lundi 15 juillet 2013

"Joséphine" de Agnes Obadia

josephine afficheL'histoire: Joséphine, 29 ans trois-quart, obnubilée par la taille de ses fesses, source de tous ses problèmes, n’a toujours pas trouvé l’homme de ses rêves non-fumeur-bon-cuisinier-qui-aime-les-chats-et-qui-veut-plein-d’enfants. Sa seule consolation, c’est qu’elle vit avec Brad Pitt... consolation de courte durée puisque c’est son chat. Quand sa soeur lui annonce son mariage, c’est la goutte d’eau qui fait déborder la tasse à café. Elle s’invente alors une histoire d’amour avec un riche chirurgien brésilien qui lui a demandé sa main et l’emmène vivre au bout du monde. Facile à dire... Ce (petit) mensonge va l’entraîner dans un tourbillon d’aventures.

La critique Nelfesque: Après avoir adoré la BD "Joséphine" de Pénélope Bagieu dont est adapté ce film, avec une copine nous n'avons pu échapper aux sirènes de ce long métrage. Surtout pas après avoir vu le teaser avec Brad Pitt, le chat de Joséphine, en guest star (à noter que c'est un chat roux et que je ne sais pas leur résister (ce qui ne se voit pas dans cette BA (et j'arrête là les parenthèses)))!

"Joséphine" est un film d'été. Un film léger, sans prétention, une adaptation qui ne peut pas intégrer tous les gags de la BD mais qui est un bon résumé. C'est un film de filles mais pas que... Il est à l'image de "Bridget Jones" dont ce long métrage est aussi beaucoup inspiré. Trop même car ce dernier n'a pas quitté mon esprit de tout le visionnage. Comme dans Bridget, Joséphine nous fait part de ses pensées, nous prend à partie, a sa bande officielle de copines avec un gay (mais noir ici, c'est ptet la seule différence...) et se pose des questions de filles.

josephine1

Dans la droite lignée des comédies romantiques, Joséphine cherche l'amour et cette quête et loin d'être aisée. Reflet de son époque, à la trentaine, elle a une vie bien remplie, un boulot sympa, un appart' qui ferait rêver n'importe quelle parisienne (en tout cas, moi quand j'étais à Paris, j'aurais bien signé pour le sien!) mais elle n'est pas fixée, ne sait pas trop ce qu'elle veut et ne voit pas ce qui est comme le nez au milieu de la figure.

josephine2

Avec une vie sentimentale active mais vouée à l'échec, elle est en quête de l'homme idéal qui saurait se montrer doux et compréhensif et qui accessoirement lui préparerait de bons petits plats. En perpétuel conflit avec sa soeur, elle n'hésitera pas à gâcher l'annonce de ses fiancailles lors d'un repas de famille en inventant un énorme bobard. Sa soeur va se marier avec un jeune homme bien sous tout rapport (si tant est que l'on aime les hommes UMPistes...), qu'importe, elle elle vient de se fiancer avec un chirurgien brésilien qu'elle va rejoindre dans quelques jours de l'autre côté de l'atlantique! Comment faire alors pour s'en sortir quand le mensonge prend si bien auprès de sa famille et de ses amis? Aller au bout de son histoire? Elle n'aura pas vraiment le choix de revenir en arrière puisque tout va s'activer autour d'elle l'obligeant à gérer cette situation du mieux qu'elle pourra.

josephine3

"Le mieux qu'elle peut" est assez cocasse et donne lieu à des situations capillotractées et comiques. Marilou Berry endosse le rôle avec naturel et elle est y plutôt crédible. D'autres personnages sont à mes yeux trop caricaturaux et leurs prestations un peu trop jusqu'au boutistes. Qu'importe, comme je le disais en début de billet, "Joséphine" est un film léger et sans prétention.

Sympa sans être la comédie du siècle, ce film met les filles devant leurs contradictions et on s'amuse à se retrouver dans telle ou telle situation. Si vous avez trop chaud en ce mois de juillet enfin estival, vous pourrez vous enfermer dans une salle climatisée, une glace à la main, en appréciant un film de saison. C'est déjà pas mal non?


samedi 29 janvier 2011

"Joséphine - L'Intégrale" de Pénélope Bagieu

josephineL'histoire: Les aventures de Joséphine, l'héroïne de Pénélope Bagieu, enfin réunies en un volume !
Joséphine a "la trentaine", comme elle dit pudiquement. Elle n'est pas mariée, n'a pas d'enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue, mais s'épaissit sensiblement au niveau des hanches. Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec. Elle a aussi une soeur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison. Elle a des parents qui n'habitent pas la même ville mais qui réussissent à l'envahir et à la culpabiliser par téléphone. Elle a des copines mais aucune n'arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes. Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'emploie activement (bars, salles de gym, clubs d'oenologie, Meetic...). En attendant, elle pleure devant les films à l'eau de rose. Joséphine a des tas de malheurs dont elle est bien souvent à l'origine : elle est maladroite, ne gère pas très bien ses relations professionnelles, peine à se faire entendre, fait des gaffes assez embarrassantes, et enchaîne les faux-pas dans sa vie amoureuse. Elle est en quelque sorte l'artisan de son propre malheur, mais veille à ne surtout jamais tirer de leçons de ce qui lui tombe dessus.

La critique Nelfesque: Celà fait des années que je suis le blog BD de Pénélope Bagieu, "Ma vie est tout à fait fascinante", des années que je me marre avec ce blog de fille qui critique avec humour et auto-dérision les "travers" et petites obsessions des filles trentenaires. "Joséphine" est une BD que j'avais déjà feuilletée et offerte aux copines mais je ne l'avais pas à la maison. Par chance (ou est-ce un message caché? ^^), j'ai reçu "L'Intégrale de Joséphine" de la part de ma maman pour Noël. Je me suis plongée dans cette BD le premier jour de 2011. Quoi de mieux comme lecture pour bien commencer l'année!?

"Joséphine" est une BD très drôle. On s'y retrouve toutes, complètement ou en partie! La recherche de l'amour, les tâtonnements, les kilos en trop, La rencontre, les bébés en route... toutes les étapes de la vie d'une femme sont ici disséquées et analysées avec humour et bonne humeur, parfois aussi avec mauvaise foi et c'est ça qui est bon!

La lecture de cette ouvrage fait du bien, elle nous conforte dans nos petites manies, nous fait nous dire "ah ben tiens, je suis pas la seule" ou bien "tiens, on dirait ma copine Trucmuchette" quand on n'est pas assez honnête pour se reconnaître. Vraiment génial!

Je ne sais pas si la gente masculine aimerait autant que nous les filles (même celles qui ne sont pas très "filles" comme moi, avouons le, parfois on se laisse aller à quelques gnangnanseries...) cette BD. A suivre avec peut être un jour l'avis de Mr K. Les hommes aiment bien nous piquer nos magazines, de temps en temps pour rigoler (disent-il...) alors pourquoi pas nos bandes dessinées!?

josephine1
(clic pour voir en grand)

Posté par Nelfe à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,