gardnerL'histoire: Un fait divers dans une banlieue résidentielle de Boston passionne les médias. Sandra jones, jeune maîtresse d'école et mère modèle, a disparu.
Seul témoin: sa petite fille de quatre ans.
Suspect n°1: son mari Jason.
Tente-t-il de brouiller les pistes ou cherche-t-il à protéger sa fille?
Mais de qui?

La critique de Mr K: Nelfe avait ouvert la voie avec Disparue, puis j'avais aimé Sauver sa peau de la même auteure. Quand l'occasion s'est représentée de me frotter à nouveau à la diabolique Lisa Gardner, je ne me suis pas fait prier. C'est encore une fois en un temps record que je dévorai un thriller haletant à souhait!

Tout part d'un drame familial: une mère de famille bien sous tout rapport disparaît de son domicile en pleine nuit. Seul témoin, sa petite fille qui ne livre qu'un témoignage nébuleux et incomplet sur les circonstances de cette disparition qui choque l'opinion publique. Le père quant à lui semble étrangement froid face au vide laissé par son épouse, son comportement détonne et va très vite attirer sur lui les soupçons des enquêteurs. En suivant ces derniers, on se rend très vite compte que ce genre d'enquête est très difficile à mener tant il faut essayer de comprendre le fonctionnement d'une famille avec ses non-dits. En parallèle, des chapitres nous mettent dans la peau de Jason (le père) que l'on ressent profondément étrange et marqué par la vie. Mais aussi, un proche voisin, ancien délinquant sexuel en pleine réinsertion et qui a tout aussi le profil du coupable idéal. Plus la lecture avance et plus le lecteur se perd en hypothèses jusqu'à la révélation finale qui m'a pris totalement au dépourvu.

Ce thriller est d'une redoutable efficacité! Aucun temps mort n'est alloué au lecteur que Lisa Gardner se plaît à balader et manipuler. Et pourtant, en y repensant tout était là pour nous mettre sur la voie. Le développement des personnages est un modèle du genre notamment celui de Jason qui est confondant de froideur et de complexes au début non élucidés. Les indices sont rares et soufflent le chaud et le froid. Qui se cache derrière ce père attentionné totalement épris de sa fille? Le traitement réservé au voisin est aussi remarquable, nous oblige à explorer nos convictions sur les questions de justice, de ressenti d'un condamné et de la rédemption de manière générale. Pour les contrebalancer, Lisa Gardner fait intervenir son enquêtrice D. D. Warren qui se révèle ici particulièrement vindicative (le sujet la touche énormément) et parfois même extrémiste. Sur le moment, c'est un personnage qui me répugnait mais peu à peu, je me suis rendu compte qu'elle mettait en lumière la part de lumière des principaux accusés. La conclusion va la dépasser et la fera réfléchir sur elle-même et sa pratique du métier.

Au final, ce page-turner est une vraie réussite qui m'a tenu en haleine du début à la fin. Je me suis fait balader comme jamais et j'avoue que j'ai adoré! La lecture se fait simple et distrayante à souhait dans le pur style des montagnes russes chères au genre thriller. On passe par tous les états et on ne peut réprimer une satisfaction quelque peu sadique à la fin de chaque chapitre. Elle sait y faire la Gardner! L'écriture est lumineuse, simple et tranchante. Les éléments du récit sont superbement amenés, le tout dirigé vers une fin qui n'épargne personne! Jubilatoire!

Tout amateur de thriller se doit, s'il ne l'a déjà pas fait, de pratiquer Lisa Gardner qui réussit à chaque fois à surprendre le lecteur, à l'emmener dans des rivages sombres mais révélateurs. Vous savez ce qu'il vous reste à faire!