mercredi 23 septembre 2009

"District 9" de Neill Blomkamp

district9_afficheL'histoire: Des extraterrestres venus se réfugier sur la planète Terre, il y a près de 30 ans, vivent depuis malmenés et sous haute surveillance dans le District 9. La tension est à son paroxysme et le mécontentement de la population est devenu incontrôlable.

district9_1

 

La critique Nelfesque: Cela fait plusieurs mois que nous attendions la sortie de "District 9". On a attendu ce film comme rarement il nous arrive d'en attendre. Il faut dire aussi qu'ils ont mis le paquet à coup de site officiel bluffant et de campagne de mobilisation pour le respect des non humains. Plus il y a attente, plus il y a fantasme et plus il y a de risque d'être déçu, cela n'a nullement été mon cas. Bien au contraire! Je le dis haut et fort "District 9 est GENIAL!". Il n'est pas seulement réussi de par ses décors époustouflants de réalisme, son approche documentaire qui rend encore plus palpable l'histoire, il est surtout réussi dans son propos. "Des extraterrestres? Ouais bof, on en a vu déjà 50 des films traitants du sujet", certes ce n'est pas le 1er long métrage faisant des petits hommes verts (ici des "crevettes") leurs personnages principaux mais ici le propos est tellement transposable sur un sujet beaucoup plus épineux que le film prend une toute autre dimension. On se met à penser que ces bidons-villes de rétention ne sont pas seulement des sujets de film mais que l'on en a bel et bien sur notre planète. On se met à penser qu'ici, ce ne sont pas des extraterrestres que l'on expulse. Que ce sont des hommes que l'on traite pire que des chiens.

Alors quand on se met à pleurer devant un film où on présente des aliens malmenés par les autorités et la connerie humaine de se croire au dessus de tout et bien on se dit que finalement ce n'est malheureusement pas qu'une simple fiction...

district9_2

La critique de Mr K: 6/6 Attention film événement, absolument génial entre tragédie et "actionner" intelligent. Durant tout le métrage c'est la garantie d'avoir l'estomac noué devant tant de cruauté déployée par l'espèce humaine envers les "crevettes" sobriquet donné aux extraterrestres qui ont "atterri" contraints-forcés sur une planète peuplée de créatures fortement agressives à savoir Nous. Belle parabole sur l'apartheid, le réalisateur (c'est un premier film, ça promet!) ne tombe jamais dans la facilité, la démagogie et autres pièges propres à ce genre de défi cinématographique. D'une crédibilité à couper le souffle, nous n'en ressortons pas grandis bien au contraire. Du simple quidam vivant dans la rue au PDG d'une multinationale de l'armement (le MNU) en passant par les militaires bornés, aucune pitié pour ces êtres venus d'ailleurs qui se retrouvent ici ghettoïsés, avilis et parqués à des fins peu honorables: à savoir protéger les gens "normaux" et par là même occasion percer le secret de fonctionnement de leur armement high-tech.

La réalisation est excellente. La première partie du film est tournée à la manière d'un documentaire (images d'archives, interview de spécialistes et extraits de JT) pour après mieux se concentrer sur l'odyssée (mot à peine exagéré) du personnage principal interprété par Sharlto Copley extraordinaire de justesse, au personnage à la fois complexe et tellement humain (beaucoup de rebondissements dans sa trajectoire personnelle). Les créatures sont d'un réalisme poussé à l'extrême et volent la vedette aux acteurs humains par leur côté touchant et le sort révoltant qui leur est réservé (arrestations arbitraires, exécutions sommaires et des horreurs encore pires). Ces créations numériques jouent bien mieux que certains acteurs en activité...On est pas loin de verser sa petite larme à certains moments. Le final est un mélange subtil d'action (moi qui ne suis pas fan du genre action, j'ai été bluffé) et de choix qui détermineront le sort de la planète, le tout ouvrant sur une fin plutôt surprenante... Espérons qu'ils en restent là et ne tournent pas une suite vu le succès rencontré aux USA par ce film.

Vraiment énorme et à voir d'urgence même si ce n'est pas votre style de film tant son propos est universel et dépasse la notion de genre au cinéma. Un must et pas des moindres.

affiche_max

 

Posté par Nelfe à 19:02 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,