mercredi 28 avril 2010

Aux frontières de la dub avec Infrazer

InfrazerInfrazer, groupe champenois, nous propose une musique électro teintée de dub, de rock et de trip-hop dans des contextes variés allant de l'aérien au saturé en passant par le dynamique et l'ambiant.

A grand coup de basse, guitare, batterie, claviers mais aussi sampler et beat-machine, Infrazer se veut enivrant et anesthésiant comme un bon gros buzz! Rappelons ici que la drogue c'est mal, que fumer tue, que l'alcool peut engendrer une dépendance et que la TV rend con. Voilà, ça c'est fait...

Infrazer n'en est pas à son coup d'essai. Anciennement "Inti Aka", séparé en 2006 suite au départ de la chanteuse, ils se sont reformés sour le nom d'"Infrazer" pour sortir cet album en 2008 puis au niveau national en 2009 chez Mosaïc Music Distribution.

Aux accents d'High Tone et de Zenzile, Infrazer n'offre rien d'original à qui connait l'univers dub mais n'a pas à rougir pour autant! Evasion des sens, expédition sonore, voilà ce à quoi Infrazer nous expose. Le premier titre de l'album, "XIII", nous en donne un avant goût. Pas de poses entre les titres mais des fondus faisant de ces 10 morceaux une seule et même plage de 54 minutes. "Genotype 5" et ses superpositions de samples, agrémentées d'extraits sonores de "Voyage au centre de la terre" de 1959, nous laisse une impression étrange. Où sommes-nous? Nous ne le savons pas réellement... Un coloque de bio-neurologie? Une expérience scientifique? Une atmosphère oppressante et saturée, là est la seule certitude.

"Showgun" se veut plus speedé, plus nerveux, comme une grosse bouffée d'oxygène en plein poumon. La bouffée qui shoote, qui enivre. "Apathique", titre chanté, tel un ovni au milieu de cet album, est un remix réadapté du titre de Monsieur Z. Bon, faut aimer... Ce n'est pas mon cas. L'atmosphère redevient hypnotique et envoutante avec "Allo Houston", oppressante avec ses sonorités quasi industrielles et mécaniques.

Cet album dense, difficile à décrire en quelques lignes tant il révèle plus de l'expérience physique, prend fin sur "Global Therapy", titre de presque 7 minutes qui achève notre voyage de presque 1 heure. Un voyage intense, douloureux et magnifique, oppressant et libérateur. Tous ces paradoxes qui nous font aimer la vie.

Posté par Nelfe à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,