dimanche 28 décembre 2014

"Inferno" de Dan Brown

inferno L'histoire: Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour "Inferno", le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l'ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire…

La critique de Mr K: Ce roman sera le dernier que je lirai de Dan Brown. J'ai été très déçu voir complètement ulcéré en toute fin de lecture. Jusqu'alors, j'avais plutôt aimé ce easy-reading d'auteur avec notamment Anges et démons et Da Vinci Code. Mon enthousiasme a commencé à être douché avec Le Symbole perdu et Deception point. Cet Inferno enterre définitivement toute velléité personnelle de lire cet auteur que je trouve plus compilateur et bateau qu'autre chose. On atteint à mes yeux ici le néant de la littérature, un récit alimentaire et sans surprise, une belle et grosse bouse comme je déteste avoir lu. Tant pis pour moi, je n'avais qu'à réfléchir avant de tomber dans le panneau!

Pourtant l'idée de départ était plutôt bonne, le héros amnésique ne se rappelle de rien et se réveille à l'hôpital. À défaut d'être original, ça a le mérite d'instaurer le suspens dès le départ. Le compte à rebours est désormais lancé avec une menace bio-terroriste à la clef, une mystérieuse organisation transnationale éprise du grand secret, l'OMS à l'affût, un grand méchant très très inquiétant et Dante en filigrane, grand auteur par excellence dont la Divine Comédie occupe une belle place dans mon panthéon personnel des lecture inoubliables. Bref, on mixe les genres, le road-movie peut commencer avec en prime du voyage, des énigmes et un page-turner à priori efficace.

Mais voilà, j'ai l'impression de relire sans cesse le même livre avec Brown. Langdon est plus agaçant qu'autre chose dans ce volume. On a le droit à un carnet de voyage tout droit tiré de Wikipedia qui concentre à lui seul la moitié des pages. Personnellement ça m'a lassé au bout de 100 pages surtout que je ne partage pas du tout cette vision du voyage qui consisterait à accumuler références historiques et artistiques les unes après les autres. C'est froid, impersonnel et on n'a aucune idée réelle des mœurs et de l'ambiance. Un tableau sans âme en quelques sorte. C'est quand même bien dommage quand on va à Florence, Venise et Istanbul!

Rajoutez là-dessus des personnages creux et sans saveur. Langdon est pénible, Sienna horripilante, le grand méchant parano à l'extrême et tutti quanti. C'est gros et caricatural à souhait, je suis plutôt bon public mais j'ai vraiment l'impression qu'on se fichait du lecteur ici. Ainsi, les personnages ne sont que des avatars d'autres personnes déjà lues dans d'autres volumes de Brown. Il change leur aspect et leur nom puis il déroule un destin déjà vécu, déjà lu auparavant. On s'ennuie ferme et on est rarement surpris. Bon, j'exagère un peu, il a réussi à me tromper sur deux / trois éléments mais honnêtement ça ne casse pas trois pattes à un canard. Le pire reste le médecin de l'OMS qui accepte l'inacceptable en toute fin d'ouvrage dans une fin flirtant avec des relents de fascisme larvé... Franchement, j'ai fini en colère. Dans le genre et dans les mêmes thématiques, vous feriez bien mieux de lire (si ce n'est déjà fait), Le Parfum d'Adam de Rufin qui est une merveille de construction et d'intelligence ce qu'Inferno n'est vraiment pas. Je ne parlerai même pas des allusions à Dante et la pseudo symbologie qui l'accompagne, on paraphrase beaucoup dans cet ouvrage et honnêtement il y a peu de rebondissements à ce niveau. Je vous jure, l'auteur ne fait qu'accumuler descriptions et courses poursuites... Vraiment rageant!

L'écriture reste plate peut-être même plus que d'habitude. Brown choisit la facilité, des rumeurs courent sur le fait qu'il n'écrive même pas ses livres. Je commence sérieusement à me poser des questions tant on frôle parfois l'indigence et le surfait. Beaucoup de répétitions pour allonger la sauce, des incohérences, des inexactitudes... Vous l'avez compris, j'ai détesté et je ne peux que vous conseiller de vous éloigner de ce livre vain et nauséabond dans sa conclusion.

Egalement lus et chroniqués du même auteur au Capharnaüm éclairé :
- Le Symbole perdu
- Deception point

Posté par Mr K à 20:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 12 juin 2013

"Deception point" de Dan Brown

deception point

L'histoire: Quand un satellite de la NASA détecte une météorite d'une exceptionnelle rareté enfouie sous les glaces du cercle polaire, cela tombe à pic pour l'agence spatiale, impatiente de faire oublier une série d'opération ratées.

À la veille de l'élection présidentielle, alors que son avenir politique est en jeu, le président des États-Unis envoie dans l'Arctique Rachel Sexton, analyste des services secrets, vérifier l'authenticité de cette découverte. Elle y rejoint une équipe d'experts, dont le charismatique Michael Tolland.

Ce que Rachel va découvrir est presque inconcevable: une mystification audacieuse qui menace de déclencher un scandale mondial.

La critique de Mr K: Un plaisir coupable aujourd'hui avec Dan Brown dégoté à un prix très attractif chez notre abbé chéri. Cet auteur à succès est ma petite faiblesse que je confesse sans honte avec notamment un Symbole perdu sympatoche, un Ange et démon que j'avais trouvé bien ficelé et un Da Vinci code virevoltant à souhait. Reste un auteur que je trouve prévisible, aux personnages bien lisses avec une tendance certaine au manichéisme ricain. Mais vu le peu de temps que j'avais passé à lire ses précédents opus, je n'ai pu résister. Au final, un bon moment de lecture détente, une lecture rapide mais pas inoubliable.

L'histoire une fois de plus se déroule sur un temps très court (à peine 48h) et présente une course contre la montre trépidante. Une découverte va révolutionner notre rapport à l'univers mais n'est-ce pas un leurre cachant un complot déstabilisateur? On suit ici une jeune femme travaillant pour les renseignements américains que le président himself envoie sur les lieux de la découverte pour en affirmer ou en infirmer la validité. Peu à peu, on va se rendre compte qu'un danger plane et qu'une ombre menace Washington et l'Amérique (ouh la la, on flippe grave!).

L'intrigue est rondement menée comme d'habitude avec Dan Brown qui mélange allégrement éléments scientifiques et courses poursuites si caractéristiques de ce romancier. Ce sont les montagnes russes et l'on est pressé de passer au chapitre suivant pour en savoir plus. Pas de réelle surprise sauf l'ultime révélation sur le commanditaire de l'affaire. Je dois avouer que j'ai été cueilli et agréablement surpris. On passe de l'Arctique froid et solide (sic) aux arcanes du pouvoir américain, entre la Maison Blanche, le Pentagone et la NASA. La lutte pour le pouvoir est âpre et sans pitié, l'envers du décor est des plus retors et glaçant. Mention spéciale à l'adversaire politique du président en place qui est un personnage détestable au plus au point. Pas de spoiling pour autant, ce n'est pas lui le grand manitou de toute la machination! Et toc!

Là où le bas blesse, c'est tout d'abord dans la caractérisation des personnages et leur crédibilité. L'héroïne tout d'abord est une spécialiste des renseignement, agissant pour la raison d'état et grande professionnelle de la défense nationale. Et pourtant, ça ne l'empêche pas de se comporter comme une midinette de quatorze ans quand elle rencontre le bel océanographe ténébreux au douloureux passé. Tout cela sonne creux, Dan Brown enfile les clichés type collection Harlequin, certains passages faisant irrémédiablement penser que ce livre a été aussi écrit pour des personnes esseulées transposant leur rêve de rencontres romantiques dans leur lecture. C'est risible et bien dommage vu l'ampleur du complot qui est au centre du récit. Certaines scènes de confrontations face au mystérieux commando chargé de les éliminer ne tiennent pas debout et on n'y croit pas une seconde tant on frise le ridicule (notamment lors de la poursuite sur la banquise en début d'ouvrage). Bref, on retrouve les mêmes scories que dans les opus précédent de Brown.

Mais cependant, la magie opère, la curiosité l'emporte sur tous les défauts évoqués plus haut et j'ai terminé cette lecture plutôt content sans avoir eu l'impression de perdre mon temps. Certes j'oublirai bien vite cet ouvrage mais j'ai passé du bon temps et qui a dit qu'on était obligé de toujours lire de très bons livres? Une bonne lecture-plage mais sans soleil ni sable, une petite lecture coupable je l'avoue qui permet de laisser le cerveau à la cave tout en stimulant un plaisir plus immédiat mais tout de même bien réel. À vous de voir!

Posté par Mr K à 19:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 5 mars 2011

"Le symbole perdu" de Dan Brown

le_symbole_perduL'histoire: Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d'urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d'une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.

La critique de Mr K: Il n'y a pas que Lady K qui ait remporté un livre lors du concours sur Le symbole perdu. Le livre de poche en a envoyé un exemplaire aux tenanciers du Capharnaüm éclairé et c'est bibi qui s'est chargé de sa lecture. Je suis amateur du genre et sans crier au génie (loin de là même), j'avais apprécié les deux précédentes aventures de Robert Langdon, plus particulièrement Anges et Démons.

Après ses pérégrinations en Europe, on pourrait penser que le fameux Robert se serait reposé. Et ben non, cet ouvrage le met aux prises avec la franc-maçonnerie et ses mystères, dans une course-poursuite haletante dans la capitale américaine. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'une fois de plus, la documentation est fournie et nous (re)découvrons une ville de Washington où la modernité côtoie les symboles les plus anciens. C'est d'ailleurs un des reproches que l'on peut faire au livre: son côté donneur de leçon, cours d'histoire parfois intéressant, parfois bien enquiquinant pour rester poli (surtout à la fin du livre). Malgré cela, ça se lit vite, c'est du light et ça passe facilement (3 jours pour en venir à bout). Sans dévoiler l'intrigue, sachez que pour ma part la fin est bâclée et surtout attendue et un peu cucul... Américaine quoi!

On retrouve dans cet opus les mêmes ficelles de l'auteur: chapitres alternés, courts avec un suspens à chaque fin de passage. L'écriture est simple, limpide et le rythme effréné. Mais voilà, tout cela ne fait pas un livre inoubliable (ça aurait été le premier de cet auteur): en plus de la fin que je n'ai pas apprécié, on ne peut s'empêcher de penser que Dan Brown n'invente rien et se contente d'explorer ses cours d'histoire et de bricoler une intrigue autour. Il manque le feu sacré et le caractère qui en aurait fait une œuvre unique et marquante. Reste cependant un polar distrayant qui se lit vite et bien mais qui se situe un ton en dessous des deux précédents. Avis aux amateurs!

Posté par Mr K à 18:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 8 février 2011

Résultat du concours "Le symbole perdu"

La semaine dernière, nous vous avons proposé un concours afin de remporter un exemplaire du "Symbole perdu" de Dan Brown.

Vous avez été 19 à participer et nous vous en remercions. 14 avaient les bonnes réponses: le blog a 3 ans, Mr K est professeur et j'ai craqué il y a peu pour une liseuse. Questions faciles pour les habitués de notre blog.

Nous allons maintenant procéder au tirage au sort sous l'oeil de notre huissier Maître Lapin:

P2080004

Attention, roulement de tambour...............

P2080007

Olala, quel suspens!!!

P2080008

Et c'est donc Lady K qui remporte l'exemplaire tant convoité. Je vais de ce pas transmettre les coordonnées de la gagnante au Livre de Poche.

FELICITATION Lady K (qui n'a aucun lien de parenté avec Mr K, je précise... ^^) et merci encore à tous pour votre participation et votre fidélité.

mardi 1 février 2011

Gagnez "Le symbole perdu" de Dan Brown

Au Capharnaüm éclairé, nous aimons lire et nous aimons nos lecteurs! Bande de petits veinards! Alors quoi de mieux que la sortie d'un roman pour vous proposer un petit concours!?

sp

C'est en effet demain, le 2 février, que "Le symbole perdu" de Dan Brown sortira en librairie et que LDP mettra en place une grande opération promo autour de celui-ci. En cliquant sur la bannière ci-dessous, vous partirez peut être à Washington! En effet, jusqu'au 15 mars, vous pourrez participer au jeu-concours ayant pour thème les symboles de la franc-maçonnerie et remporter des billets aller/retour Paris-Washington, sur les traces du Symbole perdu, ainsi que de nombreux lots. Ouverture des portes le 2 février. Une animation facebook sous forme de chasse au trésor est aussi mise en place afin de vous faire remporter des exemplaires du roman.

ban_partenaire

Mr K et moi-même n'ayant pas les moyens de vous emmener aux USA (et croyez bien que si nous les avions, nous irions d'abord!), nous profitons de l'occasion de la sortie en poche du roman de Dan Brown pour mettre en place notre propre concours en collaboration avec Le Livre de poche. Chez nous, point de voyage à la clé mais des heures de lecture avec un exemplaire du "Symbole perdu" tout beau tout neuf dans votre boîte à lettres. Afin de vous remercier de votre fidélité et des échanges que nous pouvons avoir autour de la littérature, il est clair que ceux qui nous rendent visite souvent seront plus à même de répondre aux questions.

Vous avez jusqu'au 7 février pour nous envoyer un petit mail à l'aide du formulaire de contact "Contactez l'auteur" (en bas de la colonne de droite -> ). Dans ce mail, devront apparaitre vos coordonnées postales afin de vous faire parvenir le roman mais aussi vos réponses aux questions suivantes:

1 - Quel âge a "Le Capharnaüm éclairé"?
a) 1 an
b) 3 ans
c) 5 ans

2 - Quel est le métier de Mr K?
a) Educateur
b) Ingénieur
c) Professeur

3 - Il y a peu, Nelfe a craqué pour un "gadget technologique". Quel est-il?
a) une liseuse
b) une pocket cam
c) une tablette graphique

Laissez-nous un mot en commentaire afin de valider votre participation (en cas de bug de formulaire).

On se retrouve le 8 février pour le tirage au sort. D'ici là, bonne chance!