lundi 31 octobre 2016

"La Vie d'une autre" de Frédérique Deghelt

9782253125778-T

L'histoire : Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d'amour et le lendemain... Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner le change à son entourage ? Et comment retrouver sa propre vie ?

La chronique de Mr K : C'est une belle lecture que je vais vous présenter aujourd'hui avec un ouvrage de Frédérique Deghelt dont la quatrième de couverture m'a de suite interloqué lors d'une quête effrénée d'une galette saucisse digne de ce nom (si si, rappelez-vous, la journée avait mal commencé à l'époque). Franchement, impossible de résister surtout que cette auteur m'avait séduit lors d'une lecture précédente : L'Oeil du prince. Grand bien m'a pris de me porter acquéreur de La Vie d'une autre qui s'est révélé aussi étrange que son résumé, maîtrisé de bout en bout et diablement enrichissant.

Le postulat est simple : Anna se réveille un jour avec un vide de 12 ans. Pour elle, son mari est le jeune homme avec qui elle a passé une folle nuit le soir précédent ! Sans aucun repère, complètement larguée, la voilà confrontée à sa vie de couple, ses enfants, ses amis et sa famille. Difficile de s'y retrouver quand on n'a aucun repère de la vie qu'on est censé avoir vécu. De tâtonnements en surprises, elle va tenter de retrouver sa mémoire et va se redécouvrir elle et sa vie avec son lot de choix et de fuites en avant.

Dans ce genre d'histoire, il faut absolument que le personnage central soit réussi. Le moins que l'on puisse dire est qu'ici c'est le cas avec une héroïne décortiquée et ciselée à souhait. Écrit à la première personne, ce roman permet de rentrer dans son esprit embrumé et de suivre son processus de renaissance. Le mot n'est pas trop fort pour désigner le phénomène qu'elle affronte et qu'elle va devoir dépasser. Elle se retrouve dans le corps d'une femme ayant construit sa vie alors que son esprit reste celui d'une fille rentrant dans la vie active. Le choc est puissant et désarçonnant dans un premier temps. Elle doit se confronter aux choix qu'elle a du faire et au temps qui a passé, semant espoirs et déceptions sur son chemin.

Autour d'elle gravitent du coup de parfaits inconnus (à part ceux dont elle a gardé le souvenir de sa vie d'avant) qu'elle va devoir réapprendre à connaître, certains se révélant des épaules solides sur lesquelles s'appuyer. Mais difficile de se confier à son proche entourage (maris et enfants en première ligne) quand on ne sait pas dans quoi on met les pieds. Cela donne des ambiguïtés, des quiproquos, des jeux du chat et de la souris totalement surréalistes par moment mais tellement émouvants. Les émotions perlent des mots de ce recueil et cette femme qui nous est livrée nue et sans parage, seulement livrée à elle-même est touchante au possible.

Surtout qu'au bout d'un moment, on se rend compte que cette amnésie partielle cache un traumatisme psychologique profond, une fêlure que l'image de mariage modèle véhiculée par les proches et les amis masque totalement. Peu à peu, l'héroïne va se rapprocher d'une vérité qui va tout changer, lui révéler qui elle est vraiment et surtout l'aiguiller vers la direction qu'elle doit prendre ensuite. Beau parcours de vie finalement malgré l'étrangeté du ressort principal, on peut se reconnaître dans les épreuves et interrogations que l'héroïne affronte pendant les quelques 250 pages de ce roman aussi court que puissant.

L'écriture de Frédérique Deghelt reste toujours aussi séduisante, accessible mais très dense, les pages se tournent toutes seules et le plaisir est renouvelé à chaque paragraphe. L'addiction est assez immédiate et l'on ne peut s'empêcher de se projeter sur l'après, l'ailleurs où se dirige tout droit Anna. L'auteur explore à merveille les abysses de l'âme humaine, sans artifices et sans fard, en nous présentant juste la clarté et les contradictions d'une existence. Un petit bijou de lecture.

Posté par Mr K à 16:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,