l'oeil du princeL'histoire: Années 1980: Mélodie, une jeune cannoise, commence son journal intime.
1964: Yann, un Français habitant New York, semble avoir laissé sa vie derrière lui. Vingt ans plus tard à San Francisco, Benoît voit son couple se déliter alors même que sa carrière de pianiste connaît une envolée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux résistants, Alceste et Agnès se découvrent amoureux grâce à leur correspondance. Celle-ci sera ouverte, un demi-siècle plus tard, par une vieille dame aux pensées habitées par les hommes qu'elle a aimés.

La critique de Mr K: Ce livre est ma première lecture de cette auteure connue notamment pour La grand mère de Jade, roman qui a fait sensation et qui pour le moment est coincé dans la PAL de Nelfe. L'occasion m'a été donnée de lire celui-ci et m'est avis que ce ne sera pas le dernier vu le grand plaisir qu'il m'a procuré entre trame complexe, émotions à fleur de mots et une écriture d'une beauté marquante.

L'œil du prince est un terme technique venu tout droit de l'univers théâtral qui désigne un angle de vue permettant de visualiser la perspective du décor sans déformation. C'est aussi la place d'où l'on voit le mieux le spectacle, autrefois réservée au souverain. C'est justement ce qui a poussé l'auteur à diviser son livre en cinq parties égales présentant cinq trames différentes mais qui, vous l'avez compris, vont se rejoindre et interagir entre elles. Il y est essentiellement question d'amour (ceci sous toutes ses formes) à travers de multiples époques et espaces. En fait, c'est l'humanité dans ses relations à l'autre notamment dans le cadre de la famille qui est ici décortiquée et livrée sans complaisance ni fard au lecteur.

Dans sa construction tout d'abord, ce livre est remarquable. Je n'en dirai pas beaucoup plus pour éviter les spoilers mais sachez qu'il y a un petit organigramme en début d'ouvrage qui met très vite le lecteur sur la voie sans pour autant livrer toutes les clefs de lecture et il y en a! Les interactions sont nombreuses (un peu à la manière d'un Cloud Atlas en simplifié) et les retours en arrière s'avèrent parfois essentiels pour bien capter l'ensemble de l'œuvre. On nage constamment entre histoire plutôt banale en apparence et relations complexes traversant les générations. Des bonds et rebonds ont lieu dans toutes les vies ici exposées dans leur pureté et nudité, la comédie humaine fait le reste. Jeune fille fragile à la découverte d'elle-même, mari narcissique et possessif, retrouvailles entre vieux amis, correspondance de guerre amoureuse et fatale, souvenirs d'une vieille dame, autant d'âmes torturées mais tellement humaines qui plongent avec délice le lecteur captivé dans un récit profond.

Quelle maestria en effet dans la description des sentiments humains! On ne tombe jamais dans le pathos ou l'exagération, la justesse est de mise de la première à la dernière page. Je vous préviens, on ne baigne pas dans le bonheur et c'est une certaine mélancolie qui règne sur ces quelques 380 pages. Pour autant, ce spleen ambiant n'est pas désespérant, ces hommes et ces femmes qui se débattent avec la vie nous touchent, nous émeuvent profondément jusqu'au plus profond de nos entrailles. Il y a un peu de chacun de nous chez eux, des joies, des peines, des processus mentaux, des actes manqués, des comportements induits par un passé parfois trouble. On se reconnaît complètement là dedans et c'est la grande force de ce livre à la puissance évocatrice vraiment hors du commun. On en jubilerait presque si ce n'était pas aussi triste par moment!

L'écriture est de toute beauté. Légère et accrocheuse, on baigne dans des phrasés ouatés et les pages se tournent toutes seules. Les personnages sont ciselés de main de maître, la trame est d 'une redoutable efficacité ménageant un suspens terrible entre trahisons, frustrations et révélations chocs. L'auteur ne lésine pas et fait montre d'un talent certain pour proposer du neuf dans un genre plutôt codifié ne réservant que rarement des surprises. Ici, on est surpris et émerveillé par la même occasion à chaque chapitre sans tomber dans la surenchère et l'artificiel. Je n'irai pas par quatre chemin, ce fut une merveilleuse lecture et une belle découverte d'auteur pour moi. Tentez l'aventure, vous ne le regretterez pas!