jeudi 19 février 2015

"Séquestrée" de Chevy Stevens

séquestrée

L'histoire: Annie a été séquestrée.
Elle a passé douze mois en enfer dans une cabane perdue au fond de la forêt.
Annie est libre, enfin, mais les séances chez le psychologue lui font revivre chaque minute. Annie est sauve, le plus dur est derrière elle.
Du moins le croit-elle...

La critique de Mr K: Annie est une jeune agent immobilier à qui la vie semble sourire. Sa carrière professionnelle est lancée, elle s'est achetée la maison de ses rêves et elle file le parfait amour avec Luc. Tout bascule quand elle se fait enlever par un pseudo client venu visiter une maison. C'est le début d'un long calvaire pour la jeune femme qui ne réussira à s'échapper qu'un an plus tard. Le livre est divisé en chapitres correspondant chacun à une consultation chez le psy. Annie y revient sur le déroulé de sa séquestration mais aussi ce qu'elle ressent et vit depuis son retour à la liberté.

On se prend très vite d'affection pour cette jeune femme volontaire qui est loin d'avoir les deux pieds dans le même sabot et semble habitée d'une envie de résister hors du commun. Malheureusement pour elle, elle se retrouve confrontée à un psychopathe d'une rare perversité et obnubilé par sa volonté de créer une famille idéale. La séquestration est ici d'une rare intensité dans la violence (physique mais aussi moralement destructrice au plus haut point): négation de l'individu et son libre arbitre, violence et tension physique sous-jacentes, viol répété, inhumanité latente et effrayante. L'horreur ici ne se jette pas à la gueule du spectateur, elle est larvée et pénétrante au possible. Plus on avance dans le récit plus on assiste à la lente et méthodique descente aux enfers de l'héroïne qui dans un sursaut va réussir l'impossible. Cependant, le retour à la réalité n'est pas facile surtout qu'un secret effroyable lui sera révélé.

Ce livre est un excellent thriller. Je suis resté scotché du début à la fin à ce page-turner d'une redoutable efficacité. Le procédé des consultations est bien trouvé et permet de maintenir les attentes du lecteur entre curiosité et frustration. On alterne régulièrement entre les souvenirs de la détention forcée d'Annie et son ressenti actuel et ses expériences du présent. La révélation m'a cueilli je l'avoue et m'a fait froid dans le dos. Par contre, c'est vrai que l'on reste sur du classique sur le reste avec la relation spéciale qu'Annie entretient avec sa meilleure amie et Luc. Certains développement ne surprendront personne et rentre dans un moule déjà lu ou vu. Pour autant, il se dégage de ce livre une énergie folle et une profondeur psychologique de bon aloi. Les personnages vivent littéralement sous nos yeux et nous n'avons pas affaire à un énième avatar ou caricature de personnage que l'on peut parfois trouver dans ce type de production. La finesse est de mise pour le plus grand plaisir du lecteur happé par ce destin fauché qui tente de reprendre le contrôle de sa vie.

La lecture s'est donc révélée plaisante à souhait. L'écriture ne révolutionne pas le genre mais suffit à appuyer une histoire forte et prenante. On ressort ainsi assez éberlué de cette lecture à la conclusion terrible qui ne vous redonnera pas vraiment l'envie de croire au genre humain! Un petit bijou dans le genre que je vous conseille fortement.

Posté par Mr K à 18:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 28 août 2014

La PAL grandit !

achats

Petites PAL deviendront grandes. Et puis si elles le sont déjà, et bien elles le seront encore plus ! On va pas s'embêter avec ça quand même. Comme dirait mémé : "Quand y a de la gêne, y a pas de plaisir". Voilà un problème de moins ^^

Hier après-midi, nous nous sommes dirigés vers notre Emmaüs chéri. Nous savions que c'était mauvais signe pour nos PAL. Nous n'y allions pas pour cela à la base mais allez résister à une telle tentation !

PAL +2 pour moi. + 11 pour Mr K (ah ah aucune volonté !)

En détail pour moi :

Bouquins cc

- "Au commencement était la vie" de Joyce Carol Oates : parce que j'ai vraiment beaucoup aimé Délicieuses pourritures du même auteur.
- "Disgrâce" de J.M. Coetzee : parce que j'ai craqué sur la couverture (et puis c'est un Prix Nobel de littérature).

Et pour Mr K :

Bouquins jj

- "L'arrière-monde" de Pierre Gripari : un livre qui m'intrigue beaucoup pour un auteur que j'adorais étant enfant avec ses recueils de contes (Ah, l'inénarrable sorcière du placard à balai !). Ici, on change du tout au tout avec des nouvelles qui ont l'air bien barrées... wait and see !
- "Le pêcheur" de Clifford D. Simak : un livre d'un de mes auteurs préférés de SF ça ne se refuse pas ! Il est question dans ce volume d'exploration mentale de l'espace et de possession par un esprit alien... Tout un programme !
- "Apparition" et "Le trône de satan" de Graham Masterton : histoire de conjurer la mauvaise impression que cet auteur m'avait laissé lors de ma dernière lecture, je tombais deux fois dans le piège de quatrième de couvertures séduisantes où il est question de diable et de maison hantée. À moi, les nuits agitées !
- "L'aube incertaine" de Roland C. Wagner : disparu trop tôt, ce fer de lance de la SF française méritait bien que j'adopte ce petit volume qui m'a l'air des plus sympathiques entre roman policier, SF et saillies humoristiques.

Bouquins jj 2

- "Pour adultes seulement" de Philip Le Roy : l'occasion fait le larron et j'avais adoré "Le Dernier testament" du même auteur. Ici il est question de flics ripoux et le roman semble prendre la forme d'un road movie déjanté. Ça promet !
- "Séquestrée" de Chevy Stevens : une victime d'un serial killer s'échappe après 12 ans de séquestration pour autant elle n'en a pas fini avec lui. Recommandé par Lisa Gardner que j'affectionne, je me suis laissé tenter. Il s'agit d'un coup de poker.
- "Le murmure des loups" de Serge Brussolo : parce qu'un Brussolo ça ne se refuse pas et qu'en plus, je n'en avais plus dans ma PAL !
- "Bande originale" de Rob Sheffield : une histoire d'amour vu à travers le prisme du rock and roll. Très alléchant comme pitch, je ne pouvais pas passer à côté !

Bouquins jj 3

- "Le racisme expliqué à ma fille" de Tahar Ben Jelloun : je n'en avais lu que des extrait jusqu'alors, il était temps de réparer ce tort. Surtout que cela semble plus que nécessaire par les temps qui courent...
- "L'autre monde" de Michal Ajvaz : une grosse curiosité m'a poussé à acquérir ce livre qui apparaît comme un ovni. Le narrateur fait de constants aller retour entre le présent et un passé fantasmé. Ce sera un saut dans l'inconnu que cette lecture !
- "Pas nette la planète !" de Plantu : un recueil de plus dans ma collection, celui-ci est beaucoup plus vieux que mes précédents achats, il date de 1984 ! Cela promet un beau voyage dans le temps !

--------------------

Et bien je crois qu'il va falloir qu'on s'y mette maintenant ! Bonnes lectures à tous !