mercredi 11 mars 2015

Thaïlande 2015 - Bangkok

Comme vous le savez, il y a quelques semaines, nous étions en voyage de noces en Thaïlande ! Après vous avoir fait un peu baver avec quelques clichés dès notre retour en France, voici maintenant l'heure de mettre en ligne quelques posts plus détaillés. Histoire de garder une trace de notre séjour ici, donner des idées de voyages à certains de nos lecteurs, peut-être déclencher des coups de coeur et surtout partager avec vous quelques instants de bonheurs visuels (et gustatifs !) de ce pays que nous aimons tant. Vous nous avez peut-être suivi sur Instagram en temps réel ? Ça ne m'étonne pas de vous, vous êtes des lecteurs fidèles, curieux et éclairés ! Les plus beaux en somme !

Ce voyage de 2 semaines fut donc notre deuxième (et sûrement pas dernière !) escapade en Terre de Siam. Commençons cette série de billets par la capitale, l'étonnante et captivante Bangkok. Certains l'adorent, d'autres la fuient. De notre côté, on l'aime beaucoup et après avoir visité les incontournables en 2010, nous avons décidé cette fois ci de profiter un maximum de notre quartier, celui qui est devenu notre deuxième chez nous asiatique : Thewet. Sorte de petit village dans cette capitale frénétique, je vous propose d'en faire aujourd'hui une petite visite...

Notre Guest House était vraiment top ! Personnel thaï super sympa, toujours prêts à rendre service (et ça nous a été bien utile quand on s'est rendu compte qu'on s'était trompé de jour pour prendre notre avion direction Trat et qu'il a fallu contacter la compagnie aérienne dans la langue du pays), déco démente, petit jardin calme et reposant (dans la capitale c'est un luxe) et vue de malade de notre terrasse. Voyez plutôt !

\bullet Bouddha veille sur nous dès notre réveil à 6h du mat' en ouvrant nos volets :

BKK vue

\bullet Derrière cette porte, le paradis made in BKK, un lieu que l'on retrouvera avec plaisir lors de notre prochain voyage dans ce pays :

BKK Phranakorn

\bullet Il fait un peu chaud aujourd'hui ? Il fait toujours trop chaud à Bangkok ! Des petits rafraîchissements nous attendent à l'ombre. Ça n'a l'air de rien mais c'est limite orgasmique quand il fait plus de 30° et qu'on sue comme des bêtes (oui je sais, j'envoie du rêve).

BKK Phranakorn 2

\bullet De l'air frais, le calme de la soi voisine, un petit jardin à l'ombre, des coussins thaïlandais au sol, une petite bière ou un shake. Les fins de journée sont dures au Phranakorn Nornlen :

BKK Phranakorn 3

BKK Phranakorn 4

Sortons un peu de notre hôtel et faisons un tour dans les rues alentours...

\bullet La Thaïlande est le paradis des gourmands avec des stands de rues partout. La tentation se glisse dès le bout de notre soi (petite rue) sous forme de brochettes, bouchées vapeur et autres fruits frais pour 3 fois rien. Une chose est sûre, on ne mourra pas de faim !

BKK Street 3

\bullet Un peu plus loin, le marché couvert nous offre toutes les denrées nécessaires à l'élaboration d'un plat. Depuis notre premier voyage, nous adorons ce type de marché. Il vaut mieux ne pas être trop sensible aux odeurs car ici les méthodes de conservation ne sont pas les mêmes que chez nous et la chaîne du froid est une notion que les thaïlandais ne connaissent pas. Ne soyez pas trop dégoûtés non plus par les liquides non identifiés qui se faufileront dans vos tongs (jus de poisson sans doute? (bon appétit!)). Mais qu'importe, on est à 10.000 km de la France et les scènes de vie qui se déroulent dans les marchés ainsi que la profusion de couleur et de produits exotiques font passer tout le reste au second plan.

BKK Marché

BKK Marché 2

\bullet Juste à côté de ce marché, de l'autre côté du klong, se trouve le marché aux fleurs. Un vrai plaisir pour les yeux ! Plantes tropicales à profusion que l'on aimerait bien ramener avec nous et plein de mignonneries asiatiques que les thaïlandais aiment mettre dans leurs jardins et sur le pas de leurs portes. L'un d'entre eux a même fait un long voyage et est maintenant domicilié en Bretagne... Il a toujours le sourire, je crois qu'il est content !

BKK Marché aux fleurs 3

BKK Marché aux fleurs 2

BKK Marché aux fleurs

Bien que ces vacances ci aient été plus détente et farniente (vous le verrez dans les prochains posts avec l'arrivée de la mer...) que visites culturelles, nous ne pouvions séjourner à Bangkok sans nous rendre dans 2 ou 3 temples. On enlève ses chaussures, on cale ses pieds sous ses fesses et on profite.

BKK temple

BKK Temple 2

\bullet "Oui mais il manque le son !" Mais non attends, on a pensé à toi !

Côté visite justement, on a poussé jusqu'à Dusit, quartier proche de Thewet où on s'est rendu à pied sous une chaleur de plomb (ça c'est l'enthousiasme des jeunes backpackers que nous sommes). Dusit est le fruit de l'amour qu'a porté Rama V à l'Occident lors d'un voyage au début du XXème siècle. Il fit alors tracer dans ce quartier royal résidentiel de larges boulevards bordés d'arbres à l'image de ceux que l'on trouve dans les grandes villes européennes. C'est un quartier étonnant qui change totalement du reste de la capitale. Pour un premier voyage je ne le conseillerai pas forcément mais pour avoir une vision différente de cette ville c'est vraiment un lieu à voir. De notre côté, nous nous sommes rendus dans ce quartier pour visiter la Vimanmek Teak Mansion, demeure royale de plus de 80 pièces, le plus grand bâtiment en teck doré du monde et surtout construit sans aucun clou. Un lieu reposant et superbe.

BKK Dusit

BKK Dusit 2
Pour l'occasion, jupe pour tout le monde !

BKK Dusit 3

Mais les visites ça donne faim ! Et si on allait grignoter un petit truc ?

BKK miam
Débrouille toi !

BKK Street 2

Une dernière balade dans les rues et sur les klongs en long tail boat (gentiment offerte par notre GH pour notre voyage de noces) et nous quittons la capitale :

BKK Street

BKK Street 4
(oui on trouve des salles d'entrainement de boxe thaï dans les rues de Bangkok. Bien cachées tout de même mais on les trouve...)

BKK klongs

Avec 1 jour de retard par rapport à ce que nous avions prévu (mais c'est ça aussi les vacances, des imprévus et des avions loupés...) cap maintenant vers le sud-est du pays et les îles au large des côtes cambodgiennes. Mais ça ça fera l'objet de prochains billets que je vous conseille de ne pas louper parce que, niveau paysages qui butent, ça envoie du teck ! Moi je dis ça, je dis rien...


dimanche 3 octobre 2010

Thaïlande - Bangkok 1.0

Après Sukhothai et Si Satchanalai, nous avions prévu d'aller à Ayuthaya en train, en partant de Phitsanulok. Et là fut le début d'une longue galère!

C'est avec cette idée que nous sommes partis de la gare routière de Sukhothai, que nous avons pris deux billets de bus pour Phitsanulok, que nous avons foncé de la gare routière à la gare ferroviaire, que nous sommes arrivés plusieurs heures avant le départ des trains et que nous avons appris qu'il était impossible de partir avant 2 jours (même en 3ème classe!) car tout était blindé... Super! C'est donc ravis que nous sommes repartis à la gare routière (retour à la case départ sans toucher les 20.000!) où nous avons pris 2 billets de bus pour Ayuthaya. Mais cela était sans compter sur le fait qu'une très grosse partie des thaïlandais ne parle pas un mot d'anglais... En montant dans le bus, nous avons présenté notre billet à la contrôleuse qui a compris où nous nous arrêtions. Environ 4h de route nous dit-elle. Nous montons donc dans le bus et au bout desdits 4h nous commençons à chercher notre gentille contrôleuse. Oh mais que se passe-t-il!? La contrôleuse est descendue avant, sans qu'on s'en rende compte!? Mince, vite, allons voir le chauffeur pour lui signaler que nous descendons à Ayuthaya! Et avec le bol que nous avons ce jour, le chauffeur en question ne parle pas un mot d'anglais!!!! YOUPI! Comble de tout, il ne semble pas comprendre le mot "Ayuthaya" (qui se dit pourtant de la même manière en thaïlandais...) et ne sait pas non plus lire nos billets écrits en thaïlandais...

Arrivés là, je ne vous cache pas que j'étais au bord du craquage et que j'avais envie de buter tout le monde. Personne ne parle anglais dans ce bus, tout le monde regarde ailleurs, du style "pourquoi aiderions nous ces touristes qui ont l'air d'en avoir besoin!?" (ben oui, pourquoi donc?) et nous voici donc en route pour... BANGKOK!!!! Youpi!!!

Arrivés à Bangkok, nous nous demandons ce que nous allons faire... Reprendre tout de suite un bus pour Ayuthaya? Mais on est franchement naze... Dormir près de la gare routière et repartir le lendemain? Mouais bof, les alentours ne sont pas terribles... Et bien nous voici partis pour le centre de Bangkok (le quartier Taewet plus précisément, que j'avais noté pour notre escale dans la capitale) à la recherche d'une GH. Bien entendu, celle que j'avais repéré est complète... Oui ce jour ci il ne fallait pas compter sur une aide du ciel... Et nous posons nos bagages au "Shanti Lodge", GH jolie, plus chère que ce que nous avions l'habitude de payer (mais en même temps, nous sommes dans la capitale) et avec une tenancière européenne plus ici pour faire de l'argent que pour le plaisir d'être en rapport avec des touristes étrangers. Une nana très antipathique qui fait payer le moindre service. Au moins nous sommes fixés...

Il est tard et nous nous dirigeons vers Kao San Road, célèbre quartier touristique de Bangkok, pour changer de l'argent (oui car nous sommes à sec aussi... c'était le jour je vous dit). Là où d'habitude nous comptons les occidentaux au milieu de foules thaïlandaises, ici c'est l'inverse...

Kao_San

Je me sens très mal dans cet endroit, je pète un bon plomb à chialer dans la rue. Je n'aime pas cette ambiance où l'occidental est une vache à traire... Cette soirée est très difficile pour moi. J'ai tout organisé depuis des mois et j'ai d'un seul coup l'impression que tout est en train de s'écrouler. Ce n'est pas le cas bien entendu mais ce n'est pas le jour de l'optimisme... Nous nous trouvons un restaurant de falafels très sympa puis nous déambulons dans les rues pour notre première soirée.

Le lendemain, grosse journée puisque nous décidons de mettre à profit cette escale inattendue pour visiter le palais royal et le Wat Pho et de nous promener aux hasards des rues.

Le palais royal tout d'abord fut une bonne grosse claque. A l'entrée, un "gentil jeune homme" a essayé de nous arnaquer  en nous disant que ce lieu était aujourd'hui fermé pour cause de fête bouddhiste et en nous proposant de nous emmener visiter un autre site. Mouais... Bizarre alors, dans ces cas là, que des touristes y rentrent... Nous décidons de faire de même et nous nous rendons vite compte qu'on nous a raconté des cracks. Futurs voyageurs, méfiez-vous, cette arnaque est monnaie courante à Bangkok. Vous risquez de vous retrouver baladés dans toutes les boutiques de la capitale...

Les femmes ne peuvent pas entrer en jupes courtes ou en short. Même les pantacourts sont persona non grata au palais royal. Je me suis donc vue prendre en consigne une jupe thaïlandaise bleu-turquoise qui allait à ravir avec mes chaussures de rando. Non vraiment j'étais magnifique!

C'est là que se situe le Wat Phra Kaew (le temple du Bouddha d'Emeraude) et l'ancienne résidence royale. Principal lieu touristique de la ville, c'est un peu, en masse de visiteurs, l'équivalent de notre Louvre. Sur un terrain de 94.5ha, plus de 100 bâtiments représentent 200 ans de royauté et d'innovations architecturales. Impossible de prendre des photos du Bouddha d'Emeraude mais voici un petit aperçu de ce lieu:

palais_royal
(cliquez sur l'image pour voir en plus grand)

Nous prenons ensuite la direction du Wat Pho (où on nous ressert encore le refrain du "c'est fermé"), célèbre pour son bouddha couché le plus grand de Thaïlande: 46m de long et 15m de haut. Quand on se retrouve à côté, on se sent vraiment tout petit. C'est impressionnant:

Autour du temple principal, les jardins sont forts agréables avec des bassins à cascade remplis de poissons (il est très rare en Thaïlande d'avoir des fontaines et autres points d'eau dans les lieux publics). Rien que de voir l'eau coulée, nous sommes un peu raffraîchis. Des "rangées" de Bouddha nous accueillent autour de "patios" et certaines statues ont des accents japonisant et sinisant.

Pour finir la journée en beauté nous nous dirigeons vers le quartier indien et ses artères couvertes où courent des kilomètres de stands. C'est là que se situe le marché de Phahurat, bazar infini mêlant tissus indiens, vendeurs de rue et boutiques aux multiples couleurs et au choix aussi étoffé que kitsch:

phahurat

Sous ces bâches et ses parasols, des km et des km de boutiques. Ce qui s'y vend n'est pas forcément de notre goût mais pour le côté atypique de ce lieu, cela vaut le coup d'oeil. Les passages piétoniers sont très étroits et bondés de monde et les scooters ont aussi le droit de circuler! Nous croisons également des "guitounes" ambulantes. Un joyeux bordel! Seul souci, difficile de se repérer quand vous n'êtes pas à ciel ouvert. On tourne à gauche, à droite, sans vraiment s'en rendre compte et les boutiques sont parfois sur 4 étages et communiquent entre elles... Nous en sommes quand même sortis vivants donc ce n'est pas insurmontable, rassurez-vous!

Arrivés à ce stade de la journée, nous n'en pouvons plus, les pieds sont en compote mais nous sommes tout près du quartier chinois et décidons de pousser jusque là bas avant de prendre un tuk-tuk pour rentrer:

quartier_chinois

Des enseignes immenses qui méritent sans doute d'être vues de nuit. Pour nous, c'est en fin de journée que nous avons apprécié ce quartier où les rues sont bordées de marchés et où des immeubles très étroits côtoient des mastodontes. Très sympathique!

Retour à Taewet pour dîner et passer notre dernière nuit sur Bangkok (pour cette fois) avant de partir pour Ayuthaya, ENFIN!

Posté par Nelfe à 20:44 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,