couv7055907

L’histoire : Deux jeunes filles, Chloé et Clara, se réfugient dans la maison de leur enfance, au large de la ville. Elles ont un été, un seul, pour se reconstruire et se retrouver loin d’une civilisation qui les étouffe.

Rendues à l’innocence d'un monde, sans règles et sans limites, elles vont guérir leurs blessures à coups de forêt, de lac, de feuilles, de feu, d’étoiles. Une amitié démesurée, fusionnelle, comme il ne peut en exister à l’âge adulte.

La critique de Mr K : Superbe lecture que cet ouvrage de la rentrée littéraire au parfum et au style uniques. Les Filles bleues de l’été de Mikella Nicol nous offre une balade au cœur d’une amitié fusionnelle entre deux jeunes filles un peu perdues qui vont tenter de se réparer l’une l’autre au milieu de nulle part, dans un lieu chargé de souvenirs heureux de leur enfance. Mais peut-on guérir de tout malgré que l’on soit accompagné de son âme sœur ? Quand l’autre elle-même est à la dérive ?

Rien n’est moins sûr tant les difficultés peuvent s’accumuler dans une existence (même courtes, les héroïnes ont à peine dépassé la vingtaine) et au fil des chapitres qui s‘égrainent en alternant le point de vue de l’une et de l’autre. Le morcellement de la narration enrobe de mystère la personnalité et le passé des deux filles. On s’accroche tout d’abord à ce qu’on peut : une psyché abîmée pour l’une avec des difficultés sociales récurrentes, le désir d’enfant chez l’autre suite à une rencontre qui semblait être la bonne… On a au début de la lecture uniquement des fragments épars qui peu à peu vont s’agglutiner dans l’esprit du lecteur avant de vraiment faire sens entre eux et proposer un parcours de personnage profond.

Tout ici n’est que délicatesse et subtilité. L’auteure tel un peintre impressionniste décrit échanges verbaux et non verbaux, activités symbiotiques avec la nature qui les entourent (baignades, siestes incongrues, les étoiles la nuit, le vent et les bruits des animaux...) qui font bien souvent écho au vague à l’âme et autres émotions à fleur de mots qui nous sont contées ici. On contemple, on découvre, on vit ces deux héroïnes qui sont à un moment charnière de leur existence. Tout pourrait arriver et la fin ne me contredira pas. Surprenante et logique à la fois, je suis resté bouche bée et profondément ébranlé après avoir refermé cet ouvrage.

À l’image de la superbe couverture de l’ouvrage, le contenu est beau, poétique. La langue utilisée s’y renouvelle constamment, la virtuosité inventive se conjugue avec la profondeur des descriptions intimes, des aspirations de chacune et de ces deux destins contrariés. Ce roman intimiste est véritablement poignant et emporte tout avec lui. Véritable expérience de lecture, je ne saurais que trop vous le conseiller si vous êtes amateurs de récits différents, lyriques et profondément humains.