mardi 31 août 2010

"Chronique du peuple" de Zenna Henderson

populusL'histoire: La jolie Valency Carmody est heureuse. Après avoir été renvoyée de deux écoles, sans motifs précis, elle vient de trouver un poste d'institutrice à Cougar Canyon, en Californie.

Cougar Canyon: lieu isolé, sauvage, petite communauté unie et close sur elle-même. Valency n'aura que dix élèves.

Enfants charmants, un peu étranges cependant. Miss Carmody rêve-t-elle? Il lui semble que parfois ses élèves se déplacent sans toucher terre, que les objets leur obéissent par télékinésie... Et pourquoi la petite Karen tente-t-elle de "sonder" ses pensées? Valency réussit d'ailleurs à l'en empêcher...

Comme, un jour, c'est elle qui réussit à vaincre un terrible incendie. Par quels pouvoirs?

La critique de Mr K: bof, bof. Je n'ai pas été emballé par ce livre, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans et une fois dans la place, les chroniques suivantes se sont révélées décevantes. Ce livre est composé de six nouvelles nous présentant les affres d'extras-terrestres coincés définitivement sur notre planète et obligés de s'adapter à leurs nouvelles conditions de vie.

Henderson nous propose des personnages pour la plupart jeunes et tourmentés. Des institutrices ou des élèves qui me rappellent mon quotidien professionnel! C'est ainsi que tour à tour, l'auteur nous présente de jeunes enfants doués dans des pratiques surnaturelles qui se heurtent ou non à l'incrédulité du monde qui l'entoure. Cela plante une ambiance très particulière dans l'esprit du lecteur. J'y ai pour ma part trouvé des similitude avec des auteurs tels que Sturgeon ou encore Bradbury. Henderson est attaché au lien éducateur / élève et cette série de nouvelles en explore toutes les facettes à travers des destins forts divers.

Diverses trajectoires qui ont en commun ces fameux naufragés de l'espace et leur difficile intégration. Le thème était très intéressant, c'est d'ailleurs ce qui avait retenu mon attention lors d'une énième exploration de brocante. Malheureusement, le livre n'a pas tenu les promesses de la quatrième de couverture. Le propos est globalement niais (à l'américaine diront les mauvaises langues...), tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Pas de réelle psychologie des différents membres de la communauté ce qui les rend pâlots et transparents, je n'ai ressenti aucune empathie envers les personnages en général. Le style est lui aussi très commun, parfois confus et les tenants et aboutissants non maîtrisés, bref... l'ennui s'est installé très vite et j'étais bien content de l'avoir fini pour passer à autre chose!

Difficile dans ces conditions de vous conseiller cette lecture sauf si vous êtes un optimiste forcené car ici tout est bien qui finit toujours bien... Mauvaise pioche pour moi en tout cas.

Posté par Mr K à 12:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,