Samedi soir, nous étions aux Arcs à Quéven, salle proche de Lorient, pour retrouver Aldebert et ses Enfantillages! Ravis, le sourire déjà jusqu'aux oreilles à l'idée de découvrir sur scène le second volet de ses chansons pour enfants (mais pas que!), c'est cette fois ci sans avoir entendu les nouvelles chansons que nous nous sommes rendus sur le lieu du concert.

Je garde du premier, en janvier 2010 (et oui ça remonte!), un souvenir ému. Une soirée vraiment très chouette pleine de sourires, de rires et d'émotions et une sortie sous la neige à faire des batailles de boules de neige avec les enfants. Pour cette nouvelle tournée, on prend les mêmes ingrédients et on recommence. Sans la neige cette fois ci mais avec toujours autant d'énergie et de surprises au rendez-vous.

Aldebert

Pendant presque 2 heures, petits et grands ont vibré aux doux mots d'Aldebert, ont ri aux facéties de l'artiste, ont été montés sur piles électriques lors des chansons endiablées, ont été émerveillés tout simplement par le spectacle.

Aldebert fait son entrée sur scène avec son batteur pour le premier titre, "Mon petit doigt m'a dit", puis nous laisse découvrir ses autres musiciens et sa soucoupe volante E2 récemment posée sur Quéven pour faire la connaissance des enfants de la région. Cette soucoupe, fil conducteur de tout le spectacle, va interagir avec le public, poser des questions à Aldebert, nous tester et nous présenter tour à tour les 4 musiciens autour de Guillaume: Christophe Darlot aux claviers / accordéon / choeurs, Cédric Desmazière aux batterie / percussions / chœurs, Hubert Harel multi-instrumentiste / chœurs et Jean-Cyril Masson aux basse / chœurs.

collage aldebert

Petit, l'un voulait être explorateur, l'autre musicien de métal ou encore danseur étoile. Nous allons en découvrir beaucoup sur ces joyeux lurons. Jusqu'à leurs plus belles grimaces pour le plus grand plaisir des enfants présents ce soir.

Dans les chansons d'Aldebert, il est question de l'école, de l'amour, de la nostalgie, des rêves d'enfants. Un univers fait de tendresse et de poésie qu'il est bon de découvrir sur scène tant l'interaction avec les tout petits est spontanée et craquante. Aldebert est un vrai gentil qui aime les enfants! Comment ne pas voir son coeur se transformer en tagada rose bonbon à l'écoute d'une salle pleine d'enfants reprenant en choeur les refrains de leurs chansons préférées.

IMG_0540

C'est intentionnellement que je me suis rendue au concert sans connaître le dernier album. Je voulais découvrir tout cela en live, être surprise et émerveillée comme une gamine de 4 ans et c'est ce qu'il s'est passé. J'ai régressé sans pour autant devenir débile (parce qu'avec Aldebert, vous avez la garantie de garder des enfants avec un vrai cerveau): j'ai fait "wahou" en découvrant qu'il était capable de glisser sur la scène comme un super héros, été émerveillée devant les ombres chinoises sur "Le dragon", essuyé une larme sur "Dans la maison de mon arrière-grand-père"... Avec Aldebert, on peut passer facilement du rire aux larmes, du grand délire aux chansons calmes.

IMG_0559

"La vie d'écolier", "Mon père il est tellement fort", "Qu'est-ce qu'on va faire de moi?", "Range ta piaule", "Y'a rien qui va", "Les amoureux", "Samir le fakir", "Le p'tit veut faire de la trompette", "La soucoupe volante", "Du gros son"... La quasi totalité de l'album est interprétée sur scène mais aussi pour notre plus grand plaisir Aldebert et son band nous gratifie de quelques uns des titres d'Enfantillages 1. "On ne peut rien faire quand on est petit", "Super Mamie", le superbe "Plus tard quand je serai grand", "Pour louper l'école" avec une choré qui fait lever petits et grands, "On m'a volé mon nin-nin!" et le bonheur de retrouver Aldebert version métal. Car ce gars là a plusieurs cordes à son arc. Métal, ska, hip-hop, slam, tout y passe et avec talent! De quoi faire découvrir plusieurs styles à nos chères petites têtes blondes.

IMG_0567

Le temps passe trop vite, la fin du concert s'annonce. Aldebert revient pour quelques titres en rappel juché sur des échasses. Il descend de scène et vient chanter une dernière chanson au milieu du public en toute intimité. Le pestacle touche à sa fin et nous quittons la salle des Arcs sur un titre d'AC/DC. Décidément, Guillaume est un homme de goût!

IMG_0585

♫ Papiao Papioa ♫

IMG_0579