lundi 11 mai 2015

"ALPHA... directions" de Jens Harder

alpha couv

Le contenu: Dans cet album d’une folle ambition, l’auteur de Leviathan se penche sur les origines du monde. S’appuyant sur une synthèse des connaissances les plus actuelles dans tous les domaines du savoir (astrophysique, biologie, chimie, anthropologie, archéologie, etc.), il raconte l’histoire de la vie sur quatorze milliards d’années, depuis le Big Bang jusqu’à l’émergence des premières civilisations humaines.

La critique de Mr K: Retour aujourd'hui sur une lecture unique en son genre avec cet ouvrage que l'on peut difficilement classifier. On est ici à la lisière de la BD et du livre documentaire. Cet Alpha précède le Beta déjà chroniqué par Nelfe le mois dernier. Jens Harder se propose dans le présent volume de remonter aux origines de l'univers et de dérouler la chronologie jusqu'à l'apparition de l'Homme. Vaste programme et défi que l'auteur relève haut la main mélangeant culture, dessin, humour avec délice et réussite.

On en apprend énormément avec cet opus. Cet Alpha permet au lecteur de remettre au goût du jour et via l'éclairage des dernières avancées historiques, l'évolution de notre monde. Il fait appel pour cela aux grands penseurs et chercheurs spécialisés dans tout plein de domaines comme la chimie, la biologie, l'archéologie, la zoologie, la botanique… Le travail de documentation est impressionnant. On se retrouve face à une œuvre à la dimension universaliste certaine, couvrant tous les champs d'étude possibles avec une jubilation certaine pour Harder et le lecteur saisi et impressionné face à tant de talent déployé. Des passages sont ardus à comprendre mais heureusement en fin de chapitre, une sorte de récapitulatif chronologique est proposé pour raccrocher les wagons et éclairer les quelques zones d'ombre qui peuvent persister.

alpha image 3

Le truchement du dessin est idéal à mes yeux pour aborder ces thématiques si complexes que sont la naissance de l'univers, l'évolution des bactéries et autres organismes. Le trait est précis et d'une grande clarté, proposant un voyage à nul autre pareil. C'est un émerveillement de chaque instant que celui de voir se dérouler sous nos yeux le miracle de la vie luttant contre vents et marées, périodes de glaciation, volcanisme et séisme, renaissant sans cesse, s'adaptant encore et toujours, faisant son chemin et colonisant une planète hostile. Ça fait du bien de revenir aux fondamentaux quand on entend parler à longueur de journée de fondamentalistes obscurantistes niant le principe d'évolution et rejetant toute forme de science et de connaissance. Pour autant, l'auteur ne rejette pas toute idée de divinité avec de nombreuses références au détour des planches qui mélangent déroulé historique et bonds dans le temps vers des références 100% humaines. Ainsi lors du Big bang originel, au milieu des explosions et fusions diverse, l'auteur nous glisse un vieux dieu barbu débonnaire ou un Shiva en plein processus de création, la tectonique des plaques se voit comparer à un chantier en construction, l'apparition des premiers champignons font écho à certaines représentations dans l'art africain, un grand déluge renvoie à l'image de l'arche de Noë… C'est autant de références multiples et variées qui apportent un réel plus à l'entreprise de Harder qui gagne en sens et en universalité car toutes les cultures du monde entier sont représentées au détour de ces cases anachroniques mais néanmoins éclairantes.

alpha image 0

La fascination est totale durant toute cette lecture. Les bichromies s'enchaînent (chaque période se voit attribuer des couleurs différentes), les connaissances s'accumulent sans forcer avec un plaisir évident que je n'avais pas éprouvé depuis mon enfance dans les livres documentaires sur l'histoire de la vie. Cette œuvre intelligente fait son chemin dans les pré-requis du lecteur, son vécu, ses souvenirs, bref… on a conscience de ce qu'est l'histoire avec un grand H, que nous sommes d'insignifiants êtres face à l'immensité de l'évolution et qu'en toute logique, nous aussi nous disparaîtrons comme des millions d'espèces avant nous. En tout les cas, c'est dans la logique des choses.

alpha image 1

On passe donc un super moment à la fois enrichissant (et il y a la dose!) dans la mesure où l'on ressort forcément plus calé sur un sujet incontournable et au centre de toutes les questions fondamentales que l'homme se pose depuis la nuit des temps. On retrouve aussi des souvenirs d'enfance ou d'école (pour ma part, la partie consacrée aux dinosaures m'a beaucoup parlé ayant été un gros amateur de ces grosses bébêtes dans ma prime jeunesse, quelques références au film Jurassic Park au passage) et cela redonne aussi l'envie de se battre pour nos principes républicains en premier lieu desquels celui de proposer une éducation libre de tout sectarisme et de négation de l'avancée des connaissances, choses qui me semblent autant menacées par les islamistes que par nos catholiques intégristes et autres négationnistes de bas étage.

alpha image 2

Alpha… directions est une œuvre unique, essentielle et incontournable. Vous voila prévenus!

Posté par Mr K à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 12 avril 2015

"BETA... Civilisations - Volume 1" de Jens Harder

beta couvL'histoire : Beta s’intéresse à l’évolution des hominidés sur quatre millions d’années et zoome sur 30 000 ans d’histoire des civilisations humaines, jusqu’au début de l’ère chrétienne.
Dans cette première partie, Jens Harder aborde des sujets tels que le développement des primates, l’invention du feu, l’apparition du langage, la sédentarisation, l’architecture, l’élevage, le développement des cités, l’émergence et le déploiement des différentes formes d’art.

La critique Nelfesque : "Beta" est le second volume d'une trilogie "Alpha Beta Gamma" dont nous avons déjà le premier volet dans notre bibliothèque. Pourquoi vous parler de "Beta" en premier alors que nous n'avons pas encore chroniqué "Alpha" ? Tout simplement parce que j'ai reçu cet ouvrage dans le cadre de "La BD fait son Festival sur Priceminister" et que je me dois d'en faire un billet dès à présent. Cependant, la chronique concernant "Alpha" ne tardera pas et les volumes peuvent se lire indépendemment les uns des autres si tant est que l'on connaisse un tant soit peu l'Histoire de l'évolution du monde depuis ses origines.

Nous sommes ici en présence d'un ouvrage à part, que l'on a du mal à qualifier de BD, même si sa matière première est le dessin. Ce n'est pas non plus un roman graphique. "Beta" est la compilation d'une somme de connaissances immense mises en images avec talent et de nombreuses références. En effet, Jens Harder, revient ici sur l'évolution de l'Homme et du monde du Tertiaire (60 millions d'années avant notre ère) à l'Antiquité classique (300 ans avant JC). Dans ce laps de temps, les époques phares sont mises en avant : la Protohistoire (avec le Paléolithique, le Mésolithique et le Néolithique) et l'Antiquité (Ere des cités-Etats, Haute Antiquité et Antiquité classique). Viendront dans un prochain tome l'Antiquité tardive, le Moyen Age, la Renaissance, le Siècle des lumières et l'Epoque moderne.

beta 3

"Rolala Nelfe mais qu'est ce que tu nous proposes là ? Ca a l'air hyper scolaire et barbant !" Et bien non, détrompez-vous ! Ce volume est, il est vrai, très dense et documenté et l'on apprend beaucoup de choses aux détours de chaque page. A mon âge, les leçons de SVT et d'Histoire sont loin derrière moi et j'ai oublié beaucoup de choses. "Beta" est un excellent moyen de se remettre en tête les dates et surtout les phases évolutives de notre Histoire. Mais là où Jens Harder est très fort et évite le côté ennuyeux de la chose, c'est qu'il profite de chaque étape pour mettre en lumière des actions ou évènements contemporains découlants de certaines découvertes de l'époque ou encore insère des références artistiques plus actuelles. Par exemple, lorsqu'il est question de la cohésion de la horde des australopithèques leur donnant la force et le courage les poussant à se dépasser, nous apercevons aux détours d'une case, une scène de "La Planète des singes" et un concert de Kiss. Lorsque l'homo erectus se met à construire des huttes, Jens Harder dessine au milieu d'autres constructions l'école du Bauhaus (référence en Architecture). La domestication du feu nous amène à la flamme des Jeux Olympiques, l'homo sapiens sapiens quittant son continent Africain est illustré par une partie de Colons de Catane... Ainsi le lecteur fait des bons dans le temps et assiste quasiment à un film en accéléré sur l'évolution. Il y a d'ailleurs un côté très hypnotique et psychédélique dans cette frénésie de mélanges d'époques et dans le trait du dessinateur.

beta 1

Justement, parlons du dessin et de la mise en page de "Beta" ! Cet ouvrage est un magnifique objet. 350 pages de connaissances mais aussi de créativité artistique indéniable. Afin de ne pas parasiter le lecteur avec un foisonnement de couleurs, le choix de la bichromie alternant le bronze, l'argenté et le doré confère à l'ensemble une finesse et un dépouillement indéniables. La brillance de l'impression donne également du relief à chaque case et sublime le trait. Une réussite esthétique autant que pédagogique.

beta 2

Bravo à Monsieur Harder pour "Beta" et sa démarche de trilogie qui intéresseront autant les jeunes que les moins jeunes et montrent, si preuve il faut, qu'un ouvrage au contenu exigeant peut être lu avec plaisir par tous. Une vulgarisation pointue qui parle autant aux scientifiques qu'aux néophytes, aux lecteurs de BD qu'à ceux d'essais, aux écoliers qu'aux retraités. Un ouvrage à découvrir d'urgence !

beta 4

Posté par Nelfe à 18:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,