dimanche 19 juin 2022

Acquisitions printanières contemporain et jeunesse

Chose promise, chose due, voici enfin le post consacré à nos acquisitions printanières dans les catégories littérature générale contemporaine et d'albums jeunesses. Rappelons qu'il s'agit dans leur majorité d'ouvrages de seconde main (on adore ça aussi chez nous) dégotés la plupart du temps par le plus grand des hasards dans des boîtes à livres ou des brocantes. Viennent s'y ajouter quelques livres trouvés dans des magasins de déstockage qui parfois offrent de sacrées découvertes ! Regardez un peu...

Acquisitions printemps 2022 3

Beau butin, non ? Il y en a pour tout le monde en plus. Que ce soit Little K, Nelfe ou moi, on a tous trouvé de quoi s'occuper. Je vais donc vous présenter à la suite les petits nouveaux qui rejoignent nos PAL respectives pour chacun d'entre nous. C'est parti !

Acquisitions printemps 2022 1
(Trouvailles Mr K)

- Blessés de Percival Everett. On commence avec un coup de poker avec un ouvrage de chez Actes sud, une maison d'édition que j'aime beaucoup. On suit la destinée d'un homme qui, ayant perdu prématurément sa femme, s'est écarté des hommes en allant s'installer dans un ranch éloigné de la civilisation moderne. Tout est calme et communion avec la nature jusqu'à ce qu'un meurtre soit commis révélant les fractures existantes dans ce microcosme avec en toile de fond un racisme larvé et récurrent. L'histoire me parle et l'ouvrage a une excellente réputation. Il devrait bien me plaire.

- L'Immeuble Yacoubian d'Alaa El Aswany. Chronique d'un immeuble et de ses habitants à travers le temps, ce livre a lui aussi  bonne presse et propose à priori un regard acéré et sans fard de la société égyptienne gangrenée par la corruption politique, la montée de l'islamisme, les inégalités sociales et l'absence de liberté sexuelle. En feuilletant le livre, j'ai accroché à la forme pure, lisant quelques paragraphes épars et qui m'ont séduit par un style précieux et fin. M'est avis que là aussi je vais passer un bon moment.

- Quand sort la recluse de Fred Vargas. Le hasard fait parfois très très bien les choses, c'est le cas avec ce Vargas que je n'ai toujours pas lu (après celui-ci il m'en restera uniquement un à lire). J'ai hâte de retrouver Adamsberg et toute son équipe pour une nouvelle enquête. Ça fait longtemps que je ne les ai pas pratiqués et ils m'ont manqué. Hâte d'y être !

- La Mort avec précision de Kôtarô Isaka. Direction la littérature nippone avec un ouvrage à la quatrième de couverture diablement séduisante. On suit le Dieu de la Mort et les fonctionnaires qui travaillent pour lui quand ils descendent sur Terre et enquêtent pour savoir si l'heure est venue pour tel ou tel humain de mourir. Je ne sais pas pour vous mais je trouve cela bien attirant et décalé. Il ne restera sans doute pas beaucoup de temps dans ma PAL celui-la.

- Dans l'oeil du démon de Tanizaki Jun'ichiro. Retour au Japon avec cet ouvrage où un écrivain se voit proposer par un riche ami oisif de venir assister à un meurtre. Ils sont tous les deux animé par une passion pour le cinéma et les romans policiers. Plongée dans les bas-fonds de Tokyo avec en ligne de mire une réflexion sur les illusions et les apparence selon le résumé. Ça sent bon la lecture addictive entre nervosité et étrangeté.

Acquisitions printemps 2022 4
(Trouvailles Nelfe)

- Un long silence de Mikal Gilmore. Un livre qui devait croiser la route de Nelfe tôt ou tard tant il semble avoir été écrit pour elle. Un garçon enquête sur sa famille ancrée dans la violence, la haine et la folie et où l'on multiplie les secrets qui empoisonnent une vie. À priori, c'est une plongée sans concession dans une certaine Amérique et une aventure littéraire bien furieuse. Un Sonatine en poche ça ne se refuse pas !

- Âpre cœur de Jenny Zhang. Deux jeunes filles d'origine japonaise s'installent à New York avec leurs parents. Elles nous parlent de leur enfance en marge, du racisme ordinaire, de l'amour inconditionnel de leurs parents qui peut parfois les étouffer, de leur soif de sortir de l'enfance aussi. Ce roman a de très bonnes critiques et fait à priori voler en éclat les codes du roman d'immigration. Nelfe devrait être comblée.

- Sans moi de Marie Desplechin. La narratrice voit débarquer chez elle une jeunes femmes avec toutes ses affaires sous prétexte qu'elle est sans domicile fixe et qu'elle s'entend bien avec les enfants. Cela va bousculer les habitudes, faire bouger les lignes entre faux-semblants, trahisons et petits accommodements. Prometteur, non ?

- Là où chantent les écrevisses de Delia Owens. Abandonnée par sa famille, une fille de dix ans trouve refuge dans les marais, devenu un refuge naturel et une protection contre la société des hommes. Pendant des années, les rumeurs les plus folles courent sur la "fille des marais", tout va peut-être changer avec la rencontre avec Tate, un jeune homme cultivé et doux qui va lui apprendre à lire et à écrire. Salué par les lecteurs, présenté comme un roman à la beauté tragique, cet ouvrage devrait ravir ma chère et tendre. je dois avouer qu'il me tente bien moi aussi...

- Loin du monde de David Bergen. Années 70, l'Ontario sauvage, deux adolescents se rencontrent le temps d'un été. Tout les sépare et pourtant ils éprouvent des sentiments très forts l'un envers l'autre. Roman sur les illusions de l'adolescence et son idéalisme, cet ouvrage est reconnu par son aspect bouleversant et son exploration réaliste et touchante de l'âge ingrat. Nelfe n'en fera sans doute qu'une bouchée !

- Ateliers Montessori de Chiara Piroddi. Un ouvrage pratique pour finir la sélection de Nelfe qui présente tout un tas d'activités pour accompagner et solliciter son enfant tout au long de ses apprentissages. Nouveaux gestes, ouverture aux sens, ressentir le monde qui l'entoure et partage de bons moments sont au programme de cette lecture que nous ferons sans doute tous les deux ensemble avec notre très chère Little K.

Acquisitions printemps 2022 2
(Trouvailles pour Little K)

- Grosse colère de Mireille d'Allancé. Un petite histoire autour de ce sentiment si désarçonnant pour les tout petits, la colère. On suit ici Robert - sic - qui s'y trouve confronté et va devoir apprendre à la surmonter. C'est mignon et bien ficelé, on espère qu'il plaira à notre fille.

- On m'a volé mes couleurs de René Gouichoux et Muriel Kerba. Kéké, le plus beau des perroquets a perdu toutes ses couleurs. c'est le drame, va-t-on pouvoir les lui retrouver ? C'est ce qui arrive quand on met en rogne une fée. Mignon, bien illustré, cette histoire devrait plaire.

- Marguerite la fleur de Catherine Bénas. Très belle évocation de la vie et de la nature à travers les paroles simples et fraîches d'une petite Marguerite. Épuré et profond, parfait pour notre loupiotte !

- Plouf ! Un abécédaire aquatique de Thomas Baas. Un ouvrage qui se déplie avec une superbe illustration en lien avec la mer pour représenter chaque lettre. À manipuler avec précaution mais très utile pour les premiers apprentissages.

- Quatre points et demi de Yun Seok-Jung et Lee Young-Kyung. Le regard enchanté d'une petite fille sur le monde à travers un poème magnifiquement mis en image. Le temps qui passe, l'observation du monde sont au programme d'un très bel ouvrage qui trouvera sans doute un bel écho auprès de Little K.

- Les Fleurs de la ville de Jon Arno Lawson et Sydney Smith. Une BD sans parole pour terminer avec une jeune fille qui ramasse toutes les fleurs qu'elle croise sur son chemin et qui poussent en ville. Elle semble réenchanter le monde au fil du bouquet qu'elle compose, les couleurs finissent par se bousculer. À noter que l'ouvrage est sans dialogue ce qui lui donne un aspect encore plus poétique. Une vraie merveille !

Un printemps fructueux de notre côté en terme d'acquisitions, de très belles trouvailles comme vous pouvez le constater et que vous retrouverez sur nos comptes Instagram respectifs et dans les chroniques à venir au Capharnaüm éclairé.


mardi 13 juillet 2021

"Coccinelle" de Géraldine Collet et Olivia Cosneau

Je vous propose de découvrir aujourd'hui un ouvrage jeunesse tourné vers la nature pour les petits curieux du monde qui les entoure. "Coccinelle" de Géraldine Collet et Olivia Cosneau est parfait pour éveiller la curiosité et comprendre la nécessité des petites bêtes de nos jardins.

Coccinelle

Le contenu : Qu’est-ce qui est noir et rouge et qui bouge ? Enfin parfois, aussi, jaune et noire, ou même tout orange... et avec un peu, beaucoup ou pas du tout de pois sur les ailes ! On l’aura reconnue, c’est la coccinelle qu’on aime tous, assurément, à la folie !

La critique Nelfesque : Voici un album cartonné conçu pour les petites mains des bébés à partir de 18 mois. Avec ces illustrations colorés et ses nombreux détails, il fait découvrir la coccinelle sous toutes ses formes aux plus jeunes lecteurs.

Coccinelle 2

Avec ses pages bien épaisses et ses rabats découpés, les petits vont de découvertes en découvertes avec un ouvrage bien pensé spécialement pour eux. Voici la coccinelle étudiée à la loupe au jardin, sur les feuilles ou parmi les fleurs, dévorant pucerons et cochenilles ou pondant ses oeufs dorés comme des joyaux, avant de se retirer à l’abri pour l’hiver.

Coccinelle 1

Une lecture ludique et interactive qui fait appel à la curiosé du lecteur et invite à en savoir toujours plus. Les informations sont nombreuses et il y a de quoi lire dans ces 16 pages dédiées à cette aliée du jardinier qui se scindent chacune en 2 avec des jeux de découpages et de flaps à manipuler. Un luxe de détails qui surprend dans un ouvrage jeunesse dédié aux bébés mais qui loin d'être indigeste, stimule l'attention et l'intérêt des plus jeunes.

Coccinelle 3

C'est un véritable jeu de cache cache pédagogique qui est proposé ici avec un style visuel gai et original signé Olivia Cosneau qui fait mouche (ou plutôt "coccinelle" même si l'expression n'existe pas !) chez Little K (qui je le rappelle à 17 mois à l'heure où j'écris cette chronique). Ça fait plaisir à voir !

Coccinelle 4

"Coccinelle" éveille la curiosité, participe à la découverte de la biodiversité et sensibilise les plus jeunes à la nécessité de respecter la nature et chaque espèce vivante qui s'y trouve. A noter que d'autres titres de ce duo créatif sont également disponibles en librairie. Un ouvrage particulièrement bien pensé pour susciter des vocations de petits explorateurs des jardins ! Un ouvrage éducatif nécessaire !

Posté par Nelfe à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 29 juin 2021

"Plouf et Nouille" de Steve Small

Restons raccord avec la météo désastreuse de ce début d'été et mettons-nous un peu de baume au coeur avec ce très chouette album qu'est "Plouf et Nouille" de Steve Small...

Plouf et Nouille 1

L'histoire : Plouf n'aime pas l'eau. Ni la pluie.
Une nuit de tempête, Plouf recueille Nouille, qui a perdu son chemin... même si justement, Nouille ADORE l'eau. Et la pluie. PLIC !

La critique Nelfesque : Voici un album, sorti au printemps, qui a un bon goût d'automne et qui va parfaitement avec notre été actuel. De là à penser qu'il peut se lire à n'importe quel moment de l'année, il n'y a qu'un pas ! Et nous allons le franchir ensemble !

Plouf et Nouille 3

Plouf est un canard qui n'aime pas l'eau. Avouez que ce n'est pas banal. Il n'aime pas nager, il n'aime le bateau et il déteste la pluie, qu'elle soit drue ou brumeuse. Il préfère de loin rester chez lui, au coin du feu, un livre à la main et ne sort les jours de pluie qu'en cas d'extrême nécessité, affublé de son ciré jaune. Dès les premières pages, on aime déjà beaucoup Plouf, ce personnage à l'humeur bougonne adepte de lecture et de cocooning.

Une nuit de tempête, il remarque un trou dans son toit et en sortant chercher un seau afin d'éviter l'inondation, tombe nez à nez avec une petite grenouille perdue. La rencontre avec celui qui deviendra son meilleur ami, Nouille, vient de se produire. Plouf lui propose l'hospitalité qu'il accepte avec joie même si lui adore l'eau. Ce trou dans le toit est pour Nouille une bénédiction.

Plouf et Nouille 2

S'en suivent un voyage en duo pour retrouver la maison de Nouille et des moments partagés où les deux personnages vont apprendre à se connaître et s'apprécier malgré leurs différences. Une fois séparés, ils ne vont avoir de cesse que de se retrouver, Plouf affrontant les éléments et faisant fi de son aversion pour l'eau.

Les illustrations colorées inspirent douceur et calme. Très expressives, on remarque en un regard la différence de caractère entre Plouf et Nouille, ce dernier ayant toujours le sourire et un petit air désuet avec son chapeau panama. Plouf quand à lui va changer au contact de son ami et devenir moins casanier. Steve Small conçoit, réalise et anime des films depuis plus de 30 ans. Il a travaillé au design de personnages pour Disney et cette facilité de compréhension d'intention vient sans doute de là. Lisible et clair sans tomber dans la caricature. C'est subtil et très appréciable pour qui aime la nuance.

Plouf et Nouille 4

"Plouf et Nouille" est un album pour les jeunes lecteurs à partir de 3 ans sur le thème de l'amitié, la différence et le vivre ensemble absolument savoureux par ses dessins et son histoire. Avec beaucoup d'humour, il montre que l'adage "qui se ressemble s'assemble" a aussi son contraire et que la vie est plus belle au contact des autres. Chacun apportant à l'autre sa richesse intérieure. A noter également qu'à la demande de l'auteur, la traduction s'est faite de façon non genrée. Un très agréable moment de lecture que je vous conseille vivement !

Posté par Nelfe à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 1 mai 2021

"Le Marchand de Bonheur" de Davide Cali et Marco Somà

Aujourd'hui, je vais vous présenter un très bel ouvrage jeunesse qui fait tout autant le bonheur des petits que des grands. Dédié aux enfants à partir de 4 ans, il n'y a ensuite pas de limite d'âge pour le découvrir et l'apprécier. Je pourrais moi-même le lire des dizaines de fois. Voici pourquoi...

Le Marchand de bonheur 1

L'histoire : C'est l'histoire d'un colporteur pas comme les autres...

La chronique Nelfesque : Voici une quatrième de couverture bien énigmatique qui donne envie d'en savoir plus et d'ouvrir le livre lorsqu'on l'a dans les mains. En succombant à la tentation, c'est un grand "Wahou" que l'on pousse sans ménagement ! Les illustrations de Marco Somà nous sautent tout de suite en plein dans la rétine. Le terme "en prendre plein les yeux" prend ici tout son sens ! C'est absolument sublime et chaque page est un ravissement.

Le Marchand de bonheur 2

"On entend de loin sonner la cloche. DILING ! DILING ! C'est monsieur Pigeon, le marchand de bonheur, qui arrive avec sa petite camionnette." C'est par ces mots que commence "Le Marchand de Bonheur". Tout de suite, nous sommes pris dans l'ambiance feutrée de cet ouvrage aux teintes chaudes et automnales et au goût suave et suranné. Un sentiment de sécurité et de bien-être accompagne notre lecture.

Monsieur Pigeon vend du bonheur en pot. Petit ou grand format, en pack de six ou modèle décoré pour Noël. Dans le bois qu'il visite ce jour-là, chacun des oiseaux en achète selon ses moyens, sa personnalité, pour offrir ou partager. Ou pas du tout, par principe, car le bonheur ne s'achète pas. Le texte de Davide Cali est en symbiose avec les illustrations. On ne peut pas dire que l'un prend le pas sur l'autre, tout deux dansent magnifiquement ensemble au fil des pages. C'est doux, poétique et on se sent bien dans cette lecture.

Le Marchand de bonheur 3

Il se dégage de cet album jeunesse, beaucoup d'humanité. On y retrouve de belles valeurs à partager avec nos enfants qui s'émerveilleront des multiples détails à contempler. Qu'est-ce que le bonheur véritablement ? Peut-on l'acheter ? On touche ici à un point essentiel de nos vies qui donne encore plus envie de partager de belles choses avec eux. Je garde précieusement cet ouvrage dans notre bibliothèque pour Little K dans quelques années et je ne doute pas que le bonheur sera présent lorsque nous le lirons ensemble.

Le Marchand de bonheur 4

"Le Marchand de bonheur" remplit les yeux et les cœurs. Cet album fait partie des ouvrages que l'on n'oublie pas et qui, j'ai plaisir à le croire, accompagnent les enfants sur le chemin de la vie avec bienveillance pour qu'ils deviennent des adultes qui rendront ce monde meilleur. Un petit bijou par la forme et le fond. Un enchantement.

Posté par Nelfe à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,