mercredi 23 mars 2011

Au paradis avec Thomas Fersen

thomasfersenparadisCela fait plusieurs semaines que nous avons reçu le dernier album de Thomas Fersen,"Je suis au paradis", dans les bacs depuis le 7 mars. Et au paradis, nous y sommes à l'écoute de cet album! Il ne se passe pas une journée sans que nous en écoutions au moins un titre. Un vrai coup de coeur!

Deux ans après "Trois petits tours", auquel nous n'avions pas vraiment adhéré, Fersen revient et renoue avec le côté sombre empli de poésie qui le caractérise. Nous avions eu l'occasion de découvrir une grande partie de ces nouveaux titres lors de son concert à Quéven. Il y a du "Monsieur" dans cet album, une atmosphère romantique avec des personnages habituellement antipathiques. Avec Fersen, on se met à aimer "Dracula", "Barbe bleu", "Les loups garous". Un squelette de la Foire du Trône dans "J'suis mort", un serial-killer dans "Le balafré", une petite fille incomprise dans "L'enfant sorcière" (ma préférée de l'album), une momie dans "Une autre femme", autant de personnages tirés de contes et légendes qui devraient nous faire dresser les cheveux sur la tête. La poésie des mots de Fersen et l'orchestration résoluement mélancolique de ses titres nous les font apparaître comme des êtres incompris que l'on se surprend à aimer.

Des êtres incompris, il y a en a à foison. En plus des personnages imaginaires, une galerie d'attendrissants perdants à la fois drôles et pitoyables côtoie les morts-vivants et les tombes de cet album: "Félix", ce veillard libidineux qui, centenaire, est toujours à la quête du grand amour, un homme amoureux d'une "Sandra" invisible, un fugitif caché sous un jupon dans "Parfois au clair de lune", une artiste de cabaret qui attire les regards masculins dans "Mathieu"...

La mort est omniprésente dans ces 12 titres. L'album est sombre mais il est loin d'être lugubre. Fersen sait apporter des touches d'humour, noires souvent, pour nous faire sourire et nous transporter dans ses histoires fantasques et farfelues. Qu'il est bon de voyager avec Thomas Fersen!

Posté par Nelfe à 18:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 23 janvier 2011

Thomas Fersen aux Arcs, Quéven, 22-01-11

T_FERSEN_AFFICHE

C'est avec Sandra Guemdib que nous débutons la soirée. Voix puissante, présence scénique, mais vocalises à la limite du supportable, elle a su néanmoins chauffer la salle déjà très impatiente de découvrir le nouveau spectacle de Thomas Fersen. Je ne m'étendrai pas plus sur cette première partie qui fut pour moi un calvaire mais fut agréable pour Mr K (tiens donc? bon c'est vrai qu'elle est pas pourrie la Sandra m'enfin quand même...).

Il est 21h30. Nous sommes sur le point de découvrir le nouveau répertoire de Thomas Fersen. Le set démarre avec justement deux nouveaux titres présents dans "Je suis au paradis", dans les bacs le 7 mars prochain: "La barbe Bleue" et "Dracula". Le ton est donné, la soirée s'annonce fersienne! Des textes très imagés aux consonnances sombres, des thèmes proche de l'univers imaginaire et de la mort, un monde que Thomas Fersen affectionne particulièrement. Le public est ravi, on retrouve l'artiste dans toute sa magnificence, sa capacité à nous transporter dans des contrées fascinantes flirtant avec l'onirisme et l'appréhension.

Bon nombre de nouveaux titres nous ont été joué. Nous ne connaissons pas encore l'album (nous en reparlerons bientôt) et chaque titre est l'occasion d'un nouveau voyage, d'une incursion dans un nouvel univers. Pêle mêle "Felix" nous entraine dans la vie d'un vieil homme centenaire libidineux et croquant la vie à pleine dent (du moins celles qui lui restent!), "J'suis mort" nous conte la vie d'un squelette du train fantôme de la Foire du Trône avec humour et délicatesse, "Parfois au clair de lune" nous présente un Fersen caché sous le jupon d'une dame... Autant de titres que l'on a hâte de découvrir en album et d'écouter en boucle à la maison! "L'enfant sorcière" et "Billy the kid" furent aussi de grands moments lors de cette soirée. Encore une fois, n'ayant pas encore l'album entre les mains, il nous est difficile d'en dire plus concernant ses dernières chansons.

Mais ce concert fut aussi l'occasion de réentendre des anciens titres qui ont un pouvoir énergisant sur le public: "La chauve-souris", "Zaza", "Diane de Poitiers", "Saint-Jean-du-Doigt" dont le premier couplet fut chanté a capella par le public connaisseur et heureux ou encore "Croque". Des moments plus intimistes avec "Pégase", "Monsieur" ou "Deux pieds" (que vous retrouverez en vidéo à la fin de l'article) ont aussi ravi nos oreilles et ont permis une fois encore d'apprécier le talent scénique de Thomas Fersen qui sait passer de l'homme inquiétant à la connivence avec son public.

Et puis bien sûr, "Trois petits tours" fut aussi à l'honneur avec de nombreux titres joués au ukulélé: "Germaine", "Chocolat", "Punaise"... Ce n'est pas un album que nous apprécions particulièrement Mr K et moi mais en live les titres passaient très bien.

Une bien jolie soirée d'où nous sommes ressortis ravis, contents de retrouver notre Fersen, drôle et émouvant à la fois. Tant d'amour en une seule soirée, il fait un dur métier...

Posté par Nelfe à 18:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 17 août 2009

Bonne fête Hyacinthe!

Posté par Nelfe à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,