dimanche 23 mars 2008

Vaut mieux en rire qu'en pleurer...

En cette période où la Chine fait encore parler d'elle par sa fibre démocrate et sa politique pacifiste, il est bon de rire avec Didier. Comme il le dit si bien lui même: "moi j'ai du talent!". Ce mini-clip est un "monument" de cynisme et d'inventivité. Pour les profanes, je leur laisse le "plaisir" de la découverte quant aux autres... ATTENTION! L'abus de visionnage de la présente vidéo peut mener tout droit à une addiction sévère dont on ne peut sortir indemne...

Posté par Mr K à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 22 mars 2008

Les becs bien zen au Mamm Kounifl, Locmiquélic, le 21/03/08

becs_bien_zenCe nom me disait vaguement quelque chose... Je ne sais plus où je l'ai vu mais n'écoutant que mon courage, hier soir, j'embarque Mr K pour voir Les becs bien zen au Mamm Kounifl.

Arrivés là bas, la peur s'empare de lui. "Euh... Il y a un accordéon dans le groupe!!!" Moi, je suis aux anges!

Les becs bien zen, c'est un groupe lyonnais, composé de 5 musiciens (dont 3 beaux gosses!) d'une trentaine d'années qui font de la chanson française. En gros... Si on pousse plus loin l'analyse, ils jouent de la musique festive à la Debout sur le zinc, avec des petites pointes de "musette prog'". Si si, c'est possible, je vous assure! On est pas obligé de faire du ringard avec un accordéon, un violon, un violoncelle, une mandoline et un banjo! Et ça, les Becs bien zen l'ont bien compris.

Niveau paroles, je sors mon jocker. En 1ère partie de concert, nous étions bien trop près des enceintes pour que j'arrive à capter quoique ce soit, et en 2ème partie, bien trop près du bar... Je tire d'ailleurs mon chapeau à tous ces petits groupes capables de jouer dans un bordel pareil! Tout ce que je sais, c'est que dans une de leurs chansons il est question de shtroumphs...

Toujours est-il que l'on a passé une excellente soirée en compagnie de ces musiciens complètement dingos et, il faut bien l'avouer, assez rock and roll: un guitariste chevelu, probablement sous substance, qui mélange claquettes et postures métal, un accordéonniste-chanteur, avec une voix "à l'ancienne" et un physique à la Benjamin Biolay, un violoniste qui s'est trompé de costume ("eh gars, tas remarqué que tout le groupe est en noir et que toi tu es en rose!?"), un batteur beau gosse et un violoncelliste souriant.

Et en plus j'ai gagné le concours des accords mineurs ou majeurs! Trop la classe!

Posté par Nelfe à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 21 mars 2008

Où est le respect?

euthanasieChantal Sébire est décédée le 19 Mars dernier.

On sait tous qui est Chantal Sébire. Cette ancienne institutrice de 52 ans souffrait depuis 6 ans d'une tumeur devenue incurable et portant un nom barbare: l'esthesioneuroblastome. Cette maladie orpheline et incurable se développe dans la cavité nasale et déforme cruellement le visage. De surcroit, elle fait horriblement souffrir la personne qui en est atteinte. A tel point que Mme Sébire avait demandé au Président de la République, il y a 2 semaines, le droit de mourir. Le droit de mourir chez elle, près des siens, et dans la dignité. Ce droit (et j'insiste bien sur le mot "droit") lui a été refusé. A la place, Mr le Président de la République lui a accordé un nouvel avis médical... Sait on jamais... Son médecin traitant est peut être un gros incompétent... Peut être a-t-il fait moins d'études que les spécialistes qu'on lui propose? Une proposition comme un aveu qu'il existe plusieurs mèdecines en France: celle des riches et celle des pauvres.

Les médias ressortent l'affaire Humbert et se relance le débat sur l'euthanasie.

Il y a 2 jours Mme Sébire s'est éteinte, pas tout à fait comme elle le souhaitait, mais chez elle. Après plusieurs heures de réflexion, le parquet a finalement ordonné l'autopsie. Pour quelles raisons? «La justice devait savoir si la mort était naturelle ou si quelqu'un l'avait aidée à mettre fin à ses jours», a déclaré le procureur de la République de Dijon, Jean-Pierre Alacchi, lors d'une conférence de presse. Et après? Si tel était le cas, peut-on blamer une famille d'aider à mourir la personne qu'elle aime? Peut-on blamer une femme de vouloir mourir dignement? Que ferions-nous si un de nos proches était dans la même situation?

Il est honteux que la justice ait ordonné l'autopsie du corps de Mme Sébire. Honteux qu'on ne laisse pas partir les personnes qui souffrent quand il n'y a plus rien à faire. Honteux qu'on rajoute au deuil de la famille cette souffrance de la suspicion.

Jusqu'à quand la France fermera-t-elle les yeux et refusera-t-elle le désespoir de nombreux patients qui ne demande qu'une chose: être délivrés!?

Posté par Nelfe à 14:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 19 mars 2008

Triste monde tragique...

Num_riser0001

Canard enchaîné n°4560 du 19 mars 2008

Posté par Mr K à 18:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 17 mars 2008

Tom Poisson à la salle Jean Villar, Lanester, le 15/03/08

Tom_Poisson_affiche

Samedi dernier, avec Marie, bretonne pour un week-end, nous sommes allées voir Tom Poisson. Alors je vous entends déjà dire "pfff nimporte quoi!!! C'est vendredi le jour du poisson!"... Ouais, ben nous 2, on est des rebelles d'abord, et si on veut c'est tous les jours vendredi!

Tom_Poisson

Il faut d'abord que je vous avoue une petite chose. Marie et Tom Poisson, Marie et Les fouteurs de joie (groupe dans lequel officie Tom), c'est une grande histoire d'amour. Une si grande histoire qu'elle ne recule devant rien pour assister à une très grande majorité de leurs concerts... Alors à force de l'entendre me dire tout le bien qu'elle pense d'eux, elle a fini par m'avoir à l'usure! ;) Il y a quelques années, j'ai cédé et j'avoue que je ne regrette pas. Ce n'était donc pas mon baptême de Poisson ce soir là.

Devant une salle principalement composée d'habitués et d'abonnés, Tom Poisson, sans 1ère partie, n'avait pas un public conquis d'avance et il n'a pas été simple de dérider et "déchaîner" cette "horde" de retraités en sortie du week-end... Aux questions pourtant simples, telles que "Are you hot???????" (à l'américaine), les réponses furent ".... .... ... ... ... ... Bzzzzz (ah tiens, une mouche...) .... ....". Je pense tout simplement que tout ce petit monde ne parlait pas anglais... Je ne vois que ça...

Mais Tom ne se démonte pas et enchaîne les titres de ses 3 albums avec tendresse et humour. En vrac: la quasi totalité de son dernier album, "L'ami, la belle et le président", "Elisabeth Martin", "Café", "J'sais pas quoi faire", "Qu'est ce que je deviens?", "La machine à café", "Chanson pour Aurélie"...

Petit à petit, le public se déride et commence à chantonner, pour plus tard chanter (n'ayons pas peur des mots!). Et finalement, on se dit qu'on préférait les mouches plutôt que cette chorale de messe du dimanche...

N'écoutant que son courage, il va même jusqu'à nous avouer son rêve d'être danseur et le concrétiser devant nos yeux. Avec son magnifique casque rose (il fallait oser, c'est... particulier...) il esquisse, fort bien, quelques pas de danse pour enchaîner direct sur une prestation à la "Stomp". Décidément, ce garçon est plein de ressource!

Après 2 rappels (voyez comme le public a évolué depuis le début du concert!), nous sortons discuter un peu avec eux avant de rentrer sagement à la maison, le sourire aux lèvres...

Tom_Poisson_2

Merci à Marie pour les photos

Posté par Nelfe à 19:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

samedi 15 mars 2008

La voie du Tao

Lao_Tseu

Renoncez au savoir,

ne vous mêlez plus de morale.

Le peuple

s'en trouvera cent fois mieux.

Abandonnez toute justice humaine

et chassez ses lois.

Le peuple redécouvrira

les vertus familiales.

Renoncez au luxe,

bannissez le profit.

Il n'y aura plus de voleurs

ni de bandits.

Renoncez à tout cela

et croyez

en l'inutilité de l'apparat

Soyez simples,

demeurez fidèles à vous-mêmes.

Rejetez de vos coeurs

l'égoïsme et les désirs.

La voie s'ouvrira

devant vous.

Lao Tseu

Posté par Mr K à 20:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 13 mars 2008

Parler pour ne rien dire

devos2

Mesdames et messieurs ... Je vous signale tout de suite que je vais parler pour ne rien dire. Oh! je sais! Vous pensez : "S'il n'a rien à dire ... il ferait mieux de se taire!"

Evidemment! Mais c´est trop facile! ... c´est trop facile! Vous voudriez que je fasse comme tout ceux qui n´ont rien à dire et qui le garde pour eux? Eh bien non! Mesdames et messieurs, moi, lorsque je n'ai rien à dire, je veux qu'on le sache! Je veux en faire profiter les autres! Et si, vous-mêmes, mesdames et messieurs, vous n´avez à rien dire, eh bien, on en parle, on en discute!

Je ne suis pas ennemi du colloque. Mais, me direz-vous, si on en parle pour ne rien dire, de quoi allons-nous parler? Eh bien, de rien! De rien! Car rien ... ce n'est pas rien! La preuve c'est qu'on peut le soustraire.
Exemple: Rien moins rien = moins que rien! Si l´on peut trouver moins que rien c´est que rien vaut déjà quelque chose! On peut acheter quelque chose avec rien! En le multipliant Une fois rien ... c´est rien Deux fois rien ... c´est pas beaucoup! Mais trois fois rien! ... Pour trois fois rien on peut déjà acheter quelque chose! ... Et pour pas cher! Maintenant si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien : Rien multiplié par rien = rien. Trois multiplié par trois = neuf. Cela fait rien de neuf!

Oui ... ce n´est pas la peine d´en parler! Bon! Parlons d´autres choses! parlons de la situation, tenez! Sans préciser laquelle! Si vous le permettez, je vais faire brièvement l´historique de la situation, quelle qu'elle soit! Il y a quelques mois, souvenez-vous la situation pour n'être pas pire que celle d'aujourd'hui n'en n'était pas meilleur non plus! Déjà nous allions vers la catastrophe nous le savions ... Nous en étions conscients! Car il ne faudrait pas croire que les responsables d'hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d'aujourd'hui!

Oui la catastrophe, nous le pensions, était pour demain! C'est-à-dire qu'en fait elle devait être pour aujourd'hui! Si mes calculs sont justes! Or, que voyons-nous aujourd'hui? Qu'elle est toujours pour demain!
Alors je vous pose la question, mesdames et messieurs : Est-ce en remettant toujours au lendemain la catastrophe que nous pourrions faire le jour même que nous l'éviterons? D'ailleurs je vous signale entre parenthèses que si le gouvernement actuel n'est pas capable d'assurer la catastrophe, il est possible que l'opposition s'en empare!

Raymond Devos

Posté par Mr K à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 mars 2008

Neuilly-sur-haine

La sauvagerie des bandes rivales qui s'affrontent dans les banlieues ne connaît pas de limites. Ainsi, à Neuilly, zone de non-droit bien connue, deux groupes ont envahi l'hôtel de ville dimanche soir au moment de la proclamation des résultats. Vêtus de fourrures ou lodens et foulards Hermès, tenue traditionnelle des racailles qui infectent le quartier, les partisans de Jean Christophe Fromentin, UMP ex-dissident devenu légitime, et ceux d'Arnaud Teullé, UMP dissident soutenu par la mère du Président, en sont venus aux mains.

Comme l'a raconté "Le Monde", les noms d'oiseaux ont fusé de part et d'autre: "Fasciste! Extrémiste! Porc mal élevé!" La bande de Teullé, mise en déroute dans les urnes avec 32% des voix contre 47,9% à la horde de Fromentin a été prise à partie. Les militants des deux camps se sont envoyés au visage force flûtes de champagne. Quelques coups ont aussi été échangés et même des matraques ont fait leur apparition. Une dame d'une soixantaine d'années a eu l'auriculaire retourné et a dû recevoir les soins que justifiait son état.

Moins comique, des insultes antisémites ont été entendues, adressées au numéro trois de la liste Teullé, un certain Dov Zerah. Du coup, la police a été appelée et une partie de ce joli monde a fini au commissariat, où des fonctionnaires ont relaté les incidents sur le registre des plaintes. Un bien triste épisode des émeutes dans nos banlieues deshéritées.

Le Canard enchaîné n°4559 du 12 mars 2008

Posté par Mr K à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 mars 2008

Que faire après footballeur professionnel?

Dans les miroirs chinois
Dans le bleu des photos
Dans le regard d'un chat
Dans les ailes d'un oiseau
Dans la force d'un arbre
Dans la couleur de l'eau
Je te survivrai

Dans l'hiver et le vent
Dans le froid des maisons
Dans les sables mouvants
Où j'écrirai ton nom
Dans la fièvre et le sang
Dans les murs des prisons
Je te survivrai

Je te survivrai d'un amour vivant
Je te survivrai dans des yeux d'enfant
Je te survivrai comme un revenant
Je te survivrai

Je te survivrai et tu m'entendras
Je te survivrai quelque part en toi
Je te survivrai au-delà de toi
Je te survivrai

Dans les bruits de la ville
Dans les aéroports
Dans les jours difficiles
Où je t'aimais encore
Dans les nuits anonymes
Où je perdrai mon corps
Je te survivrai

Je te survivrai d'un amour vivant
Je te survivrai dans des yeux d'enfant
Je te survivrai comme un revenant
Je te survivrai

Dans les frissons du cœur
Dans les maudites chansons
Dans les cages d'ascenseur
Où ils gardent les bas-fonds
Dans l'angoisse et la peur
Frissonnant d'émotion
Je te survivrai

Je te survivrai d'un amour vivant
Je te survivrai dans des yeux d'enfant
Je te survivrai comme un revenant
Je te survivrai

Je te survivrai et tu m'entendras
Je te survivrai quelque part en toi
Je te survivrai au-delà de moi
Je te survivrai

Je te survivrai d'un amour vivant
Je te survivrai dans des yeux d'enfant
Je te survivrai comme un revenant
Je te survivrai ...... {ad lib}

C'est magnifiquement bien écrit non? Et pour ceux qui en veulent encore, rien de mieux que la parodie des Nuls, à la hauteur de l'originale...

Posté par Nelfe à 15:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
dimanche 9 mars 2008

La poésie de Michel Gondry

Soyez_sympas_rembobinez_afficheL'histoire: Jerry, mécanicien obsédé par la peur des ondes, partage ses journées entre la caravane qui lui sert de toit et le vidéo club old school dans lequel travaille son pote Mike. Après avoir tenté de saboter la centrale électrique qui dessert la ville, Jerry se retrouve doté d'un pouvoir  magnétique aux conséquences désastreuses: il efface, sans le vouloir, l'intégralité des K7 vidéo louées par Mike! Pour remédier à la catastrophe, et satisfaire les rares clients qui font encore tourner la boutique, les deux amis décident de réaliser leur propre version des films perdus. Contre toute attente, l'initiative rencontre un franc succès auprès des habitants de la ville...

soyez_sympa_rembobinez_1

La critique Nelfesque: "Soyez sympa, rembobinez", de son vrai nom "Be kind rewind", est le dernier long métrage de Michel Gondry. Ayant adoré "Eternal sunshine of the spotless mind" et "La science des rêves", je ne peux qu'avoir de la tendresse pour son nouveau film, une fois encore, empreint de poésie. On sourit beaucoup, on rit aussi et les idées folles de Jerry, allias Jack Black, nous donne envie de louer des films "suédés". Alors, c'est quand qu'on s'y met?

soyez_sympa_rembobinez_2

La critique de Mr K: 6/6. Excellent film mais pouvait-on s'attendre à moins de la part d'un des réalisateurs les plus doué de sa génération? Début dans le clip avec Björk, puis des longs métrages aussi branques que poétiques: "Human Nature", "Eternal sunshine of the spotless mind" et "La science des rêves". Cette nouvelle oeuvre est un petit bijou d'humour, de fantaisie. Les acteurs s'en donnent à coeur joie, Jack Black confirmant son talent (mention spéciale à Roger Glover et Mia Farrow). Toute l'humanité dont regorge la pellicule ne peut que détendre le spectateur et l'inciter à croire en la bonté humaine. Par les temps qui courent, ça ne peut pas faire de mal!

Posté par Nelfe à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]