leplanachangé

L’histoire : Un avion qui décolle, c'est peut-être une semaine au soleil en perspective, ou qui sait un nouveau départ, une fuite, un adieu. Là-haut on échappe un peu à la pesanteur, on parle à des inconnus et on oublie ses problèmes de terrien. Le hall d'arrivée, c'est l'attente, la découverte, ou les retrouvailles. Dans un aéroport la vie prend des tournants inattendus : on y croise d'anciens amoureux et des existences antérieures, des pères qui attendent leur fils, des voyageurs impatients et des douaniers qui s'ennuient. Ces dix-huit récits parlent d'espoir et de nostalgie. Le plan de vol qui a changé, c'est celui de nos vies, qui ne suivent jamais le cours prévu, ou celui que l'on espère, ou que l'on redoute.

La critique de Mr K : Je vais vous présenter aujourd’hui ma lecture d’un nouveau recueil de nouvelles paru récemment aux éditions Quadrature, maison littéraire belge que j’apprécie beaucoup. Dans Le Plan de vol a changé, Olivier Coutier-Delgosha nous propose, à travers dix huit récits qui ont en commun de se dérouler en grande partie dans un aéroport, d’explorer des moments clefs dans la vie d’individus lambda ou presque. Très courts, allant à l’essentiel et proposant bien souvent une chute bien sentie, voila un petit ouvrage qui fait mouche et procure un bon plaisir de lecture.

L’idée de départ de choisir une unité de lieu commune à toutes ces micro-récits est très maligne. L’aéroport est par excellence un lieu de passage dense où chacun amène sa vie sans que les autres n’en ait conscience. Masse constituée d’individualités très diverses, usagers et travailleurs du site mènent bon gré mal gré des existences pas forcément évidentes où l’imprévu peut surgir à n’importe quel moment. Des amours peuvent y naître, des obsessions prendre forme et dévorer ceux qui les habitent, des identités secrètes peuvent être révélées, retrouvailles et ruptures se consomment, des espoirs naissent et des tragédies se nouent.

Les dix huit nouvelles sont donc très variées. Quinze récits m’ont emporté parfois très loin et ont eu bien souvent le mérite de me surprendre dans leur déroulé ou encore la chute finale. Les situations sont caractérisées avec finesse, présentent des anecdotes plutôt banales en apparence. On se laisse conduire avec plaisir et au fil des pages, l’auteur nous distille les infos au compte-gouttes, la banalité cédant la place à un événement ou une découverte qui va mettre à mal les certitudes et changer la trajectoire de vie empruntée par le personnage. Bien menés, les récits sont autant de tranches de vie qui nous explosent au visage et nous emmènent vers des horizons pas si lointains que ça et qui à l’occasion peuvent résonner en nous selon les expériences que nos vies ont pu nous apporter. Trois nouvelles seulement cependant ne m’ont pas séduit, sans doute une histoire de goût personnel et de situations qui ne me parlaient pas.

Au final, ce fut une lecture très agréable. Écrites simplement mais avec un sens de la concision très appréciable, on aime errer au fil des pages dans les couloirs de ces différents aéroports, partager ces moments aussi intimes que puissants. Une belle expérience que je vous invite à tenter à votre tour si vous êtes amateur du genre.