samedi 28 novembre 2015

"Magic Dream Box" de Lomig - ADD-ON de Mr K

magic-dream-boxJ'ai déjà lu et chroniqué cette BD le 21/09/15. Mr K vient de la terminer et de la chroniquer à son tour.

Afin que vous puissiez prendre connaissance de son avis, je vous mets dans ce présent billet le lien vers l'article originel où vous trouverez la critique de Mr K à la suite de la mienne.

Nous procédons ainsi pour les ouvrages déjà chroniqués au Capharnaüm Eclairé mais lus à nouveau par l'un de nous.

Pour "Magic Dream Box", ça se passe par là.

Posté par Nelfe à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 21 septembre 2015

"Magic Dream Box" de Lomig

magic-dream-boxL'histoire : "Nous sommes là pour vous donner ce font vous avez besoin. C'est notre mission. C'est ça, relâchez-vous. Laissez-vous entraîner Boris. Lâchez prise, pour une fois. Lâchez prise."
Egaré quelque part dans les noirceurs de la civilisation moderne, Boris Blaire s'enlise dans la confusion. C'est alors qu'une mystérieuse agence lui promet la lumière...

La critique Nelfesque : La rencontre avec "Magic Dream Box" de Lomig s'est faite totalement par hasard. Mr K, vous a parlé il y a peu de "AAAAAAAAH Ma copine est une extra-terrestre!!!" et de notre découverte de la maison d'édition Le Moule-à-Gaufres. Alors qu'il se laissait tenter par les sirènes de l'humour, pour ma part, j'ai été séduite par le trait de Lomig et par l'argumentaire d'Anick présente ce jour et avec qui nous avons longuement discuté de sa démarche d'édition.

Mais que dire de ce "Magic Dream Box" alors ? Bande dessinée au titre énigmatique et à la quatrième de couverture intrigante, il n'en est pas moins de son contenu ! Il plane sur ces 94 planches une atmosphère pour le moins mystérieuse et étrange.

Nous suivons ici l'histoire de Boris Bélaire. A la quarantaine bien sonnée, il traîne derrière lui une lassitude de vivre. Ses contemporains ne l'intéressent plus, sa vie est plate et sans surprise, la société dans laquelle il évolue (la nôtre) est dictée par la consommation et Boris n'en peut plus. Après dix ans de thérapie chez son psy, il décide de tout arrêter. Il estime avoir fait le tour de la question et ne semble pas aller mieux.

magic-dream-box0

Le trait de Lomig sert à merveille le propos tenu dans sa BD. Le dessin est en noir et blanc, avec un nombre impressionnant de détails et de "petits traits" créant une densité plus ou moins marquée selon les scènes illustrées et, tout le long de l'ouvrage, une ambiance glaçante. Quel boulot ! Lomig a dû passer des heures à hachurer certaines cases !

Après cet ultime rendez-vous chez le thérapeute de Boris, le lecteur se retrouve propulsé, comme le héros de cette BD dans une étrange aventure pilotée par Magic Dream Box, une mystérieuse agence qui promet de soigner ses clients et réaliser leurs rêves. A partir du moment où Boris, dépressif et misanthrope, a mis les pieds dans le hall de MDB, son futur ne lui appartient plus et c'est dans un autre monde qu'il va dorénavant évoluer.

magic-dream-box2

Je m'arrêterai là dans l'histoire pour ne pas trop en dévoiler. Toujours est-il que Boris va maintenant progresser dans un monde onirique, fait de fantasmes et de monde idéal mais aussi source d'angoisse et de nouveaux questionnements.

"Magic Dream Box" est une BD pour adultes avec un propos et des problématiques difficilement compréhensibles pour des enfants. Lomig y traite de dépression et de mal-être mais aussi se questionne sur les raisons de ce mal de vivre. Société de consommation à outrance, repli sur soi, indifférence sociale... Le propos est dur parfois, déprimant souvent, mais permet de mettre en lumière des questions légitimes sur notre monde moderne où tout est fait pour nous faciliter la vie mais fatalement nous éloigne de plus en plus les uns des autres.

Quant à la scène finale... c'est un véritable bijou ! Vous l'aurez compris, je vous conseille vivement la lecture de ce "Magic Dream Box". De mon côté, je suivrai dorénavant avec beaucoup d'intérêt l'actualité de ce dessinateur que je ne connaissais pas jusqu'alors et qui a beaucoup de talent. Et en plus, il est breton !

magic-dream-box1

La critique de Mr K (edit du 28/11/15): Suite à la chronique enthousiaste de Nelfe sur cette BD des éditions Moule à gauffre dégotée aux Interceltiques, je me laissais tenter par sa lecture et le moins que je puisse dire c'est qu'elle est très réussie et que Nelfe a très bon goût, mais ça je le savais déjà vu qu'elle m'a épousée -sic-.

Je ne résumerai pas de nouveau l'histoire, je vous renvoie pour cela à l'avis ci-dessus. J'ai particulièrement aimé le traitement de la mélancolie tendant vers la dépression du héros, âme esseulée dans la grande ville qui va régulièrement depuis dix ans chez son psy mais qui n'arrive pas à reprendre pied. Ce vague à l'âme, cette souffrance se ressent sur lui et son environnement, les très beaux crayonnés de l'auteur y sont pour beaucoup et distillent à merveille ce spleen qui nous envahit immédiatement.

magic

C'est l'occasion aussi pour l'auteur de mettre le doigt sur les raisons de ce mal très contemporain: la recherche du profit à outrance, postulat de base du libéralisme sauvage, l'individualisme et la mise en comparaison des êtres humains, l'ultra-solitude dans ce monde hyper-connecté. Autant de dénonciations aussi justes que pertinentes, sans pathos ni exagération, l'auteur choisissant de le faire indirectement et sans accumulation intempestive. Une petite merveille d'intelligence.

Enfin, il y a l'aspect faustien de cette BD avec le marché qui lui est proposé pour changer d'existence et renaître à la vie. L'auteur se plaît à nous égarer, nous surprendre pour mieux nous récupérer dans un final hallucinant et halluciné où le soufflé retombe telle la lame de la guillotine sur le cou du condamné. La fin est implacable et logique, efficace et tétanisante et m'a laissé tout pantelant, conscient d'avoir lu une œuvre essentielle et marquante. À lire absolument!

Posté par Nelfe à 17:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 9 septembre 2015

"AAAAAAAAH Ma copine est une extra-terrestre!!!" Ouvrage collectif

Aaaaaaaah_ma_copine_est_une_extra_terrestre

Le contenu: Un garçon qui rattrape une fille qui tombe. Un petit Woody Allen trop amoureux. Un dragueur suivant une femme tentaculaire. Un homme des bois qui attend qu’une femme lui tombe du ciel. Une mante religieuse pleurant son ami astronaute. Des mâles, des femelles, humains ou extraterrestres, se retrouvent croqués par la jeune scène d'auteurs alternatifs dans un délire trash, passionnel, fleur bleue pour nous confronter aux sensuels complications de nos relations...

La critique de Mr K: C'est au cours de mon passage en compagnie de Nelfe au Festival Interceltique de Lorient que j'ai jeté mon dévolu sur le présent volume paru chez une jeune maison d'édition pleine d'avenir: Le Moule-à-Gaufres (charmant nom n'est-il pas?!). Basée en Lorraine, elle édite essentiellement de jeunes auteurs en devenir. Cet ouvrage rassemble plusieurs d'entre eux autour d'une thématique vieille comme le monde: l'Amour! Mais ici point de niaiserie ou de clichés car il s'agit d'explorer ce noble sentiment quand il est partagé entre mondes et espèces différentes! Accrochez-vous, ça secoue et ça trashe dur!

Composé de 150 pages, AAAAAAAAH Ma copine est une extra-terrestre!!! se veut avant tout être un recueil bien délirant qui commence par une édito bien senti. Ben c'est vrai les filles, vous êtes quand même bien étranges et combien de fois, nous autres pauvres mâles ne vous comprenons pas et demeurons interdits devant certaines de vos attitudes ou comportements! Je sais, vous en avez autant pour nous mais ici, point d'image métaphorique, les extra-terrestre nous désirent, nous aiment, nous engueulent et parfois même… nous éliminent!

tom2

Tour à tour, le lecteur pourra compulser des fiches type Meetic sur des extra-terrestres femelles en mal d'amour, voir Cary Grant passer l'aspirateur, vivre l'amour passion d'un homme pour une femme à l'équilibre instable, suivre le quotidien d'un couple amoureux aux aventures courtes et divertissantes, passer un moment avec Woody Allen et son étrange compagne, s'émouvoir face au destin d'une femme extra-terrestre fondant une famille sur Terre (franchement, j'en ai eu la larme à l’œil pour celle-là), apprendre quelques rudiment d'auto-reproduction (si si c'est possible chez certains vertébrés chevelus!), philosopher sur Mozart avec des martiens en goguette, attendre la femme de ses rêves avec un trappeur du grand nord et bien d'autres récits décalés entre lesquelles viennent s'intercaler des illustrations et folios magnifiques sur le thème traité.

biscuit

Comme tout ouvrage collectif, il y a forcément du bon et du moins bon. Je n'ai été que rarement déçu, trouvant l'ensemble novateur et frais. Certains traits et univers m'ont rappelé des dessinateurs œuvrant dans l'excellent magazine Psychopat et même chez Charlie. Très souvent thrash et bien branché cul (évitez de montrer la BD aux plus jeunes), on se marre beaucoup, on s'émeut parfois mais jamais l'ennui ne s'invite sauf sur une BD trop étirée en longueur que j'ai trouvé plutôt plate et mal dessinée (cela reste un avis personnel bien évidemment). On retrouve des thématiques secondaires propres à la SF: l'invasion extra-terrestre, l'extermination massive, l'exploration et la rencontre de l'autre, la technologie de pointe… mais aussi des thèmes universels comme l'attachement parfois outrancier des pères envers leur fille (le final de l'histoire concernée est hilarant, attention les mecs on est mal!), l'amour qui rend aveugle (Woody change tes lunettes!) et parfois très très con!

tom

On passe donc un très bon moment en compagnie de ces jeunes pousses de la production française et on se prend à regarder sa femme d'un œil différent. Car oui, moi aussi, j'ai épousé une extra-terrestre!