jeudi 14 juillet 2016

"Fournaise" de James Patrick Kelly

JPKFOURNAISE

L'histoire : La petite planète du Pois de Morobe a été vendue et son nouveau propriétaire a des idées particulières. Il l'a renommée Walden et la "simplicité volontaire" y est désormais la règle. Pour tous les colons embrassant la philosophie du retour à la terre selon Thoreau, cette planète a les moyens de devenir une véritable utopie. Mais les occupants précédents ne sont pas de cette opinion et, contre l'idéologie du dépouillement rurale, ils entendent défendre leur mode de vie - allant pour cela jusqu'à se transformer en torches suicides. Aux quatre coins de Walden, les nouvelles forêts se transforment en fournaises.

La critique de Mr K : Voilà un ouvrage qui traînait dans ma PAL depuis plusieurs années et que Nelfe a exhumé lors d'un choix de livre SF. En effet, nos livres à lire étant assez nombreux (sic), il arrive que l'on demande à l'autre de choisir nos lectures à venir parmi une pré-sélection de trois livres du même genre. Nelfe a jeté son dévolu sur Fournaise de James Patrick Kelly... Mon bilan comme vous allez pouvoir le lire est assez mitigé et cette lecture ne restera pas dans les annales du Capharnaüm Éclairé.

Prosper Grégoire Leung (aka Spur) producteur de pommes et de cidre (est-il d'origine bretonne ?) est chargé avec sa brigade de combattre les feux allumés par les indigènes mécontents de la transformation de leur monde par des colonisateurs invasifs. On retrouve très vite notre héros à l'hôpital où il se remet d'une intervention compliquée où il a failli mourir. À l'occasion de cette période d'inactivité, il va remettre en cause nombre de choses dans sa vie. Tout d'abord son mariage qui n'est qu'un succédané et ne donne satisfaction à aucun des deux partis. Et puis, il y a cette impression récurrente que certains éléments sont cachés à la population, notamment la possibilité de communiquer avec les autres humains dispersés un peu partout dans l'espace. À la faveur d'une faille dans le système de communication, il va prendre contact avec des êtres étrangers au monde de Walden. Il va aller de révélations en révélations et sa vie va s'en voir changée.

Bien que rapide cette lecture s'est révélée plutôt décevante. La faute en priorité à une quatrième de couverture qui ne correspond pas vraiment au contenu. Là où je m'attendais à une variation autour de la notion d'utopie et de conquête de territoire (à la mode Avatar), l'auteur nous propose le parcours initiatique d'un jeune homme qui va découvrir la face cachée de la société qui l'a vu naître. On voit donc que très peu les mystérieux incendiaires et leur culture n'est qu'à peine ébauchée. On suit les atermoiements de Spur qui une fois sorti de l’hôpital va rencontrer d'autres humains puis rentrer chez lui retrouver son père et sa future ex-femme. Je n'ai pas trouvé le personnage principal plus attachant que cela et le rythme est lent, il ne se passe pas grand chose et honnêtement le livre se termine en eau de boudin !

Dommage car James Patrick Kelly a une écriture souple et abordable, caractérise bien ses personnages malgré un côté parfois ampoulé de certaines situations ou dialogues. L'univers était intéressant et nombre d'idées pertinentes, favorisant réflexion et immersion dans une belle utopie futuriste. Mais hélas, les ingrédients ne font pas tout, ici la mayonnaise ne prend jamais réellement et au final, j'ai plus eu l'impression de perdre mon temps qu'autre chose. Mauvaise pioche...

Posté par Mr K à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,