lundi 25 juin 2012

"Batailles" de Recchioni et Leomacs

1017871-gfL'histoire: Sur le front italien, en 1917, au plus fort de la guerre des tranchées, le sous-lieutenant Pietro Battaglia subit la furie d'un assaut à la baïonnette. Alors qu'il pense s'en sortir miraculeusement, il prend une balle dans la tête.

Gênes 2001... le même Battaglia, bien vivant, continue à errer dans un monde toujours en proie à la violence.

Battaglia est un vampire! Sa soif de carnage ne trouvera-t-elle aucune limite?...

La critique de Mr K: C'est une fois de plus par hasard que je suis tombé nez à nez avec cette bande dessinée. Je n'en avais jamais entendu parlé et lors d'un passage dans un magasin discount, cachée entre les produits de salle de bain et les biscuits au chocolat de la mère Poulard (Mont Saint Michel), se trouvait toute une série de BD éditée par la maison Emmanuel Proust éditions (inconnue au bataillon -sic-). Le volume Batailles trônait fièrement et me faisait de l'œil. Un regard sur la quatrième de couverture, un autre en le feuilletant et ma décision était prise: il fallait absolument que je l'acquiers pour tirer au clair cette obscure histoire de soldat-vampire.

Cette BD est italienne. Le scénariste, Roberto Recchioni, est ultra connu dans son pays, il est notamment l'auteur de la série à succès Dylan Dog. Il collabore ici avec le dessinateur Leomacs dont l'art se raccroche à l'école réaliste italienne et qui par la modernité de ses cadrages (il y a un côté "cinéma") booste le récit. Ici, l'époque et l'univers de la première guerre mondiale sont remarquablement bien rendus et les éléments fantastiques qui se font tout d'abord discrets deviennent peu à peu prégnants.

Pourtant, au départ, rien ne laisse présager de ce virage à 180°. L'action se déroule à la frontière commune entre l'Italie et L'Autriche Hongrie de l'époque. Les italiens doivent tenir leurs positions dans une tranchée et parmi eux un sous officier: Pietro Battaglia. Le récit commence par la rédaction d'une lettre pour sa femme à laquelle il raconte l'horreur de la guerre de tranchée. Toute la première partie de l'histoire est un tableau très réaliste de la vie quotidienne des poilus et de la guerre de position que mènent les troupes. Attention aux âmes sensibles, à la manière de l'œuvre de Tardi sur le même sujet, les images et le scénario sont bruts de décoffrage. Tout ici nous rappelle que la guerre est forcément sale et que ce n'est finalement qu'une légalisation en masse du meurtre: les ordres d'attaques idiots se multiplient, les corps sont déchiquetés, les rats pullulent, la mort rode et sa récolte est bonne.

Passées les 40 premières pages et une scène où l'on voit le héros se prendre une balle, on bascule dans un autre univers: Battaglia n'est plus le même en se réveillant auprès d'une mystérieuse jeune femme. Le sous-lieutenant est devenu une créature assoiffée de sang, le soldat est devenu prédateur et sa soif est sans retenue. Devenu cruel et barbare, il va écumer les tranchées sans faire de distinction entre ses anciens amis et ennemis. Puis il disparaît... ceci pour mieux réapparaître des décennies plus tard dans un petit village du nord de l'Italie où deux clans s'affrontent pour la députation. Le carnage peut recommencer...

Cette lecture a été très rapide et très agréable. C'est avec grand plaisir (et un peu de dégoût) qu'on suit cette trajectoire brisée et cette débauche d'hémoglobine qui m'a interpellé par son côté Grindhouse (voir notre critique de Machete de Roberto Rodriguez). Battaglia déguisé en prêtre fait le ménage dans la salle des mariages, le même survit à un nombre incroyable de blessures, les femmes sont fatales et les hommes des pleutres... bref, les auteurs nous plongent dans la deuxième partie dans un univers déviant, une ambiance malsaine et sombre qui se rapproche énormément d'un film comme Le dernier recours avec Bruce Willis ou de la série de romans graphiques Sin City de George Miller. Parfois thrash et Hardboiled, cette BD ravira les amateurs du genre et leur fera connaître une œuvre injustement méconnue dans notre contrée.

9782848102245_pg
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Posté par Mr K à 15:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,