mardi 20 septembre 2011

"Le pas de Merlin" de Jean-Louis Fetjaine

merlinL'histoire: Au VIème siècle, l'île de Bretagne est assaillie par les Saxons, les Gaëls et les Pictes. Après la mort du roi Guendoleu, tué lors d'une terrible bataille, son jeune barde Merlin se trouve plongé malgré lui dans un complot aux conséquences effroyables. 

Fuyant la barbarie, perdu dans les affres d'un amour impossible, il parcourt le royaumes celtes ravagés par la guerre, suscitant la méfiance de ceux qui voient en lui «le fils du diable». au plus profond de la forêt, pourtant, l'enfant se découvrira de biens étranges alliés. Au cours de ce voyage initiatique, celui qui deviendra Myrddin le Nécromant réussira-t-il à percer le fascinant secret qui pèse sur ses origines?

La critique de Mr K: C'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai retrouvé Jean Louis Fetjaine, l'auteur de La trilogie des elfes  que j'avais adoré lors de ma lecture. Avec ce premier volume, je m'attaquais à une nouvelle saga ayant cette fois-ci pour personnage central le mythique Merlin que l'on a pu apercevoir dans l'ouvrage cité ci-dessus. L'ambition de l'auteur est grande car loin de se conforter dans une énième version légendaire, Fetjaine voulait coller à la dimension historique et humaine du personnage. Dans une préface méthodologique, il nous explique comment il a procédé entre recherches historiques pures et passages romancés. Le travail est impressionnant et le livre, à mes yeux, une réussite. 

Preuve en est que je l'ai littéralement dévoré en deux jours, le syndrome Fetjaine a encore frappé! On retrouve son sens du rythme, du suspens et moultes détails sur l'époque qui font qu'on est saisi par l'histoire et tout ce qui l'entoure. On plonge dans le VIème siècle comme ont pu le livrer au public les historiens spécialistes de l'époque. Les descriptions sont criantes de réalisme et on se retrouve plongé dans les odeurs, les couleurs et les mœurs de l'époque. Le moins que l'on puisse dire c'est que la vie y était rude pour tous que l'on soit pauvre ou noble. On voyage énormément suivant les pas de Merlin, le roman se révélant un road-movie sans temps mort. De temps à autre, l'auteur suit de plus près les tractations des puissants pour mieux rebondir sur le destin exceptionnel de cet être hors du commun que se révèle être le fils bâtard de la reine Aldan. 

Nous traversons donc une bonne partie de la Bretagne de l'époque, c'est-à-dire l'Angleterre des tribus celtes qui se livrent une guerre sans merci et où tous les coups bas sont possibles. Les trahisons sont légions, les mariages arrangés de rigueur et les batailles sanglantes à souhait! On ne peut s'empêcher de frémir lors de l'embuscade dont est victime le seigneur et maître de Merlin au début du livre, la cruauté des hommes est ici frontale et sans concession. On retrouve une certaine paix de l'âme lors des passages plus légers qui voient Merlin et son ami le moine Blaise discuter de choses et d'autres pendant leur long périple, on sourit devant la peur panique de Merlin d'embarquer dans une frêle esquif, on reste coi lors de la nuit des morts où Merlin isolé dans la forêt entraperçoit la vérité sur ses origines... On passe par tellement d'états d'exaltation que la fin arrive bien trop vite... Comble du désespoir ma PAL est très fournie et je ne possède pas encore le volume 2. Il va falloir que j'attende un peu pour éviter les foudres de ma chère compagne... 

Je n'irai pas par quatre chemins, ce livre est une véritable petite bombe pour tout amateur d'Histoire et de légende, l'auteur maniant à merveille l'écriture et le déroulement de son récit. Passez la surprise du point de vue adopté (pas d'Arthur Pendragon dans ce livre, ils n'auraient pas vécu à la même époque), la lecture de ce roman est un enchantement (sic) de tous les instants. Courez-y, vous ne risquez pas d'être déçus!

Posté par Mr K à 15:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 29 mai 2011

"La trilogie des elfes" de Jean-Louis Fetjaine

trilogie_elfesL'histoire: Il y a bien longtemps, avant même Merlin et le roi Arthur, le monde n'était qu'une sombre forêt peuplée d'elfes et de races étranges dont nous avons aujourd'hui perdu jusqu'au souvenir. Dans ces temps anciens, les elfes étaient un peuple puissant et redouté des hommes. Voici le récit de leurs dernières heures, depuis la rencontre du chevalier Uter et de Lliane, la reine des elfes. L'histoire d'une trahison et de la chute de tout un monde, d'un combat désespéré et d'un amour impossible.


La critique de Mr K: Quelle bonne lecture que celle-ci! Je n'ai pas mis longtemps à parcourir cette trilogie fort réussie qui mélange à merveille «légendes arthuriennes» et fantasy à la Tolkien. Abandonnez donc toute velléité historienne, c'est à un étrange voyage entre éléments historico-légendaires et éléments romanesques que nous convie l'auteur. Vous croiserez des figures célèbres comme Merlin, Uter, Morgane mais aussi trolls, gobelins, elfes et autres créatures imaginaires.

Une fois la lecture entamée, difficile d'en sortir tant on rentre directement dans le vif du sujet. C'est tout à l'honneur de Fetjaine, il ne perd pas de temps en scènes d'exposition et autres descriptions alambiquées, on plonge directement dans le récit et le cadre est posé très vite. On ne tombe pas pour autant dans le simple récit d'aventure, l'auteur se permettant par moment de s'attarder sur les mœurs des uns et des autres: le pacifisme froid des elfes, les rustres et besogneux nains aux fond de leur mines, la bêtise crasse des kobolds, l'ingénierie et l'ambition démesurée des hommes, les sombres desseins du maître des ténèbres...

En trois volumes, il s'en passe des choses! Le lecteur évolue constamment entre scènes de vie pastorales, amours contrariés, trahisons et complots, batailles dantesques, manipulations religieuses, disparitions d'espèces entières et menaces récurrentes. On s'attache très vite aux personnages et bien souvent les nerfs sont mis à l'épreuve face aux événements qui nous sont comptés. Certains de mes favoris meurent assez vite ou disparaissent, les malfaisants ont souvent le dernier mot (en premier lieu les hommes ce qui n'est pas étonnant) et les événements tournent en défaveur des formes de vie les plus pacifiques en faveur des ambitieux, des belliqueux et des industrieux (recul de la nature face à l'industrie et au développement).

Je ne crie pas au génie pour autant car il n'y a rien de véritablement original dans tout cela pour quiconque pratique un tant soit peu l'heroic fantasy (thèmes abordés, personnages-type). Cependant Fetjaine tire son épingle du jeu par son écriture simple, accessible ne cédant jamais pour autant à la facilité et sa capacité à maintenir le suspens. Dans ces conditions, les pages défilent devant nos yeux sans vraiment qu'on s'en rende compte. J'ai passé de très agréables moments en compagnie de la magnifique reine des elfes et de tous les autres personnages de ce roman. À lire absolument si on est amateur.

Posté par Mr K à 17:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,