eragonL'histoire : Un garçon...
Un dragon...
Une épopée...

Voilà bien longtemps que le mal règne dans l'Empire de l'Alagaësia... Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n'imagine pas alors qu'il s'agit d'une œuf, et qu'un dragon, porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va en éclore... Très vite, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.
Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains !

La critique Nelfesque : La SF, la fantasy, le fantastique, c'est plus le domaine de Mr K. De mon côté, je suis plus terre à terre mais ne boude pas mon plaisir à l'occasion lorsqu'une envie de merveilleux pointe le bout de son nez. C'est ce qui s'est passé ici avec le début de la saga Eragon et son premier tome "Eragon" que j'ai dans ma PAL depuis quelques mois. Une envie de retomber en enfance, une envie de dragons ! Et hop, c'est parti !

Beaucoup m'ont dit "si ce premier tome te plaît, la suite n'en sera que mieux". En effet le présent tome est considéré comme le plus faiblard de la série. J'ai donc de bonnes heures d'évasion et d'aventures devant moi car ce tome ci a déjà su me convaincre.

Un univers fantastique qui se tient, une kyrielle de personnages et de peuples tous plus intéressants les uns que les autres, un Eragon, jeune dragonnier apprenti, et une dragonne, Saphira, à la fois sage et impétueuse. Il n'en faut guère plus à la novice en fantasy que je suis. Peut être serait-il judicieux de mettre ce roman dans les pattes de Mr K pour avoir l'avis d'un expert mais à mon sens cette saga commence bien et n'a pas à rougir.

Nous faisons ici la connaissance d'Eragon. Pré-ado de milieu rural, il est orphelin et élevé par son oncle et rien ne le prédisposait à vivre de grandes aventures. Mais c'était sans compter sur la plume de Christopher Paolini... Alors qu'il part chasser, comme à son habitude, sur la Crête, il tombe sur une pierre étrange. Intrigué, il la ramène chez lui et celle ci va très vite attirer son attention. En plus d'être inhabituelle et extrêmement belle, elle émet de drôles de sons. Ce n'est pas une pierre, c'est un oeuf ! Le jour de son éclosion, tout va s'accélérer. A la fois fasciné et apeuré, Eragon va décider de cacher ce bébé dragon qui deviendra grand... Très grand...

Avec eux, le lecteur parcourt des kilomètres dans les airs et sur terre. Les paysages défilent, le danger rode. Eragon fait la connaissance de Brom qui va devenir son maître et mentor et va apprendre les rudiments du dragonnier.

Bien que l'histoire soit complètement différente, la construction m'a quelque peu fait penser à "L'Apprenti épouvanteur" de Joseph Delaney. Un jeune garçon se retrouve investi d'une mission et se révèle être bien plus fort qu'il ne le pensait. Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. C'est vrai que ce schéma est assez classique dans le genre mais n'est ce pas comme cela que l'on fait des héros ?

Une lecture fort plaisante pour des lecteurs peu habitués au genre, elle saura charmer également les enfants du même âge qu'Eragon qui s'identifieront sans mal à ce petit gamin qui s'apprête à vivre de grandes émotions. De mon côté, j'ai rajeuni de 20 ans en le lisant et je compte bien faire perdurer cette sensation avec les tomes suivants !