lundi 10 mai 2010

Sur ma platine en ce moment...

Queens_of_the_Stone_Age_Songs_for_the_DeafSuper album que ce Songs for the seaf des Queens of the Stone Age. Je l'écoute quotidiennement pour aller au maille! Groupe "stone-rock" par excellence, pêchu en diable, ultra efficace et concis comme il faut. La formation accueille le temps de cet album Dave Grohl, ex batteur de Nirvana et chanteur des Foo fighters.

Ici on a affaire à du lourd, du lent, du costaud. Avis aux amateurs d'Ozzy et de Black Sabbath qui semblent être dans cet album les principales sources d'inspirations. Entre riffs ciselés, voix possédées et rythmes effrénés, ma préférence va vers les titres "Song for the dead", "Another love song" et "Hangin tree". Mais bon, vaut pouvez y aller sans trop hésiter, vu que galette est fort digeste et équilibrée. Un grand album!

archiveVous qui nous lisez depuis un certain temps, vous connaissez notre amour immodéré pour Archive, groupe anglais au charme fou qui a d'ailleurs plus de succès en France que dans leur patrie d'origine. Controlling Crowds est leur dernier opus et n'avait pas conquis les deux fans que nous sommes. Ce qui n'empêche pas la présence de morceaux sublimes sur cet album plutôt inégal. En travaillant sur mon PC pour diverses corrections, je m'écoute tout particulièrement trois morceaux détonnants.

Le titre éponyme qui ouvre l'album par son clavier hypnotique et ses paroles perverses, "Bullets" dans la même veine et qui s'enchaîne directement. À propos de ce titre, préférez la version clip qui est plus speed et donc plus tripante. Et puis, il y a Maria Q! Chanteuse callipyge au charme fou et à la voix d'ange sur "Collapse/Collide", d'ailleurs je m'en vais la réécouter de suite...

goblinPour finir, une BO de Goblin, groupe de rock progressif prolifique dans le domaine dans les 70' et les 80'. Ici pour Suspiria, ils colaborent une fois de plus avec le maître du Giallo: Dario Argento. Musique là encore hypnotique, flippante à souhait qui a beaucoup fait au succès du film que je considère encore aujourd'hui comme un classique aux côté d'Inferno du même réalisateur.

Guitares saturée, voix de la sorcière omniprésente (à écouter dans le noir le plus profond!), envolées lyriques et partitions alambiquées au piano... bref, un pur bijou qui n'a de défaut que sa brièveté. Un must de la musique d'ambiance flippante! À noter, en bonus, une variation sur le thème du film complètement hallucinante et hallucinée.