samedi 26 octobre 2019

"Downton Abbey" de Michael Engler

DA afficheL'histoire : Les Crawley et leur personnel intrépide se préparent à vivre l'événement le plus important de leur vie : une visite du roi et de la reine d'Angleterre. Cette venue ne tardera pas à déclencher scandales, intrigues amoureuses et manigances qui pèseront sur l'avenir même de Downton.

La critique Nelfesque : En bonne grosse fan de Downton Abbey, j'attendais ce long métrage avec la plus grande impatience. La série, je l'ai regardé deux fois. Une première fois, pour une immersion en VO dans la langue anglaise et la seconde en incitant fortement Mr K à se joindre à moi. Je n'exclue pas la voir une 3ème fois mais on va attendre un peu pour ne pas faire peur à mon entourage...

Toujours est-il que lorsqu'il a été annoncé qu'une fin sur grand écran était en tournage, je trépignais d'impatience. Puis le jour est venu de se diriger vers le cinéma et au générique, j'en ai eu des frissons. Il faut voir celui-ci comme un gros "épisode spécial", ni plus ni moins. Je ne vois pas l'intérêt d'aller voir ce film si on n'a pas suivi la série (bien que j'ai discuté avec des spectateurs pour qui c'était le cas et qui ont fortement apprécié la séance) mais pour les habitués, c'est un très chouette point d'orgue à l'ensemble.

DA 3

Dans la continuité de la série donc on retrouve tout le casting habituel, que ce soit du côté des domestiques que du côté de la noblesse. Comme un dernier au-revoir, aucun à mon sens n'est là pour faire plaisir aux fans mais tous ont une utilité dans les intrigues ici proposées. Plusieurs s'imbriquent et ne dérogent pas aux règles déjà connus. Il n'y a pas de grosses surprises, c'est cousu de fils blancs mais ça ne vient pas non plus en contradiction avec des situations ou des caractères auxquels nous sommes habitués.

Venue de la famille royale à Downton, spoliation d'héritage, amour naissant, conquête de droits sociaux... sont autant de thèmes abordés dans le respect de l'ensemble de l'oeuvre. Nos chouchous restent nos chouchous, chacun a sa petite part de tendresse. Une page se tourne et les larmes pointent en fin de visionnage. Un peu pour la fin d'une histoire, beaucoup pour la fin d'un personnage que je voyais arriver mais qui m'a fendu le coeur... Ca n'est pas fait frontalement et je remercie le scénariste et réalisateur pour ça, sinon j'aurais fait une dépression (j'exagère ? à peine !), c'est subtil et bien amené mais ce n'est pas moins douloureux pour mon petit coeur de fan.

DA 2

L'humour est toujours au rendez-vous, au détour d'une scène avec Violet très souvent et lors de joutes verbales entre cette dernière et Isobel. C'est un véritable régal de retomber dans l'ambiance Downton Abbey et à entendre les rires et réactions des autres spectateurs dans la salle, on réalise que ça fait mouche chez tout le monde. Nous qui sommes habitués aux séances quasi privées, ici le public est venu nombreux.

DA 5

Il n'y a pas grand chose à rajouter. Si vous aimez la série, allez voir le film (je pense que vous l'avez déjà fait d'ailleurs !). Si vous êtes curieux, même si il y a pas mal de saisons, regardez la série avant d'enchaîner sur le film, vous ne le regretterez pas. Tout cela en VO bien entendu ! Si vous avez vu le film (déjà sorti il y a 1 mois, oui je suis longue pour écrire des chroniques en ce moment, je sais) et l'avez apprécié, vous avez tout intérêt à tout reprendre depuis le début. Vous n'imaginez pas toutes les surprises qui vous attendent... "Donwton Abbey" c'est terminé et tout cela est passé beaucoup trop vite !

DA 6

La critique de Mr K : 6/6. Quel plaisir de retrouver les Crowley et leurs serviteurs dans ce film qui ponctue à merveille une série que m’a fait découvrir Nelfe et que j’ai tout autant adoré qu’elle ! J’ai lu ici ou là qu’on pouvait aller voir ce film sans même connaître la série. Pour le coup, je pense que ces spectateurs sont passés à côté de nombreuses références et le film ne doit être qu'une bonne évocation de la vie de château chez les rosbifs. Si par contre, comme nous, vous êtes férus de la série et totalement addicts, courez-y, le film vaut vraiment le détour, propose des trames secondaires riches et ponctue magnifiquement la série sans en rajouter ou faire d'effets de manche artificiels.

DA 1

Au cœur du métrage, la venue du couple royal à Downton Abbey ! Ça c’est de la nouvelle pour les Crowley mais aussi un gros chamboulement ! À visite royale, exigences royales et dans cette demeure où chacun sait où est sa place et les règles qui lui incombent, le choc sera parfois dur à encaisser. On navigue donc entre le haut et le bas, poursuivant les protagonistes de notre curiosité et de notre intérêt. On est vraiment servi dans le domaine avec notamment un très bel arc narratif autour de Thomas Barrow (my number one in my heart, j’ai un côté midinette dès qu’on aborde son sujet !) ou encore une Violet déchaînée comme on l’aime à propos d’une captation d’héritage. On est donc en terrain connu mais quand on le cultive avec passion et talent, on ne peut que récolter de beaux fruits et je suis sorti ravi de cette séance de 2h qui m’a paru bien trop courte !

DA 4

On retrouve tous les bons ingrédients de la série avec l’avantage de voir le récit sur grand écran. Ça passe bien, les acteurs assurant tous leur partition avec talent. On reprend l’action quelques années après la dernière saison et tout s’intercale parfaitement. On retrouve nos personnages sans qu’ils aient vraiment changé, c’est comme si on retrouvait notre famille après quelques mois d’absence. Il y a l’événement de la visite qui provoque des réactions, des adaptations nécessaires mais au final on poursuit le visionnage surtout pour suivre le devenir de chacun. Passions, jalousies, amour, lutte d’influence, besoin de reconnaissance, convenances et désirs personnels se mêlent pour notre plus grand plaisir. Le format court impose un rythme plus rapide, des intrigues parfois seulement survolées mais franchement, le compte y est.

DA 7

Techniquement le film est irréprochable. On ne tombe pas dans le génie ou l’innovation mais le réalisateur fait le job et plutôt bien. Parcourir les jardins, couloirs et pièces de Downton Abbey sur grand écran est un plaisir de tous les instants et même si la facture classique de la réalisation manque d’ambition, on reste dans la continuité de la série. C’est avec émotion qu’on retrouve des lieux chéris, qu’on réentend le thème musical de la série et que l’on se replonge dans l’ambiance unique des lieux. Pas de regrets ou de récriminations à attendre de ma part pour le coup, le film s’apparentant à une douce sucrerie au parfum de nostalgie qu’il fait bon déguster et qui apportera son lot de surprises et de satisfaction aux amateurs de la série.

Posté par Nelfe à 16:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,