connolly xL'histoire : X est un dealer londonien anonyme et qui tient à le rester : dans son milieu, la notoriété relève en effet de la faute professionnelle. Et des fautes professionnelles, X veille soigneusement à n’en commettre aucune. Il se contente d’être un intermédiaire, ce qui lui évite de fréquenter la rue et ses camés trop bavards, il ne flambe pas, préférant rester discret sous ses allures d’homme d’affaires. La pègre le tient en haute estime pour son intelligence et sa rigueur. Sachant qu’on ne fait en général pas de vieux os dans le business, X met le maximum d’argent de côté pour pouvoir prendre le large le jour de ses 30 ans. Il en a 29 et il ne lui reste plus que quelques semaines à tirer quand son boss, le mafieux Jimmy Price, lui demande un dernier service qui va bouleverser la donne d’une manière fort inattendue.

La critique Nelfesque : Retour en terres Sonatine que j'affectionne tout particulièrement avec cet énigmatique "X" de J.J. Connolly. Alors attention, ne pas confondre avec Michael Connelly ou encore avec John Connolly, ce qui fut mon cas au début de cette lecture. Et oui, méfiez-vous, dans le cas présent, il y a bien deux J ! Mais revenons à nos moutons, blancs comme la coke qui circule dans ce roman !

"X" est le premier ouvrage de J.J. et accrochez-vous à vos baskets parce qu'il est très réussi. Véritable immersion dans le monde de la drogue et de la mafia londonienne, il est sans concession et décoiffe littéralement le lecteur. Gouaille, jargon mafieux, quiproquos, tension : tout y est.

Avec une juste dose d'humour et de sauce polar, J.J. Connolly fait une entrée remarquée dans le monde littéraire. De mon côté j'ai savouré chaque scène, chaque réplique et la façon qu'à X de gérer les situations, sans cesse sur le fil. Car X, ok il aime son "boulot", il est même plutôt très bon dans son domaine et tout le monde salue son professionnalisme mais il faut avouer qu'il fait un travail quelque peu risqué et voudrait bien prendre sa retraite avant de se faire coffrer. Dans le domaine de la drogue où détournements, meurtres et délations sont monnaie courante, si une porte de sortie avec à la clé un petit oreiller bien rempli pour poser sa tête le restant de sa vie se profile, il faut savoir l'ouvrir. Oui mais voilà, quand un baron de la mafia vous confie une dernière mission qu'il vous présente comme un service personnel, comment refuser ? X se retrouve alors embarqué dans une histoire de fugue / kidnapping sur fond de junkies, de cramés de la tête et de mafia allemande. Tout un programme !

Tour à tour, nous faisons la connaissance de chaque membre de l'organisation, du grand parrain au petit sbire de quartier. Ma préférence va pour Mort, un gars fidèle et loyal mais qui peut péter un plomb à tout moment. Un bon gros taré à qui il vaut mieux ne pas lancer le mauvais regard. Mais à qui peut-on vraiment se fier ? Des hommes tels que Mort capables du meilleur comme du pire ou des parrains de la mafia paternalistes et protecteurs ? X va l'apprendre à ses dépends dans ces 440 pages que constituent ce roman.

L'écriture de J.J. Connolly est parfaite pour ce style d'histoire. Concise, précise, rythmée, elle nous entraîne dans un monde où tout va trop vite et où il faut réagir sans attendre. Cette urgence de chaque instant, ce besoin de dynamisme, le lecteur le perçoit sans difficulté et est pris dans un tourbillon d'actions / réactions. X devient un pote qu'on a envie de voir s'en sortir indemne et ce malgré son CV de gars peu fréquentable.

Vous l'aurez compris, "X" est une belle surprise et un roman à 100 à l'heure qui tient en haleine le lecteur avide de sexe, drogue et rock'n'roll. Une oeuvre à lire si vous aussi vous aimez les romans qui vont droit au but, sans fioriture et avec efficacité ! On en redemande !