lundi 20 juillet 2015

"Shaun le mouton" de Richard Starzak

shaun afficheL'histoire : Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville... Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ?

La critique Nelfesque : Ah ! "Shaun le mouton" ! On l'avait remarqué lors de sa sortie en avril dernier mais on avait laissé passer le temps pour le voir et résultat, nous l'avions râté. Lors de la dernière Fête du Cinéma, alors que nous étions en train de regarder le programme ciné, quelle ne fut pas notre joie de le découvrir à la programmation de notre cinéma (il s'agissait en fait d'une "séance bambino" pour les tout petits mais même sans enfant ils nous ont laissé entrer) ! Youpi !

Nous avons donc 12 trains de retard pour vous parler de ce film mais nous l'avons tellement aimé que nous ne pouvions pas ne pas en laisser une trace ici.

L'histoire est toute simple : Shaun et ses copains moutons en ont marre du rythme harassant de la ferme et souhaitent un jour de congés. Ils mettent alors en place une stratégie qui va se retourner contre eux.

shaun 6

La technique de réalisation, quant à elle, est extrêmement minutieuse et impressionnante. Film en stop-motion et personnages / décors en pâte à modeler, "Shaun le mouton" est dans la même veine que "Chicken run" ou "Wallace et Gromit" du même studio. Pendant 1h30, les spectateurs adultes que nous sommes sont complètement happés par le visuel. Le soucis du détail, les décors léchés, la perfection des attitudes des personnages, la masse de travail est impressionnante.

shaun 2

Ce film est sans paroles, tout passe donc par les expressions et le comique de situation. Et ça fonctionne ! Bien sûr, ce long métrage est pour les enfants à partir de 3 ans mais convient également tout à fait aux adultes qui ont gardé la capacité de s'émerveiller. L'humour, parfois un peu pipi caca, sait aussi se montrer subtil et clairement les petits et les grands ne riront pas des mêmes scènes. En ce qui me concerne, la population de la fourrière m'a fait mourir de rire.

shaun 1

Drôle et tendre à la fois, on s'amuse et on s'émeut tour à tour devant cet univers en pâte à modeler. Très fort pour nous faire rire avec un humour décalé et très british, je ne sais pas si c'est l'empathie que l'on développe peu à peu pour chaque personnage ou le côté enfantin de l'ensemble, mais on se surprend aussi à être touchés en plein coeur. Ils sont forts chez Aardman !

Vous l'aurez compris, que vous ayez 7 ou 77 ans, je vous conseille vivement de voir "Shaun le mouton". Pour le cinéma, c'est trop tard mais pour le DVD, c'est parfait ! Alors calez-vous dans votre canap', préparez vous à passer un excellent moment et savourez ! "Shaun le mouton" devrait être remboursé par la sécu...

shaun 5

La critique de Mr K : 6/6, un superbe séance de cinéma de rattrapage avec ce film à prix réduit pour les séances "bambino" de notre cinéma qui accepte même les grands lors des projections! J'ai passé un moment exceptionnel en compagnie de Shaun et ses camarades, 1h30 de gags ininterrompus et de moments plein de tendresse et d'émotions.

La vie dans la ferme de Shaun est tout ce qui a de plus réglée et monotone: lever, déplacement au champ, nourriture et dodo. Notre jeune mouton s'ennuie et concocte un plan pour s'évader quelques heures et expérimenter le concept de liberté (qui lui vient à l'esprit suite à la vision d'une publicité placardée sur le bus s'arrêtant en face de la ferme). Rien ne se passe comme prévu, suite à un imbroglio pas possible, le fermier devient amnésique et la ferme est livrée à elle-même. Le chien et Shaun vont partir à la recherche du maître disparu séparément tout d'abord puis ensemble, accompagnés de tout un troupeau de moutons (agneau compris!). Ils ne sont pas au bout de leurs peines!

shaun 4

Ce film est avant tout très drôle. Les animaux ne parlant pas (si vous les entendez, pensez à aller consulter vite, ce n'est pas Ryan Reynolds qui vous dira le contraire!), le film est donc quasiment muet mais cela n'empêche pas d'avoir en face de soi un des films les plus denses en terme de gags que j'ai jamais vu. Il y a du Chaplin dans l'esprit de dérision, du Tex Avery dans le côté absurde et frappadingue et un no-sense à l'anglaise vraiment épatant. Chutes, enchaînements, personnages décalés, réactions ubuesques, tous les aspects de la comédie sont présents dans un spectacle réjouissant et loin d'être bête. Ils ont de la chance nos lardons!

shaun 8

On s'attache aussi beaucoup à ces personnages en pâte à modeler notamment Shaun et le chien qui se cherchent un peu des crosses, le fermier complètement à côté de ses pompes et affectueux avec ses bêtes, le bébé mouton est à croquer et sa maman à bigoudis bien délirante. En fait, tous les êtres croisés ont une petite individualité, un élément qui nous accroche. Mention spéciale aux prisonniers de la fourrière et notamment le caniche culturiste et la chienne très laide (genre Alf) mais trop adorable! Le film fourmille de détails dans les personnages mais aussi les décors, je suis sûr que des gags m'ont échappé et que lors d'un deuxième visionnage j'en trouverai d'autres comme dans des films comme Y'a-t-il un pilote dans l'avion? ou encore La Cité de la peur. On enchaîne les scènes et les rebondissements avec ravissement et c'est malheureusement trop vite que l'on arrive au générique de fin (attention, restez bien jusqu'au bout, il n'y a pas une mais DEUX surprises!).

shaun

Ce film est enfin un petit bijou de technique qui dame le pion à bien des productions mirifiques en terme d'image mais creuses et abêtissantes. La stop-motion est impressionnante, l'action non-stop et immersive. La musique est tout bonnement géniale voir essentielle pour un film sans parole. Rock and roll comme jamais avec des titres et des mélodies qui restent en tête, vous vous surprendrez à siffloter la thème de Shaun le Mouton bien après son visionnage (proche d'un succès de Sheila mais en bien plus barré!). Un bijou que petits et grands savoureront encore et encore.