expertL'histoire : Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal... Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

La critique Nelfesque : "Tu me plais" est le dernier roman de Jacques Expert sorti directement en poche. Un petit plaisir d'été, inédit, court et à moindre coût. 

Ce roman est une course. Course contre la montre pour la police qui se lance à la poursuite d'un criminel semant la terreur dans les rues parisiennes en égorgeant ses victimes, de belles jeunes femmes dans la fleur de l'âge. Course également pour Vincent, beau gosse séducteur et enjôleur, qui vient de jeter son dévolu sur Stéphanie, assise juste en face de lui dans ce wagon de métro.

Ligne 1, Les Sablons - Saint-Mandé, 20 stations de métro, 35 minutes de trajet. Le lecteur est alors embarqué dans une histoire courte (185 pages) mais intense. Tour à tour, nous faisons la connaissance de Vincent, son passé et ses pensées et Stéphanie, étudiante ayant le malheur de se retrouver sur son chemin. 

Avec un style d'écriture efficace et allant droit au but, ce roman se lit d'une traite. Ayant été parisienne pendant plusieurs années, j'ai vécu littéralement ce parcours, voyant chaque station défilée, sachant exactement où on était et combien de temps nous séparait de l'ultime station. J'ai tremblé pour Stéphanie, pesté contre Vincent, croisé les doigts pour que tout s'arrange avant la fin tout en redoutant une happy end (oui, j'avoue, je suis un peu tordue et adore les thrillers qui vont au bout de leurs concepts). Je ne dévoilerai pas les dernières pages, les dernières lignes, mais sachez que je n'ai pas été déçue ! Ca défouraille sec chez Expert et le tiédasse n'est pas au menu de cet inédit. 

Pour autant, "Tu me plais" n'est pas exempt de défauts. Le principal qui m'a presque fait lâcher mon bouquin et qui m'a agacée au plus haut point, c'est ce cumul de previews comme des teasers en italique, que l'auteur nous inflige en fin de chapitre ou parfois en plein milieu. "Tout aurait pu se terminer ainsi, sur ce charmant et doux "merci". Non, deux stations plus tard, entre Champs-Elysées-Clemenceau et Concorde, ils échangeront leurs prénoms". Non sans blague !? Et on aurait pas pu l'apprendre par nous même le moment venu ? J'avoue ne pas avoir bien saisi l'utilité de ces incursions qui cassent plus le rythme qu'autre chose et agacent beaucoup. Une économie de plusieurs pages aurait ainsi pu être faite.

Au final, "Tu me plais" est un roman à lire pour passer par toutes les émotions en un temps record ! Parfait pour la plage ou un court voyage en train, il n'est cependant pas à commencer avant de dormir sous peine de voir son heure de sommeil fortement retardée. Efficace et plaisant pour qui aime les histoires sanguinolentes, il remplit son contrat, celui de nous effrayer.