type est dérangé c'est sûr mais plus on tourne les pages et plus il semble frappé d'un fatum qui l'oblige à aggraver son cas! Complètement perdu et en vase clos dans la demeure de sa mère, face à l'échéance des factures, il décide de braquer une boutique éphémère parmi tant d'autres. En effet le 4 juillet en Amérique est une fête-clef et les gens célèbrent la fête nationale en achetant des pétards. Le braquage tourne mal et Bill est obligé de s'enfuir. Après une course poursuite éprouvante dans les marais, il finira par se retrouver accueilli dans une espèce de fête foraine itinérante. Ce début de roman est un modèle de rythme et de réussite. L'action est trépidante, les personnages sont croqués de fort belle manière et l'ambiance noire et oppressante est remarquablement bien rendue.

Ca se gâte donc dans la deuxième partie du volume qui voit Bill s'intégrer dans une étrange micro-société constituée essentiellement de freaks à la manière du cultissime film de Tod Browning. Cela donne lieu à toute une série de portraits aussi crûs que réalistes. Mention spéciale à l'homme chien qui va devenir le meilleur ami de Bill et qui est un modèle d'humanité sous ses airs de monstres. Il ressort de ce personnage une profonde mélancolie qui m'a frappé en plein coeur. Pour le reste l'histoire poursuit son cours de façon plutôt mollassonne et l'intrigue devient plus classique et surtout moins déviante. Une pin-up de rêve qui est en ménage avec le directeur de la troupe (un monstre plutôt repoussant) commence à entamer une danse des sept voiles avec Bill qui devra choisir entre ses nouveaux amis et les appétits féroces de la belle entre sexe et argent facile. Du classique donc qui se termine ici dans un noir intense et un sentiment de dégoût absolu chez le lecteur tant l'espoir semble avoir disparu des pages qu'il vient de lire.

Au final, je dirai que cet auteur est vraiment à découvrir tant son écriture brute de décoffrage frappe en plein coeur et souvent, en pleines tripes. Attention, vous aimerez ou non, je pense que les avis seront très partagés. Il y a un côté redneck dans cette littérature qui tend dans l'absolu dans la première partie de l'ouvrage avec une description sans concession du personnage principal et de ses pulsions et aspirations. Malheureusement comme dit précédemment, le soufflé retombe avec une deuxième partie plus attendue et qui fait irrémédiablement penser à un classique des classiques qu'est Cristal qui songe de Théodore Sturgeon dont la trame principale est très proche par moment de ce roman. Une lecture donc sympathique mais pas essentielle, qui fera le bonheur des amateurs de romans noirs et de voyages au fin fond de l'Amérique profonde.

Posté par Mr K à 18:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,