vendredi 11 juillet 2014

"Dragons 2" de Dean DeBlois

Dragons-2-affiche

L'histoire: Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

La critique Nelfesque: Le premier volet, "Dragons" est sorti en salle en 2010. Nous l'avons laissé passer et c'est finalement l'hiver dernier, lors de notre escapade parisienne, et profitant de l'écran géant de notre location que nous avons pris une jolie claque visuelle avec un film d'animation loin d'être bête. Tout naturellement, nous n'allions pas laisser passer cette fois ci le second opus sans aller le voir au cinéma.

Une fois encore, ici, nous sommes en plein dans l'action. Il y a moins de surprise concernant le contenu, la claque est moindre puisqu'il s'agit d'une suite mais l'aventure est plaisante et surtout l'humour est toujours au rendez-vous. J'avais un petit garçon de 5 ans comme voisin, nous ne riions pas des mêmes choses, mais ça permet de se mettre dans le bain. Et oui "Dragons 2" est avant tout un film d'animation pour les enfants mais les adultes y trouvent leur compte sans pour autant régresser intellectuellement.

dragons-2-1

C'est avec joie que l'on retrouve Krokmou, le dragon d'Harold, un Furie Nocturne dernier du nom, une espèce connue pour semer la désolation mais qu'il a réussi à dompter. Harold se sert encore une fois de son don avec les dragons pour tenter d'empêcher qu'une guerre n'éclate. Dorénavant, dragons et Hommes sont amis dans sa contrée mais rien n'arrête la cupidité humaine. Les montres ne sont pas ici ceux que l'on croit.

Modérez vos ardeurs toutefois, "Dragons" tout comme "Dragons 2" ne sont pas des productions underground. On reste dans le commercial mais le commercial de bonne facture et intelligent. Rien à voir avec les dizaines de daubes qui inondent nos écrans ciné chaque année pour faire débourser quelques euros à des parents voulant distraire leurs bambins mais provoquant sans doute des dégâts irrémédiables sur leurs petits cerveaux. Ici, c'est toujours le même prix mais ça vole tout de même bien plus haut (sans mauvais jeu de mots).

Dragons-2-2

Dès la scène d'intro, le ton est donné. L'humour et toujours présent, les dragons ont toujours des têtes pas possibles, les personnages sont caricaturaux mais sympathiques et la sauce prend ! Les paysages sont superbes, les vols en dragons sont un vrai plaisir et le spectateur se sent pousser des ailes (!) d'aventurier à l'image de celle d'Harold.

Je ne m'étendrai pas d'avantage sur cette oeuvre. On n'est pas là dans un film d'auteur et je risque de tourner vite en rond. Toutefois, si vous recherchez un film d'animation pas dégueu, drôle, sensible et où vos enfants ne seront pas pris pour des quiches en abordant des sujets forts tels que la perte d'un être cher, l'ambition et le besoin de liberté qu'à tout un chacun au fond de son coeur, ruez-vous en salle pour leur faire découvrir "Dragons 2". On en reparlera en bien !

dragons-2-3

La critique de Mr K: 4/6, Nelfe et moi n'étions pas allés voir le premier lors de sa sortie au cinéma, la faute à une bande annonce des plus médiocres. Puis, lors d'un séjour à Paris, nous avons pu le voir sur un grand écran de salon et nous avions vraiment beaucoup aimé ce mélange d'aventure, d'action et d'humour; le tout servi dans un écrin technique des plus réussis. La Fête du Cinéma tombant à pic, nous en avons profité pour aller voir la suite dans une salle obscure remplie de gamins tout excités. Au final, ce fut une belle séance faisant la part belle aux rêves de gamins qui ne m'ont jamais vraiment quittés...

On retrouve Harold, le jeune héros viking dragonnier et sa monture et amie Krokmou. Destiné à prendre la place de son père comme chef du village, Harold préfère l'exploration de mondes inconnus en compagnie de son dragon; mais il va faire une découverte surprenante qui va lever le voile sur ses origines et mettra en exergue une menace planant sur son village et leurs amis ailés.

dragons-2-4

Clairement, on est dans la production commerciale et maline. Pas de réelle surprise, on vole en terrain conquis avec des personnages très marqués entre les faire-valoir et les figures tutélaires. Mais il se dégage une certaine frénésie, un humour frais et à divers degré (on sort tout de même du scato) et un souffle épique de cette nouvelle aventure. Ce métrage est de toute beauté, on traverse d'immenses étendues à couper le souffle: le village de Beurk qui ressemble à s'y méprendre au village de Jak et Dexter, le refuge des dragons, l'armada du bad guy... Autant de dépaysement garanti avec en prime un certain nombre de créatures plus délirantes les unes que les autres... et nous, au Capharnaüm Éclairé, on adore les monstres à tronche de cake! Ainsi vous verrez des dragons obèses endormis qui doivent entretenir les feux de forge, des petits dragons qui n'écoutent personne à part leurs instincts, un Krokmou plus félin et mignon que dans le premier, des moutons complètements stones... autant de rires et parfois de moments de stress qui ont ravi la salle en son entier.

dragons-2-5

Autre point positif, on n'est pas ici dans le meilleur des mondes possibles cher à Leibnitz. Comme dans le premier opus, des drames surviennent et permettent au jeune public de relativiser l'idée de bonheur et de durabilité. Je ne spoilerai pas mais sachez qu'il se passe quelque chose d'assez rude dans Dragons 2 et qui a quelque peu refroidi la salle pendant quelques instants. Dans son ensemble, on rit tout de même beaucoup et on s'extasie devant les scènes de batailles et de chevauchées à dos de dragon. Daenyris peut aller se rhabiller, je préfère largement ces dragons-ci!

Ce film s'est donc avéré un très bon divertissement entre aventures virevoltantes, émotions fortes et apprentissage de la vie. Contrat rempli!