mercredi 21 avril 2010

Si Zeus m'était conté...

memoires_de_zeus_09L'histoire:

À ceux qui pensent que vivre pour un dieu est aisé, je dis: "Détrompez-vous". Aux mortels qui croient que notre vie n'est que volupté et délices, je dis: "Apprenez de votre erreur".

Ayant échappé à l'infanticide, j'ai grandi seul, caché sur une île. Je suis devenu homme et guidé par ma grand-mère Gaïa, j'ai concocté un plan afin de renverser mon père, Cronos, maître de l'Olympe. Seul, j'ai appris la vie, l'amour, la mort et la colère. J'ai levé une armée, j'ai réveillé les géants, j'ai libéré mes frères et mes soeurs. J'ai accompli mon destin!

Moi, Zeus, roi des dieux, dieu des rois, je vais vous conter mon histoire...

La critique de Mr K:

Encore un ouvrage que j'ai dévoré! Un pur chef d'oeuvre. Il y a peu, j'étais allé voir le Choc des titans remake d'un nanar érigé au rang de classique. Pur divertissement d'un moment, il ne respectait en rien la mythologie dont il s'inspirait. Tout cela m'a donné l'idée de me replonger dans les mondes antiques, source de mes premiers amours livresques! Et puis... ce livre me faisait de l'oeil depuis un certain temps à la Fnac de Lorient!

Je n'ai pas été déçu. Bien que ce soit un roman, Maurice Druon (auteur entre autre des rois maudits, du chant des partisans) est un amoureux des mythes fondateurs de la Grèce antique. Son tour de force ici est d'avoir réussi à instituer une sorte de chronologie dans un corpus de base plutôt disparate. C'est d'ailleurs pour mieux relier ces différents éléments qu'il a dû romancer sans pour autant trahir le message profond contenu dans ces légendes. C'est aussi l'occasion dans ces passages pour Zeus d'expliquer à ses fils (nous!) quelques leçons sur la condition humaine et sur l'agencement-fonctionnement du monde.

Le moins que l'on puisse dire c'est que la vie du roi des dieux est bien remplie. La première partie du livre nous expose la création du monde avec la figure paternelle et rassurante d'Ouranos et de la cyclothymique Gaïa. Puis vient le règne de Cronos le terrible: destructeur des mondes (le temps avale tout) et dévoreur de la chair de sa chair. Ensuite c'est la conquête du pouvoir et les premiers amours, l'installation du panthéon et la suite des amours de Zeus (et il en a eu le cochon!). On croise donc dans cet ouvrage nombre de personnages cultes tant divins que semi-mortels ou mortels (Les dieux, les nymphes, les rois, les héros etc...). À noter que malgré mes connaissances (ex étudiant en Histoire, notamment des religions), Druon a réussi à m'apprendre nombre de choses qui m'avait jusque là échappées comme la réelle nature de Prométhée, l'Atlantide terre des premiers hommes créée par Ouranos et tout plein d'autres détails qui seraient trop long d'énumérer ici.

C'est un livre qui se lit extrêmement facilement, la langue est riche mais non précieuse et avec un minimum de connaissances (rappelons nous le programme de 6ème) l'ensemble est intelligible et construit de façon progressive. Je suis sorti étourdi par tant d'érudition mis au service de la connaissance de mythes fondateurs et finalement de la condition humaine: Zeus n'étant ici que le miroir des errements de la race humaine depuis l'ère primitive jusqu'à aujourd'hui. En plus du corpus de légendes, des réflexions interressantes nous sont servies notamment sur l'avènement du monothéisme et avec lui la notion d'interdit propre au clergés humains, la liberté sexuelle au niveau de l'orientation (homo / hétéro même sentiment poursuivi), la notion d'autodestruction chez les humains et leur côté démiurge quand ils veulent se substituer à la nature... Autant de pistes de réflexion toujours d'actualité aujourd'hui. Le livre lui, date de 1967...

Cet ouvrage est vraiment à lire pour ceux qui regrettent leurs années de latin ou ceux qui aiment tout simplement les belles histoires! On rit beaucoup, Zeus est loin d'être en saint et c'est un sacré coureur de jupon! Malgré son côté macho, vous verrez que les déesses et autres maîtresses se sont plus d'une fois vengées! Seul défaut, la couverture de l'édition de poche! J'ai cru que c'était un gag quand je l'ai reçu à la maison: on aurait dit un Harlequin de la première série. Par pitié Mrs des éditions Bragelonnes, changez ça au plus vite! En plus, l'image choisie est indigne du roi des rois qui là semble au crépuscule de son règne! Les 3/4 du livre parlent tout de même de sa toute puissance! Mais ne vous laissez pas entraîner par ces dernières remarques assassines, ce livre est un grand livre qui vaut largement le coup de ne pas tenir compte d'un aspect plutôt rebutant au premier abord! Bonne lecture!

Posté par Mr K à 17:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,