vendredi 28 juin 2019

"Contes et légendes de la mer et des marins" de Charles Quinel et Adhémar de Montgon

couv60887494

L’histoire : Ce recueil de Charles Quinel et Adhémar de Montgon fait non seulement la part de la légende, mais aussi celle "des histoires de l'Histoire", qui en sont en quelque sorte les gros plans les plus vivants. Mais surtout, de la première à la dernière page, ce livre est ventilé par le puissant souffle du grand large. Vous y verrez donc une Méditerranée sillonnée par les rapides trières grecques, dans l'Antiquité mythique des Argonautes, un océan Atlantique déchaîné au temps des Vikings, et, plus près de notre époque, vous vivrez les combats épiques des galères et des grands navires de haut-bord de la vieille marine à voile, ou, encore vous serez les témoins de la solidarité des gens de mer dans les brumes de Terre-Neuve.

La critique de Mr K : Quel plaisir de retrouver cette vieille collection Contes et légendes de tous les pays de chez Fernand Nathan ! C’est vraiment grâce à eux que le démon de la lecture s’est emparé de moi avec mon premier contact avec la mythologie grecque et les œuvres allégées d’Homère. À huit ans, le choc fut grand et salutaire, depuis mon addiction à la lecture est total. Dans Contes et légendes de la mer et des marins, Quinel et De Montgon s’attaquent à une thématique riche en références littéraires : la mer et les marins. Inutile de vous faire attendre plus longtemps, la lecture fut délicieuse, accompagnée d’un doux sentiment de nostalgie.

Cette compilation s’articule autour de récits plus ou moins connus que l’on se plaît à redécouvrir ou à parcourir pour la toute première fois. On commence très fort avec la légende de Jason et les argonautes et celle de Méduse et Persée, premiers grands récits d’aventure en mer en littérature occidentale. À part le nom des dieux en version latine (hérésie !), c’est un plaisir sans fin de revenir en ses temps immémoriaux où l’aventure se conjugue avec destinée fatale et Dieux omnipotents.

On enchaîne ensuite quelques courtes légendes bretonnes, italiennes et plus moyenâgeuse où souvent on ne quitte pas le domaine de la superstition et du fantastique. C’est l’occasion une fois de plus de faire le lien entre l’homme, sa culture, la nature et les tentatives d’explications que l’on peut donner face à l’inexplicable. Amours déçus, longues séparations dans un périple lointain, malédictions, trahisons peuplent des récits courts et incisifs qui ne manquent par leur objectif: divertir encore et toujours et quelques part inculquer des valeurs communes, faire réfléchir à l’homme et sa destinée souvent contrariée.

La deuxième partie de l’ouvrage (voir un peu plus) se concentre autour des aventuriers des mers de l’époque moderne avec des récits de bataille, de piraterie mais aussi de pêche. J’ai particulièrement aimé le texte concernant les terres neuvas malouins qui doivent se serrer les coudes face à l’adversité (magnifique ode à la tolérance aussi entre deux familles brisées par la haine). On navigue beaucoup au fil des récits, partageant dans ces historiettes le quotidien des équipages, les coutumes inhérentes au monde de la voile et les pressions / peurs qui s’exercent sur tout un chacun lors d’expéditions souvent dangereuses. Les descriptions se mêlent admirablement aux scènes de bravoure pure et aux passages intimistes qui peuvent à l’occasion émouvoir un lecteur pris par le souffle du large qui règne sur ces pages.

Le style a lui forcément vieilli, l’ouvrage date de 1940. C’est un peu ampoulé à l’occasion, très directif dans la narration et le vocabulaire est assez riche si l’on compare avec ce que l’on peut proposer à la jeunesse d'aujourd’hui. Pour autant, le charme agit toujours, bien raconté à un jeune ou en lui expliquant quelques références qui pourraient lui échapper, c’est l’occasion de partir en voyage très loin en rencontrant des personnes de tous horizons et de toutes conditions. Une belle expérience qui vaut le coup et donnera peut-être aussi envie à certains de creuser certaines légendes ou thématiques. Dans ce domaine, la littérature regorge de trésors !