mercredi 3 décembre 2014

"Trois coeurs, trois lions" de Poul Anderson

trois coeursL'histoire: Holger Carlsen, Danois vivant aux États-Unis, décide de rejoindre sa terre natale pendant la Deuxième guerre mondiale. Alors qu'il est impliqué dans des actions de résistance, sur le point de mourir, il se réveille dans un monde étrange, médiéval, peuplé de nains et de sorcières... Dans cet univers, la Loi et le Chaos se livrent une lutte sans merci et il semble que Holger ait un rôle essentiel à jouer dans ce combat. Mais qui est réellement Holger Carlsen, héros malgré lui?

La critique de Mr K: Retour aujourd'hui à la SF avec un ouvrage de Poul Anderson dont j'avais apprécié La Patrouille du temps, un récit classique dans la thématique des voyages dans le temps. Avec Trois coeurs, trois lions, j'abordais un autre versant de l'œuvre de cet auteur, celui de la fantasy, un genre que j'aime beaucoup mais que je trouve bien trop souvent enfermé dans des codes qui brident l'imaginaire.

Le pitch de départ est simple et a tout pour plaire. Un homme de notre époque se retrouve embarqué dans ce qui semble être une autre dimension, un autre monde où la réalité diverge particulièrement de la nôtre. Ingénieur de métier, Holger Carlsen va vite se rendre compte que les lois physiques ne sont plus exactement les mêmes et qu'il est entré de plein pied dans un univers où la magie règne en maître, où les chevaliers font régner l'ordre et la justice et où l'on peut rencontrer nombre de créatures interlopes et extraordinaires. Mais que fait-il ici? Au fil de ses pérégrinations, il va devoir se redécouvrir et trouver un but à sa nouvelle existence.

Le livre commence dare-dare. Après un court chapitre où un mystérieux narrateur nous fait un petit point topo sur le jeune héros, ce dernier est très vite plongé dans la contrée onirique de Faërie. Poul Anderson remplit bien son contrat et nous fait partager avec une grande maîtrise le décalage et le déphasage du héros par rapport au monde qui l'entoure. Pataud et désorienté, il croise déjà un drôle de nain pas farouche et une sorcière peu ragoûtante. S'ensuit alors tout un voyage abracadabrantesque avec passage obligé en auberge, lutte contre un dragon cracheur de feu, combat homérique contre un troll, séduction par des créatures malicieuses et fatales, et tout une autre palanquée de péripéties des plus rafraîchissantes! Le rythme est haletant, pas le temps de s'ennuyer surtout que Poul Anderson ne fait pas l'erreur de se prendre trop au sérieux et une petite dose d'autodérision dans les personnages donne à cette entreprise une saveur toute particulière.

Bien qu'assez classique dans sa conception et son déroulé (pas de réelle grande surprise dans cette lecture), l'aventure surprend par son côté léger. Il y a une touche de ton épique mais les personnages ramènent l'entreprise au niveau terrestre. L'immersion est totale dans ce monde qui par bien des aspects ressemble un peu à notre bonne vieille Terre. Ainsi, vous y croiserez des éléments de la quête arthurienne mais certains personnages feront directement référence à des royaumes moyen-âgeux ayant vraiment existé. Il ressort donc une drôle d'impression qui mêle fiction et réalité historique, je dois avouer que cet aspect m'a touché et a rendu ma lecture encore plus enthousiaste.

Ajoutées à ce récit principal, les éditions Folio SF ont mis à la la suite deux nouvelles qui n'ont qu'un rapport lointain avec Trois coeurs, trois lions. Il y est question d'une auberge fabuleuse qui a la particularité de se mouvoir à travers le temps et où les habitués sont de célèbres personnages de l'histoire. Vous pourrez par exemple discuter avec Villon ou encore assister à des échanges fort à propos entre Léonard de Vinci et Albert Einstein. Très dépaysant et très réussi.

L'écriture de Poul Anderson fait une fois de plus merveille. Son apparente simplicité n'est en fait prétexte qu'à fournir des personnages ciselés et bien amenés avec une économie de mots peu commune. Les phases plus descriptives sont dans la même veine et provoque l'adhésion immédiate du lecteur prisonnier qui ne peut décemment s'échapper avant d'avoir lu le mot fin. Cet ouvrage fait partie des meilleurs représentants du genre des années 60. Si le cœur vous en dit, vous ne serez pas déçu!

Egalement lus et chroniqués du même auteur au Capharnaüm éclairé :
- La Patrouille du temps
- Les Croisées du Cosmos

Posté par Mr K à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,