jeudi 13 juillet 2017

Puces de Doëlan 2017 (29)

Nous avons découvert les puces de Doëlan l'an dernier et depuis, nous nous sommes promis que si nous étions dans le coin fin juin, nous irions chaque année. Doëlan est un de mes lieux préférés près de chez nous mais nous ne connaissions pas du tout ses puces et chiner dans un tel cadre est absolument magique !

Pour ceux qui ne connaissent pas Doëlan, notez bien le nom de ce petit village pour une prochaine escale en Bretagne. C'est incontournable. Ici, point d'animations pour touristes ou de bals populaires tout l'été mais un petit port typique, de jolies maisons, une criée et la vie bretonne à l'état pur ! Eté comme hiver, je prends toujours beaucoup de plaisir à me promener le long de la Laita et du sentier côtier, sauvage et battu par les vents. A la limite Finistère Sud / Morbihan, sur la commune de Clohars-Carnoët, c'est ici qu'ont donc lieu chaque fin juin les puces du même nom.

Puces Doelan 2017 5

Ici, les habitants ouvrent leur garage, sortent les tables de jardin, les parasols, et vendent ce qui ne les intéressent plus. Vous connaissez le principe des puces...

Puces Doelan 2017 7

On trouve aussi quelques stands de professionnels mais de façon très marginale. Ici, c'est encore du vide-grenier pur jus, avec les bonnes affaires et la bonne ambiance qui va avec ! Il fait beau, vendeurs comme acheteurs ont le sourire !

Puces Doelan 2017 3

Et puis, comme je le disais, on profite du cadre. On chemine le long de la Laita, on admire les bateaux. C'est l'été, les parterres sont fleuris, l'eau est bleue, la vie est belle !

Puces Doelan 2017 2

Puces Doelan 2017 4

Puces Doelan 2017 6

Puces Doelan 2017 1

Ici, il y a de tout et de rien sur les étals des brocanteurs d'un jour. De vieilles nappes, des objets que l'on retrouve également chez nos grands-parents, de jolies "vintageries" et du kitsch. Tout le monde y trouve son compte.

Puces Doelan 2017 8

Puces Doelan 2017 10

Puces Doelan 2017 9

Place maintenant à nos petites trouvailles. Bon... Vous nous connaissez... On a un détecteur à bacs de bouquins au bout du nez alors forcément on a pas mal fureté de ce côté là. Mais pas que ! Voyez plutôt :

IMG_0100

Côté bouquins :

- "L'Enjomineur 1792" de Pierre Bordage que Mr K est plus que ravi d'avoir trouvé dans son édition de chez L'Atalante. Bordage est un ses auteurs favoris et cette trilogie qui débute avec ce tome ci n'était pas encore dans sa PAL. C'est maintenant chose faite !
- "Le Gardien de phare" de Camilla Läckberg que je suis ravie d'avoir trouvé dans son édition Actes Sud / Noirs pour compléter ma collection ! J'ai commencé cette série littéraire il y a quelques années et tout cela est fort classieux dans une bibliothèque (huhu).
- "Impératrice" de Shan Sa. Mr K avait lu "La Joueuse de go" et l'avait adoré. Et hop, dans le panier !
- "Haka" de Caryl Férey parce que j'adore cet auteur tout simplement !
- "Les Justes" d'Albert Camus pour le plaisir de tomber sur cet ouvrage après en avoir justement parlé avec ses collègues la veille...

Côté thé :

Et oui parce que chez nous, nous sommes aussi de gros consommateurs de thé, nous sommes tombés en amour devant ce petit service en porcelaine anglaise. Petites subtilités de la chose, il sera détourné de sa fonction première. J'adore utiliser les théière en pot de fleurs sur ma terrasse (et oui !). Du coup, après une légère custumisation, la théière ira rejoindre ses copines dehors, le pot de lait et la tasse rejoindront quant à eux la cuisine. Je vous montrerai sans doute tout ça sur IG !

Tout ça pour 7€, franchement, on n'allait pas se priver... Autosatisfaction à son comble !


mardi 4 février 2014

"Contes de la Mort et de l'Au-Delà" de Dominique Camus

contes-mort-lau-dela-dominique-camus-editions-L-aGHpFPL'histoire: Comment savoir que notre dernière heure est venue?
Que se passe-t-il lorsque paraît la silhouette de l'Ankou?
Qu'advient-il de nous dans ces lieux de séjour éternel que sont l'Enfer et le Paradis? Pouvons-nous choisir entre l'un et l'autre?

La critique de Mr K: Un bon retour aux sources de mon goût immodéré pour les légendes anciennes avec ce très bel ouvrage qui m'a été offert à mon anniversaire par une amie. Ouais je sais, j'ai de la chance d'avoir des amies pareilles! Merci Miss C! Au collège, j'avais découvert l'univers unique et macabre d'Anatole Le Braz, auteur phare en matière de légendes bretonnes à travers son ouvrage de référence La Légende de la Mort. Les légendes bretonnes ne sont pas réputées pour être des plus gaies mais c'est pour mieux accompagner les veillées d'hiver au coin du feu! Accrochez-vous à vos chausses, préparez-vous à un voyage au pays de l'Ankou!

L'Ankou chez nous est l'ouvrier de la Mort ni plus ni moins. Un vieil homme (ou un squelette grimaçant selon....) au large chapeau, habillé comme les anciens, errant dans la lande sur sa vieille charrette rouillée que l'on entend à des lieux à la ronde. Bien évidemment, il est fortement déconseillé de le croiser en chemin car il se pourrait que ce soit votre dernier voyage. Nombre de récits de ce livre vous conteront les malheurs de personnes l'ayant rencontré à la mauvaise heure ou ayant même travaillé pour lui après les heures chrétiennes: à ce sujet, L'Histoire du forgeron est remarquable, quelle idée de réparer la faux inversée d'un étrange inconnu passé la messe de Minuit! Vous croiserez aussi quelques intersignes de la mort, ces signes qui s'ils sont bien lus vous annoncent votre mort ou du moins, le temps qu'il vous reste à vivre sur Terre! Au détour d'un récit vous croiserez même l'Anaon, le fleuve des âmes perdues. Autant d'histoires qui vous feront froid dans le dos et vous immergeront dans l'imaginaire si macabre des légendes bretonnes d'autrefois!

En plus du folklore bien breton, beaucoup de récits mettent en avant le clergé et la foi catholique qui avait (a encore?) comme vous le savez sûrement, une influence très forte dans notre belle région. Terre évangélisée très tôt, au détriment des vieilles croyances dites païennes (rites druidiques et animistes divers), les légendes bretonnes font souvent la part belle au Diable et au Bon Dieu. Très souvent les humains soumis à la tentation du Malin doivent faire des choix les menant soit au Paradis soit en Enfer. Quelques histoires présentes dans cet ouvrage vous raconteront ses dilemmes à la fois cruels et formateurs. Et oui! N'oublions jamais que les histoires et mythes sont avant tous des vecteurs pour inculquer des leçons de morales à nos chères têtes blondes! Si en plus, on pouvait évangéliser au passage les bougres païens, on faisait d'une pierre deux coups! Sic.

Au final, j'ai passé un très bon moment devant ces vieux récits emprunts de noirceur et de mélancolie. Sûr que ça ne respire pas la joie de vivre mais il se dégage un doux parfum de nostalgie d'une époque perdue où le quotidien, la crainte de la Mort et le merveilleux se côtoyaient. Une époque où le mot transmission, les valeurs de partage et de solidarité n'étaient pas vains ou vidés de toute leur substance. Bon, il n'y avait pas l'adsl ou face de bouc je vous l'accorde... mais cette tradition des veillées bretonnes à quelque chose d'intemporel et de fascinant. On lirait ces histoires aux jeunes gens d'aujourd'hui qu'on nous accuserait de vouloir les traumatiser alors qu'on est capable de leur acheter le dernier GTA... Triste monde tragique.

Cette lecture est un voyage à nul autre pareil au cœur des vieilles croyances d'une terre pluri-séculaire à la culture toujours aussi vivace mais aussi par moment un beau témoignage sur les us et coutumes des pays bretons, une plongée dans les classes populaires superstitieuses et gardiennes des traditions ancestrales. Laissez-vous bercer par votre attirance pour le côté obscur et laissez l'Ankou vous montrer le chemin... Vous n'en reviendrez pas! Héhé!

Posté par Mr K à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,