lundi 30 novembre 2009

"Bienvenue à Zombieland" de Ruben Fleischer

zombieland_afficheL'histoire: Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, ne veut pas être dévoré, sa prudence et sa liste de règles pourraient bien lui sauver la vie... Tallahassee, lui, est un bourrin tueur de zombies qui ne craint plus rien ni personne après la mort d'un être cher. Armé d'un fusil d'assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre.
Dans leur périple, les deux survivants tombent sur Wichita et Little Rock, deux jeunes filles en apparence désarmées.
Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s'entendre...

La critique Nelfesque: Ah ben ça fait du bien d'aller au ciné voir ce genre de film! Bon, les films de zombies, on connaît. Du bon, du passable et du franchement pourri tout est envisageable avec ce genre de film. L'exercice s'avère périlleux lors de films zombie "sérieux". Ici, point de stress, nous sommes dans un film débilocomique à l'image d'un "Shaun of the dead". Amateurs de bons films de zombie comiques courez voir "Bienvenue à Zombieland"! Alors oui il y a des caricatures: le geek phobique, le justicier à la gachette facile, la petite tête à claque et la nana coconne... Mais ces caricatures ne se contentent pas de se suffire à elles-même et l'utilisation de l'absurde vient rajouter une couche fraîche à l'ensemble. Un très bon divertissement qui ne se prend pas au sérieux et fait qu'on passe un bon moment. N'est-ce pas ce qu'on demande au cinéma? Rajoutez à cela un clin d'oeil "Ghostbusters" qui ravira les spectateurs ayant la trentaine et vous aurez 1h30 de poilade.

zombieland

La critique de Mr K: 5/6. Bien bien bien, très très bon film! On ressort avec une banane incroyable et le même sentiment qu'après le visionnage de Shaun of the dead, référence ultime du film de zombie rigolo! L'humour est totalement frappa-dingue et décalé bien que le métrage soit ricain. Certes, on est plus proche de Mel Brooks que du non-sens british mais c'est 100% efficace! Les deux personnages principaux sont terribles comme duo comique: un ado multi-phobique geek (très crédible et loin des ersatz débiles servis dans les productions du genre) et un Harrelson égal à lui même, c'est à dire complètement barré (ici obsédé par la quête d'une sucrerie). Sûr, le réalisateur n'invente rien, reprend des ficelles vieilles comme Laurel et Hardy mais que c'est si bon quand c'est bien fait! Rajoutez à cela des créatures réussies (pas si présentes que ça d'ailleurs), Bill Murray en guest star dans un caméo zombiesque, une fifille jolie comme un coeur et pas conne du tout, des gags sortis tout droit d'un Tex Avery (cf le piano sur la tronche!!!) et c'est un super moment de cinoche que l'on passe. Du "cinéma à papa" où le plaisir de faire passer un bonne heure et demie aux spectateurs prime sur la thune et les effets spéciaux (Qui a dit 2012?!). Courez-y!


Bienvenue a Zombieland - Bande annonce FR

 

Posté par Nelfe à 18:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,